Transition vers une alimentation (plus) crue

Transition vers une Alimentation (plus) crue

Voici un article en deux parties, tiré du blog Veganbio.typepad.com, suivi d’un troisième intitulé Les cinq règles d’or des combinaisons alimentaires. Bonne lecture 😉

(quelques liens complémentaires crudivores.1fr1.net, simplement cru… ou effectuez une recherche avec les mots clés « alimentation vivante », « crudivorisme », ou en anglais: « raw food »)

(partie 1 source)

Pour parler de cette période qui conduit de l’alimentation « standard » moderne, déficiente en nutriments et enzymes, vers une alimentation plus « vivante » et plus nutritive, le blog Veg’an Bio laisse la parole à une spécialiste en la matière : Elaine Bruce, fondatrice et directrice du « UK centre for Living foods » (« Centre anglais pour l’alimentation vivante »), naturopathe expérimentée qui a pratiqué et enseigné un programme d’alimentation vivante depuis plus de 25 ans.
Elle est aussi l’auteur du livre Living Foods for Radiant Health: The Authentic Guide to Using Fresh and Raw Foods. Elle offre des cours, des consultations et des formations de praticiens. Interrogée par le magazine GET FRESH (dans son numéro du printemps 2008), elle donne les informations suivantes concernant ce « passage », chaotique pour certains. Voici quelques extraits de cet article :

[…]

Il est habituel de décrire les gens qui s’embarquent dans le 100% cru pendant un temps, pas toujours au bon moment de l’année pour faire un changement soudain, comme se confrontant à des fringales hors de leur contrôle avec les changements d’humeur qui vont avec.  C’est habituellement parce que le régime est soit déséquilibré soit ne s’adapte pas à ce qui est nécessaire, pour nourrir et satisfaire, durant la période de détox des habitudes alimentaires précédentes.

[…]

Tout d’abord, voici ce qu’est un bon régime cru, et même plus, ce qu’un régime équilibré d’alimentation vivante n’est pas !

  • Il ne s’agit pas de vivre avec des tubes de « superaliments » tout prêts, bien que certains d’entre eux sont très bons et ont certainement une place dans une nutrition stimulante.
  • Il ne s’agit pas de vivre avec des tubes de « superaliments » tout prêts,  bien que certains d’entre eux sont très bons et ont certainement une place dans une nutrition stimulante.
  • Il ne s’agit pas d’ajouter une dose journalière d’herbe de blé à un menu par ailleurs majoritairement cuit, pas plus que d’acheter la version séchée de la dernière découverte de baies antioxydantes.
  • Il ne s’agit pas d’aller en ville pour acheter du chocolat, aussi  cru et naturel puisse-t-il être.
  • Il ne s’agit pas davantage de quantités de snacks/encas de fruits frais et/ou de jus et smoothies à base de fruits (un régime cru sain est un régime à sucre « bas »).
    […]

Quand vous vous sentez sous pression par rapport à votre alimentation, la chose devient un souci au lieu d’être la transformation joyeuse, claire, énergique que vous aviez envisagée.

Chacun a une histoire différente, un métabolisme différent, un point de départ différent et une motivation différente. Pour prendre la motivation en premier, est-ce une meilleure santé que vous souhaitez ? C’est un excellent point de départ, mais qu’y a-t-il d’autre là-dedans ? Peut-être le besoin d’exceller dans quelque chose de nouveau pour compenser les « échecs » passés ? Un soupçon d’esprit compétitif, peut-être, ou le besoin de montrer à quelqu’un dans votre vie (peut-être à vous-même ?) que vous pouvez recommencer et réussir ? Pour ne pas être trop solennelle à ce sujet, un bon premier pas est de vous assoir avec vous-même et de repenser à la façon dont les choses se sont passées autrefois avec de nouvelles aventures.

Être averti c’est être armé, et un peu d’investigation personnelle est un grand outil.

