Dane Tops et la Scientologie

Cet article démystifie la propagande faite autour de la Scientologie « originale », et apportant au passage de nombreuses notions communes aux Gnostiques (voir l’interview de John Lash ou les textes de Nag Hammadi), aux Wingmakers ou à Corrado Malanga… Un GRAND merci à Diouf du forum de la radio Ici & Maintenant pour la traduction 😉

Dane Tops et la Scientologie par le Project Camelot

Une Interview avec  »Dane Tops », l’homme qui exposa l’infiltration de l’Église de Scientologie.

Los Angeles, septembre 2009.

(Source de la version française, Source originale en anglais)

Introduction de Bill Ryan:

Certains d’entre vous connaissent mon passage dans un groupe dérivé de l’Église de Scientologie dés son origine, mais j’ai été très surpris lorsqu’un lanceur d’alerte légendaire de l’Église de Scientologie m’a contacté en me disant que ce qu’il avait à me confier concernait les opérations secrètes. Kerry qui n’avait rien étudié de la scientologie, a remarqué que ce whistleblower avait tout à fait sa place parmi les personnes interviewées par Camelot, d’où la décision de conduire l’interview.

Voici donc Dane Tops, un personnage mythique de l’histoire de la scientologie qui, jamais encore n’a raconté son histoire extraordinaire, extraordinaire même pour les standards de Projet Camelot.
Comment l’Église de Scientologie fut renversée au début des années 80, comment le courage et l’ingéniosité de Dane Tops l’ont aidé à donner l’alerte, ce qui eut pour résultat le départ de dizaines de milliers de membres lorsqu’ils réalisèrent ce qui se passait réellement. Préparez la cafetière, lisez attentivement et passez un bon moment.

Dane Tops, ce nom inhabituel est un pseudonyme qui n’est pas choisi par Projet Camelot. Cette histoire fascinante date de 1982, lorsqu’un ancien membre de l’Église de Scientologie a lancé l’alerte sur les activités de celle-ci…qui, depuis quelques années déjà, étaient devenues de plus en plus totalitaires et répressives; bien loin de l’intention du fondateur L. Ron Hubbard, et bien loin de ses techniques appliquées au départ et décrites par Dane Tops. Celles-ci consistaient en une gamme étendue et facilement accessible d’outils puissants pour libérer l’esprit humain et le doter d’autonomie, ceci pour le bénéfice de tous.

La célèbre lettre de Dane Tops appelée aussi le Dane Tops debrief décrit comment l’Église de Scientologie fut renversée et dirigée par une force mystérieuse pendant plusieurs années. Comment Hubbard fut délibérément marginalisé de façon calomnieuse, puis éloigné du contrôle direct de son organisation pendant que des directives émanant soi-disant de lui même étaient forgées, avec de fausses signatures, jamais écrites de sa propre main.

Dane Tops se rendait compte qu’une faction cachée renversait la scientologie, il a lancé l’alerte. Bien avant l’époque des e-mails il a composé un texte de 9500 mots, une présentation détaillée de bonne inspiration, il l’a copié et envoyé à 20 personnes. A sa surprise, une réaction en chaine s’ensuivit et la  »lettre » fut copiée, recopiée et recopiée… Nous dirions aujourd’hui que cela était devenu  »viral ».
Au cours de l’année suivante, cette lettre a changé les vies de dizaines de milliers de scientologues loyaux qui ne pouvaient pas comprendre ce qui arrivait à Hubbard et à l’organisation à laquelle ils se consacraient, jusqu’à ce qu’ils lisent l’analyse de Dane Tops.

La lettre fut le catalyseur d’un exode massif de milliers de scientologues loyaux, hautement qualifiés et talentueux. Dane Tops décrit ces personnes comme étant la crème de la crème, les meilleurs. Ils quittèrent l’église, nombre d’entre eux formèrent leur groupe indépendant afin de continuer à délivrer les techniques d’origine qu’Hubbard avait mis 30 ans à développer.

Dane raconte comment, pour salir Hubbard, les campagnes de relations publiques des BlackOps ont marché, pour le public en général et pour les scientologues dé-franchisés. Histoire après histoire se colportait afin de discréditer les intentions et le travail de Hubbard. Un bon nombre de ces groupes indépendants n’aboutirent pas, mais un petit nombre a poursuivi et continue à ce jour en tant qu’organisations discrètes mais solides.