Le facteur Âge

Vous avez peut-être noté que les jeunes semblent bien se porter durant plusieurs années de la plus déséquilibrée des alimentation crues. Les personnes plus âgées, cependant, doivent être réalistes en ce qui concerne les capacités d’assimilation déclinantes. Le petit intestin n’est tout simplement pas aussi efficace à transmettre les minéraux dans le flux sanguin et cet inconvénient peut être ajouté à cet autre qu’est une couche de mucus sur les entrailles, qui agit comme une barrière empêchant les nutriments de traverser. Cette barrière indésirable résulte d’années de repas fait d’aliments complexes, mal combinés et insuffisamment mastiqués.

Par conséquent une transition réussie ne vient pas seulement de ce que vous mangez mais comment vous le combinez, comment vous le mangez, et de l’efficacité de votre digestion. Si vous êtes un débutant plus âgé, vous devrez prendre cet aspect en compte et « déboucher » vos organes digestifs et de nettoyage pour qu’ils fonctionnent aussi bien que possible. […]

D’une façon générale, les personnes plus âgées qui ont été végétariennes pendant des dizaines d’années ont consommé une meilleure alimentation, plus fraîche, plus équilibrée : avec des repas faits à partir de presque rien et incorporant des quantités de fruits et légumes frais et souvent produits à la maison. Au contraire, dans les 10 ou 15 dernières années de jeunes végétariens et végétaliens ont mangé plus d’aliments tout préparés, tels que des produits à base de tofu et soja plutôt que des plats de légumes préparés à partir de presque rien, et ils ont aussi plus d’encas et de grignotages.
Aucune de ces nouvelles habitudes n’aide l’efficacité du système digestif pas plus que la santé sur le long terme.

Ce sont de très différentes façons de s’alimenter, alors lorsque ces deux groupes font leurs premiers pas vers l’alimentation crue ils risquent d’avoir de très différents niveaux de base de nutrition. En fait, quelques-unes des inefficacités digestives mentionnées ci-avant surviennent chez des gens de plus en plus jeunes, simplement en raison de mauvaises habitudes alimentaires.

Il y a de très bonnes raisons pour changer des choses basiques. Espacer les repas ; choisir des repas simples faits d’aliments naturels, complets ; s’assoir pour manger ; mastiquer à fond – toutes ces choses peuvent faire une profonde différence. […]

Vous pouvez aussi avoir besoin de quelques bons compléments pendant un temps, particulièrement des vitamines B et probablement une dose journalière d’huile de lin aussi. Après tout, votre but est de maximiser votre santé personnelle et votre énergie, pas de répondre à quelque standard indiqué dans un livre. […]
Comme illustration de l’effet de l’esprit sur le corps et d’une idée mal placée, il y a quelques années une mode américaine voulait qu’il fallait ne rien manger avant midi, et ensuite seulement des fruits.

Ceci était basé sur l’idée que quelques heures de jeûne supplémentaire, quotidiennement, était bénéfique – une idée qui avait une logique un peu étroite, mais ne prenait pas en compte les différents besoins du métabolisme anabolique et catabolique, et du moment où ils prévalaient.

Beaucoup de praticiens de santé pensent que manger de cette façon pendant des années et perdre cet appétit matinal, peut avoir éventuellement un effet négatif sur tout le système endocrinien.
Alors si vous avez été tenté d’adopter cette stratégie parce que c’est si facile d’attraper un fruit le matin, ajoutez juste quelques noix ou graines bien mastiquées. Le même effet dure jusque tard l’après-midi, alors concentrez-vous sur les protéines également pour le déjeuner.

Pour la plupart des gens cela prendra environ deux ans de progression constante pour parvenir à une alimentation 100% crue fiable, et il n’y a pas de règle d’or qui dit que le 100% cru est nécessaire ou juste pour que vous soyez au meilleur de votre forme. Il y a d’autres choses à prendre en compte tels que la puissance digestive, votre mode de vie général, comment vous gérez bien ou mal vos stress, quelles responsabilités vous avez, et comment votre énergie est équilibrée et disponible. […]

Pour les prochaines semaines je vous suggère de faire un travail mental pour vous demander ce que vous voulez réaliser. Voici quelques questions à vous poser :

  • Pourquoi est-ce que je souhaite manger cru ou majoritairement cru ? Soyez honnête.
  • Qu’est-ce que je sais sur moi qui pourrait se mettre en travers de ma route ?
  • Y a-t-il une quelconque façon, incrustée profondément, de penser ou de se comporter qui pourrait être éliminée avec une petite aide ? Peut-être avec quelques remèdes floraux ou quelques sessions d’EFT (Emotional Freedom Technique) ? Il y a une longue liste de bons praticiens.