En septembre 2009 nous avons enregistré une interview audio extraordinaire avec Dane Tops, qui est devenu depuis un partisan passionné de ce que Camelot représente. Nous publions l’interview sous forme de transcription, il se peut que la vie de Dane Tops soit toujours menacée.

Dans cette interview, Dane relate la véritable histoire du démantèlement de la scientologie. Il décrit la force des techniques de Hubbard, qui, lorsqu’elles sont pratiquées avec éthique par des praticiens qualifiés, augmentent les capacités psychiques et autres à des niveaux insoupçonnés. Il explique comment les gouvernements et les services de renseignements de Russie et des États-Unis devinrent déterminés à utiliser ces techniques pour leurs propres fins contraires à toute déontologie. Il rappelle comment Hubbard devint la cible d’opérations secrètes, compromis, désinvesti de tout pouvoir et comment l’église fut infiltrée et renversée.

Il révèle comment le fondateur a contré chaque tentative de  »l’église » pour l’arrêter. Dane nous dit comment il considère que les techniques d’Hubbard, appliquées correctement, sont l’un des moyens par lequel nous pouvons échapper aux essais de contrôle des Illuminati. Essais qui ont fini par un contrôle de la scientologie au point de diluer ses techniques jusqu’à n’en faire qu’une ombre pâle de ce qu’elles furent réellement, d’après les descriptions de Dane.

Dane ajoute, presque en passant, qu’il pense avoir eu un contact extraterrestre, lié à la compréhension et à la maitrise des principes de base de Ron Hubbard, contact qui lui a permis de vivre sans nourriture, sans eau et sans sommeil pendant 3 mois consécutifs. Pendant cette période, les techniques l’ont préparé à comprendre et à développer l’information qu’il recevait.
Il décrit des collègues scientologues qui avaient aussi des capacités améliorées. L’un d’eux est le célèbre Ingo Swann. Ses performances étaient affinées au point qu’Ingo Swann, avec plusieurs autres scientologues: Russell Targ, Hal Puthoff et Pat Price, furent financés par la CIA sous les auspices du Stanford Research Institute (SRI). C’est le début du pool d’informations qui lança le programme avec ses protocoles, programme maintenant connu sous le nom de remote viewing.

Donc: Dane Tops est un véritable lanceur d’alerte qui, en prenant de gros risques pour lui-même, a informé tous ceux qui voulaient l’entendre, de ce qui se passait.  » L’Église » qui possède des ressources importantes, un service de renseignements privé sophistiqué et parfois impitoyable, doublé d’un service de sécurité de même acabit, a dépensé au moins 40,000 dollars pour essayer de dépister Dane Tops et refermer la fissure.

Pendant ce temps, Dane Tops considère Hubbard comme étant le véritable lanceur d’alerte. Il maintient que son propre rôle a été de faire savoir que Ron Hubbard avait été renversé, il nous a dit que Hubbard avait été le whistleblower du service des impôts, de l’American Medical association, du milieu psychiatrique, et principalement sur le fait que nous sommes une planète emprisonnée, le véritable secret de notre identité étant intentionnellement caché à l’humanité. Hubbard, dit-il, était convaincu que l’histoire se répèterait et la civilisation de la Terre serait détruite par des criminels s’il n’y avait pas des techniques pour restaurer la mémoire de l’humanité ainsi que ses activités dans cette galaxie pendant de longues périodes.

 »L’Église » n’a jamais découvert qui était Dane Tops, mais le gouvernement a réussi à stopper la scientologie et Ron Hubbard. Le gouvernement a aussi dilué les techniques de Hubbard avec succès. Pendant les 27 ans qui ont suivi la lettre, Dane a mentionné son identité réelle avec seulement 2 de ses meilleurs amis. Lors de l’exposition  »Conscious Life » en février 2009 Dane nous a approché et nous sommes devenus les 3ème et 4ème personnes à savoir. Nous étions réjouis et étonnés et nous admirons l’intégrité, la détermination et le courage de cette personne. Ses valeurs éthiques sont semblables à celles de Projet Camelot. Nous sommes fiers de le connaître.

Bill Ryan

Début de l’interview:

Dane Tops: Je voulais dire d’emblée que je ne suis jamais tombé sur quelqu’un qui était lié à ce sujet (ou à des dérivés de ce sujet) après 1975 et qui n’ait pas une opinion exécrable de l’Église de Scientologie. Personnellement je crois qu’avant que je ne lance l’alerte, l’endroit était déjà complètement infiltré par les Illuminati. Leur intention était exactement de produire ce résultat sur le public (une très mauvaise opinion). L’église était entièrement corrompue et fit une farce de son intention première. But accompli.

Les Illuminati ont infiltré l’Église de Scientologie à cause des techniques de contrôle de l’esprit qui pouvaient être développées à partir du livre que Ron Hubbard avait publié en 1950, et juste après, à cause des capacités paranormales que les techniques d’Hubbard produisaient. Les Illuminati pensaient qu’on ne pouvait pas autoriser l’humanité à découvrir ses propres pouvoirs et ses capacités innées. Dans les années 50 ces capacités étaient inconnues. Aujourd’hui il y a des dizaines de façons de comprendre qui n’existaient pas alors pour le public. Je pense que les découvertes et les techniques de Hubbard ont littéralement rejoint des centaines de sujets, des opérations secrètes du Mind Control utilisé pour des buts inavouables jusqu’aux organisations d’aide personnelle, nouvelles religions, cultes, ouvrages médicaux de vulgarisation, le tout considéré comme le savoir standard.

Dans les années 40, Hubbard a découvert et démontré qu’il n’y a pas de mémoire qui ne puisse être récupérée. C’était saisissant et incroyable. A cette période, il a développé des techniques pour que les gens retrouvent le souvenir de leur naissance ET aussi de leur vie in-utéro à partir de leur conception. Les souvenirs étaient vérifiés pour leur exactitude avec par exemple l’accoucheur ou bien les parents pour des incidents survenus pendant la grossesse. Il développait des techniques qui permettait à tout un chacun de se remémorer n’importe quel événement de leur histoire avec un peu de travail. Nous ne parlons pas d’imagination mais de souvenirs de la vie fœtale et de souvenirs de la naissance vérifiés, ainsi que de conversations entières et d’évènements précis.

Ron Hubbard a donc fait ce travail dans les années 40 et il l’a écrit dans un livre appelé Dianetics, une Science Moderne de la Santé Mentale en 1950. C’était un best-seller. La Russie l’a contacté et voulait l’embaucher, les russes le voulaient car ils avaient reconnu que les techniques de ce livre pouvaient être inversées de façon à développer des outils de guerre psychique et des techniques pour contrôler l’esprit et le mental [mind control].
Les russes avaient compris que les perceptions hors du corps que Hubbard développait pouvaient être utilisées pour espionner et glaner des renseignements dans des lieux éloignés. Ils avaient vu que la puissance de l’esprit pouvait se concentrer à distance pour influencer les pensées d’autrui. La Russie commença donc à tester ses enfants et à développer les plus doués. Les États-Unis ont suivi.

Maintenant, après Camelot, j’ai réalisé qu’à l’époque (dans les années 50) nous avions récupéré des corps extraterrestres dans les épaves des disques. Je vois maintenant que la Russie et les États-Unis étaient intéressés par les techniques de Hubbard non pas à cause d’une animosité réciproque mais parce que les gouvernements avaient vraiment peur du problème extraterrestre. S’ils avaient dit à Hubbard ce qui se passait, il aurait été heureux d’aider et s’en serait bien mieux sorti que ce qu’a fait notre gouvernement.

Hubbard en savait déjà plus sur les ETs que le gouvernement parce que les gens récupéraient des souvenirs de nombreuses races variées d’ETs, de guerres interplanétaires ou bien d’histoires de guerres avant la Terre, de robots intelligents, de clones, etc… Mais la Russie voulait se servir du travail de Hubbard SANS l’informer de ce qui se passait avec l’afflux de disques écrasés et de corps récupérés qui avaient augmenté immédiatement après Hiroshima.

Pendant les années 60, Hubbard enseignait ouvertement à qui le voulait parmi le public, sur sa découverte indépendante que cet univers est largement peuplé de vies intelligentes et de formes de vies variées qui incluent différents types de corps. Les disques aliens écrasés auraient été SOP pour lui (Standard Operating Procedure). Il aurait vraiment pu aider le gouvernement à travailler plus efficacement plutôt que gâcher tout le contexte du contact comme ils l’ont fait. Techniquement il n’aurait pas été dépassé par les ETs, il aurait envoyé des ambassadeurs pour avoir accès à leurs intentions et ces ambassadeurs auraient été des gens qui avaient déjà accédé à leurs propres souvenirs sur les différentes races peuplant l’Univers et qui étaient déjà familiers avec leur propre histoire.