La bonne nouvelle c’est que vous pouvez vous programmer pour réussir, alors que si vous plongez dedans sans un regard réaliste de ce que vous devrez faire en tant qu’individu avec un système digestif personnel, un esprit personnel et une histoire émotionnelle personnelle, il sera difficile de vous adapter avec succès. […]

(partie 2 : source)

[…]

  • Vous avez fait une honnête investigation personnelle sur la façon d’atteindre vos buts et avez commencé à améliorer vos chances de succès (débuts modestes, buts atteignables, et si nécessaire utilisation d’une technique d’affirmation ou des remèdes floraux pour renforcer votre être)
  • Vous vous êtes procuré un bon extracteur de jus qui fera facilement les feuilles également, et en prévision du futur, l’herbe de blé également.
  • Vous buvez environ deux litres d’une eau de bonne qualité chaque jour, (selon  votre poids et la quantité de vos exercices vous pouvez en avoir besoin de plus, particulièrement quand vous vous détoxifiez).
  • Vous espacez sensiblement vos repas, vous vous asseyez pour manger et vous mâchez correctement.

La chose suivante à faire est de commencer à acheter des légumes et fruits biologiques aussi souvent que possible. Mieux encore, trouvez vos produits dans une petite structure le jour de la cueillette ou faites-vous livrer par un système local de paniers.

Faites pousser votre propre nourriture si vous le pouvez. De cette façon vous n’évitez pas seulement les pesticides et fertilisants artificiels, mais elle vous arrivera plus rapidement et ne sera pas emballée dans du plastique, ou « lavée » dans des potions douteuses. Si vous mangez des salades ou des légumes fraîchement cueillis vous aurez toutes les enzymes et la pleine valeur des antioxydants et des vitamines contenus dans les plantes.

[…]

COMBINAISONS ALIMENTAIRES

Cette idée peut vous être familière, mais l’appliquez-vous actuellement ? Je vais passer un peu de temps à en parler parce que ceci est crucial pour votre efficacité digestive et votre santé sur le long terme, particulièrement si vous mangez de la viande et du poisson, des produits laitiers et une belle proportion d’aliments cuits. Une combinaison simple peut avoir des effets surprenants si vous ne l’avez jamais fait. J’ai vu beaucoup de gens le faisant et oublier en peu de semaines tous les troubles digestifs, les maux de tête et les malaises dont ils se plaignaient.

[…]

Si vous ne digérez correctement, vous n’allez de toute évidence pas retirer toutes les vitamines et les minéraux que vous pensiez absorber. De plus, les déchets de la digestion ne seront pas expulsés efficacement du corps. En fait cela empire, parce que les aliments partiellement digérés fermentent dans l’estomac, laissant une couche de résidus dans le petit intestin qui, ensuite, ne peut plus faire correctement son travail d’assimilation des nutriments dont vous avez besoin. De plus, si la viande et le poisson n’ont pas été complètement digérés, ils se putréfieront avec des conséquences allant de quelques gaz à une couche sur les parois du côlon, ce qui avec le temps peut déformer le côlon et se loger dans des poches le long du trajet. Ceci fournit une réserve alimentaire idéale pour des bactéries et parasites indésirables. Ce que vous obtenez d’une combinaison alimentaire est beaucoup plus que ce que vous pensez.
Parce que tout ce que vous mangez est totalement utilisé, vous pouvez en fait bénéficier de tous ces minéraux et vitamines et vous conservez un côlon sain et propre, libre de tout dépôt indésirable.

[…]

Ce que vous aurez déjà réalisé avec cette étape est un peu de contrôle sur ce que vous mangez et quand vous le mangez -bien que pas nécessairement tout le temps alors soyez réaliste, et soyez bon avec vous-même. Vous aurez déjà résisté à quelques envies, surmonté quelques fringales et peut-être même vécu quelques légers symptômes de détox, et vous pouvez avoir perdu du poids et gagné de l’énergie. Vous serez fier de vous ! Les quelques prochaines étapes seront d’ajouter des jus crus, des salades et des graines germées, et des mélanges énergétiques de verdures et/ou de fruits.

ETAPE 1

Commencez la journée  avec un jus fraîchement pressé. Le petit déjeuner est fait pour vous mettre en forme pour la journée, pas pour vous affamer, et c’est l’alimentation la plus importante de votre journée. Deux choses à mettre en valeur pour votre petit déjeuner :

  • en premier, utilisez peu à peu  plus de verdures que de fruits. Choisissez entre blettes, poirée, épinards, salades, choux. Concombre et céleri font une base rafraîchissante et agréable qui coupe le goût des verdures plus foncées et vous pouvez ajouter carottes, betteraves, fenouil herbes aromatiques et/ou citron donnent à votre jus un agréable parfum.
  • ensuite prenez un composant protéiné au petit déjeuner, pour stimuler efficacement votre métabolisme. Un bon choix sera quinoa ou millet cuit doucement. Si vous petit déjeunez correctement vous aurez moins de fringales durant la journée et moins de tentations pour les snacks/encas. Vous serez plus motivé pour prendre un déjeuner majoritairement cru, ce qui est l’étape suivante.

ETAPE 2

Mettez ensemble dans un grand saladier ou assiette des feuilles de salades et les légumes râpés, des herbes hachées et des graines germées. Vous pouvez satisfaire votre palais en hachant un demi avocat et en l’y ajoutant. Relevez les saveurs avec quelques olives hachées ou pomme hachée. Vous pouvez vous permettre cette transgression dans les combinaisons alimentaires : c’est l’avantage de manger majoritairement cru.

[…]

N’oubliez pas de parsemer quelques algues pour la saveur et les minéraux. Les variétés que vous aimez. Variez-les. Pour la sauce vous pouvez mixer quelques tomates mûres ou faire une sauce protéinée à partir de graines de tournesol ou d’amandes. Vous pouvez faire une « sauce de transition au tahin », qui est très populaire parmi mes élèves. Si vous ne savez pas comment les faire, regardez les recettes sur mon site web.

Si vous pouvez faire un petit déjeuner de jus et de protéine la plupart des matins,
et la salade crue deux ou trois fois par semaine vous vous en tirez très bien si vous êtes parti d’une alimentation non programmée et majoritairement cuite. Si vous souhaitez manger aussi quelque « bourratif », pensez que les pains aux graines germées, les pains plats et au levain sont beaucoup plus faciles à digérer que le pain de blé ordinaire, et n’oubliez pas les combinaisons alimentaires et choisissez entre l’ajout d’amidon ou de protéine. Désolée, mais vous ne pouvez pas prendre les deux !

Maintenez-vous à cette étape de petit déjeuner aux jus et de déjeuner cru jusqu’à ce que vous sentiez confortable avec. Vous pouvez sentir que c’est tout ce que vous pouvez faire pendant de nombreux mois. La chose important est vous installer fermement à chaque étape et vous pouvez ne pas souhaiter ou ne pas avoir besoin d’aller au-delà. Si non, vous améliorerez progressivement votre digestion et votre santé en général, et à quelqu’autre moment dans le futur vous pouvez décider d’aller une étape plus loin.Pendant ce temps, si vous cuisez pour le dîner, ça va, mais vous pouvez améliorer le dernier repas du jour de trois façons :

  • Ne pas avoir un gros repas sous prétexte de remplacer un déjeuner manquant
  • Prenez-le le plus tôt possible – 18h00 est l’idéal
  • Quoi que vous cuisiniez, commencez par une salade crue. Cela aide vraiment la digestion.

ETAPE 3

La dernière étape, pour ceux qui la souhaitent, est d’introduire une soupe énergétique ou un smoothie vert comme dernier repas de la journée. Je vous suggère de commencer simplement un jour par semaine avec ceci, jusqu’à ce que vous soyez habitué à vous passer de « bourratif » ou d’aliments cuits ou de snacks/encas avant d’aller au lit. C’est ici que vous avez besoin d’un blender puissant pour réduire les feuilles vertes en consistance crémeuse.