Les efforts des russes pour l’embaucher étaient intenses. Il était vu comme quelqu’un qui pouvait être utilisé pour développer des aptitudes psychiques, des capacités de guerre et d’espionnage. La guerre froide US/Russie n’était pas réelle excepté pour les classes les plus basses. C’était une distraction pour le public. Pendant tout ce temps, des ovnis infiltraient librement les espaces aériens russo-américains. La guerre froide était une façade et en fait, en coulisses, les États-Unis et la Russie étaient unis alors qu’au sommet, ils se chamaillaient et essayaient de rattraper l’autre alors qu’ils avaient un ennemi potentiel à craindre en commun: Les ETs.

Donc, l’intention de s’approprier Hubbard a commencé en 1950 après la publication du livre. Pendant les années 50, les découvertes de Hubbard que l’on pouvait trouver à propos du corps, de l’esprit et de l’âme étaient jusque là inconnues. A cette période, les résultats produits de façon commune sur les gens, dont mon ami ici présent …[Note de Bill Ryan: Son ami est présent à cette interview, il a requis l’anonymat.]…qui a vu beaucoup de choses, montraient une amélioration de ce qu’on appelle communément les aptitudes psychiques ou paranormales.

Certains ont lévité, d’autres ont vu à travers des solides et d’autres ont quitté leur corps avec la perception complète de l’endroit où ils se trouvaient. Quand les russes ont échoué dans leurs tentatives d’embaucher Hubbard, ils ont forcé sa porte, ont volé le matériel et ont changé les techniques afin de commencer les programmes russes de mind control. Les États-Unis feront la même chose plus tard.

Au lieu d’utiliser ses techniques pour développer naturellement les possibilités psychiques et pour se souvenir des vies passées et des moments entre les vies comme Hubbard le voulait, les gouvernements ont extrait de ses travaux ce qu’il avait découvert et qui avait été accompli depuis la nuit des temps dans le but de contrôler le comportement humain par la force. Si bien que la question du mind control et du candidat Mandchou (ainsi que d’autres éléments), ont été sur-développés jusqu’à un niveau très sophistiqué. Pour autant que je sache, les techniques étaient largement  »inspirées » du travail de Hubbard. Je dis cela car les techniques utilisées comme la chaise de Montauk, sont décrites en détail dans ses travaux. Cette sorte de fauteuil est utilisée depuis très longtemps et se trouve dans nos mémoires. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Nous sommes tous là depuis si longtemps.

Hubbard récoltait de la part de nombreuses personnes des souvenirs de comment contrôler l’esprit par la force et par l’hypnose. Il voulait en annihiler les effets sur nous tous en entrainant une armée mondiale de personnes qualifiées pour aider l’humanité à récupérer le souvenir d’avoir eu un voile posé sur son esprit, au point de ne pas connaître son propre passé.

Dans les années 50, et Hubbard le savait, il était reconnu que chaque être humain est une entité spirituelle, pas un corps ou un esprit et que toute l’histoire individuelle d’un être est encodée dans des modèles d’énergie au sein de ses cellules corporelles et aussi autour de son corps. Hubbard nommait cela l’esprit. Il avait redécouvert que l’humanité avance de vie en vie et que les souvenirs emmagasinés accompagnent l’esprit ou l’âme, ce qui est le Soi complet de chaque être. Sa nouvelle définition majeure de ce qu’est l’être humain était que chaque personne EST une âme plutôt qu’en avoir une. Dans les années 50, cette description de l’âme n’était pas commune.

Hubbard fit le tour du monde pour tester l’exactitude de sa mémoire. Il allait dans des endroits différents pour vérifier que par simple remémoration de sa part, les souvenirs d’endroits qu’il n’avait jamais visités de sa vie étaient exacts. Il est venu d’une époque où des gens appelés spirites contactaient les morts. Il y avait beaucoup de séances aux États-Unis, c’était devenu une mode. Il y a des rapports dans les journaux de quelqu’un en Angleterre, vers 1860, qui, en faisant de la lévitation s’est envolé par une fenêtre de l’étage pour rentrer par une autre.

Blatvasky, chercheur et auteure, a tué un animal à 60 km de distance avec ses capacités psychiques. C’est documenté, il y a des témoins. Hubbard entendait donc toutes ces choses en grandissant. Il voulait savoir comment ces aptitudes se développaient, quelle en était l’explication et pourquoi des gens faisaient ces exploits. Il voulait comprendre de façon scientifique.