Commencez dans le blender avec une carotte ou pomme hachée, ajoutez de l’eau, et puis des quantités de feuilles vertes, de l’alfalfa germé et ainsi de suite, et finissez avec un peu de fromage de noix, de sauce aux graines ou un avocat pour rendre le tout épais et crémeux. Ajoutez un peu d’algues si vous aimez. Le secret du passage réussi vers le cru est la masse de minéraux. Pourquoi ? Eh bien parce que nous en avons besoin, mais la plupart d’entre nous n’en ont pas assez et les déficiences minérales sont souvent la raison des fringales permanentes.

Versez votre épaisse concoction verte dans un bol et parsemez d’autant de graines germées et de légumes colorés hachés que vous le souhaitez. Vous souhaitez vous nourrir pas vous affamer. Personne n’a jamais dit que les repas crus doivent être petits, pas plus que vous deviez vous limiter aux ingrédients verts et à la salade. Il est un fait que, plus votre corps s’habitue à une alimentation nutritive, crue, moins il demandera d’aliments avec le temps.

Quand vous serez confortablement installée dans les petits déjeuners et les déjeuners crus et que vous aurez commencé à expérimenter les dîners crus de temps à autre, voici venu le temps de commencer à déshydrater. Essayer les délicieux crackers séchés et autres régals est un grand plaisir et vous aurez toujours l’alternative d’en acheter pour en avoir en réserve.

En complément, voici la liste récapitulative proposée par Elaine Bruce concernant les 5 règles d’or des combinaisons alimentaires, pour favoriser une digestion facile et légère.

(source).

Les cinq règles d’or des combinaisons alimentaires

1. Ne jamais boire avec les repas – Buvez une demi-heure avant un repas, et attendez aussi longtemps que possible après, idéalement au moins deux heures, avant de boire à nouveau. Pourquoi ? Parce que vous souhaitez que les sucs digestifs fonctionnent parfaitement, et ils ne peuvent pas le faire si vous les diluez.   Si vous vous êtes mis à boire vos deux litres d’eau chaque jour depuis que vous avez lu la partie 1, vous devriez désormais être réhydraté, ou en chemin pour l’être, et vous aurez pris l’habitude de boire au fil de la journée sans attendre d’avoir soif.  La soif est un signe que vous êtes déjà déshydraté et que vous avez déjà trop attendu.  Cependant si vous avez soif, à l’occasion, cela doit être la priorité quel que soit le moment où vous avez mangé.

2. Mangez les protéines concentrées à des repas différents de ceux où vous mangez des amidons concentrés – Pourquoi ? Parce qu’une pomme de terre (amidon) nécessite des enzymes digestives différentes de celles d’un plat de noix (protéines), et si vous les mélangez aucun des aliments ne sera digéré correctement. Quand vous consommez des protéines concentrées, combinez-les avec une grosse salade et faites-en de même quand vous consommez des hydrates de carbone concentrés. Simplement ne mélangez pas les deux. Cette habitude est facile à prendre et vous vous sentirez tellement plus léger et plus alerte après le repas.

3. Mangez les fruits séparément, et certainement jamais comme dessert – Vous pouvez vous permettre une entrée avec un simple fruit frais si vous attendez 20 ou 30 minutes avant de manger le plat principal. Pourquoi ? Parce que les fruits se digèrent beaucoup plus vite que les graisses, les protéines et les amidons, et si vous les mélangez aucun d’eux ne sera utilisé complètement.

4. Mangez les fruits doux (par exemple : bananes, dattes, figues, mangues mûres) séparément des fruits acides (par exemple : la plupart des baies et tous les agrumes). Ceux qui sont entre les deux, les fruits mi-acides (pommes, poires, pêches et autres) peuvent être mélangés soit avec les fruits doux soit avec les fruits acides.
5. Mangez les melons seuls – Ils se digèrent plus vite que tout autre chose.

Publicités
Cet article, publié dans Des Outils Très Pratiques, Les Zinfos Qui Font Plaisir, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Transition vers une alimentation (plus) crue

  1. Diasoluka dit :

    Très intéressant, instructif, et utile.

    Il en faut une très large diffusion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s