Hubbard étudia les techniques de guérison et découvrit que les traumatismes et les douleurs de notre passé nous affectent réellement de façon négative et que ces effets sont la cause de toutes les maladies psychosomatiques ainsi que des accidents chez les personnes prédisposées. Cependant, ces effets peuvent être inversés. Ses découvertes étaient phénoménales. Les techniques pour la récupération totale des mémoires des vies passées sont venues juste après. Puis, ce furent les recherches pour le développement des capacités psychiques, au point de pouvoir voir à travers les murs et d’avoir accès à toutes les connaissances précédentes. C’est ce qui s’est développé dans les années 50 et au début des années 60.
Ingo Swann faisait partie de cette époque. Il était toujours là dans les années 70 quand j’étais impliqué à Los Angeles à m’élever à ces niveaux.

Bill Ryan: Que voulez-vous dire par niveaux?

Dane: Hé bien, en scientologie, ils avaient des échelons à atteindre pour progresser de capacité en capacité et Ingo Swann parcourait ces échelons. L’église publiait un magazine où les gens qui traversaient ces niveaux écrivaient leurs expériences. Presque chaque mois, Ingo y était. Il publiait ce qu’il avait accompli de nouveau, avec d’autres qui avaient le même genre de résultat. Les gens écrivaient leurs compétences comme de déplacer une voiture sur le coté pour éviter un accident, voir à travers un mur, sortir de leur corps en continuant de percevoir avec la vision et les sons, léviter, faire des matérialisations juste comme ça [claque des doigts], soigner une maladie chronique ou une relation personnelle qui semblait fichue à jamais.

Il y eut des histoires de guérisons extraordinaires. Plus tard, Hubbard a dû rétracter les revendications que les techniques pouvaient guérir, à cause de l’American Medical Association et à cause des psychiatres avec lesquels il eut à se bagarrer sa vie entière. Au début il avait offert ses découvertes à la psychiatrie jusqu’à ce qu’il comprenne que de nombreux psychiatres ne désiraient que mettre leurs malades sous médicaments ou bien faire des lobotomies et des électrochocs.

Alors, il a formé sa propre BlackOp avec son organisation afin d’exposer les pratiques psychiatriques nocives sous le couvert de méthodes de guérison. Son organisation a espionné L’IRS [Internal Revenue Service = Le Service des Impôts], et a publié les procès verbaux de leurs crimes. Il envoyait des gens de son église à l’IRS pour infiltrer et espionner. Ils avaient du succès.

Bien que les gouvernements n’aient pas réussi à recruter Hubbard, ils embauchaient des scientologues qui avaient montré leurs compétences. Ils étaient facile à trouver puisque la scientologie publiait des articles sur leurs performances. Ingo fut embauché par le gouvernement, il allait travailler dans un programme du Stanford Research Institute [SRI] avec d’autres scientologues pour étudier le paranormal. Je me souviens d’avoir lu un rapport du SRI, il mentionnait Ingo qui réchauffait des objets, la recherche étant de savoir jusqu’à quelle température il pouvait le faire. Et c’était le début de sa progression.

Ce qu’Ingo faisait n’était pas différent de ce qu’un bon nombre d’entre nous faisaient. C’était le résultat de l’entrainement et de ce que Hubbard appelait processing et auditing, il les nommait ainsi. Il utilisait souvent un vocabulaire informatique, ce qui rendait l’entrainement très mécanique. Mais en réalité nous avions affaire, et c’était une découverte, à un esprit, un être spirituel, et c’est ce que nous sommes, un être spirituel immortel doté d’un nombre infini de capacités.

Plus tard Ingo devint célèbre, le père du remote-viewing, un mot plutôt faible pour décrire ce qu’il était capable de faire et que plusieurs d’entre nous faisaient. Ce n’était pas du remote-viewing mais des sorties du corps avec la perception, laquelle était parfois plus importante que notre perception ordinaire. Ces techniques peuvent être utilisées pour continuer à développer le contrôle du temps et le contrôle ultime de la dimension dans laquelle vous êtes. Oui.

Bill: J’ai connu quelqu’un qui le décrivait comme connaissant ce que vous vouliez savoir parce que vous décidez de savoir. En fait c’est ce que Hubbard entendait par le terme Scientologie: L’étude de savoir comment savoir.

Dane: Oui, savoir comment savoir. En fait il n’a pas inventé le mot. Il y un livre allemand  »Scientologie » des années 30, avec une version rudimentaire de ce que sont devenus les axiomes de la scientologie (Scientologie, Dr.A.Nordenholz, 1934). Hubbard a découvert beaucoup de choses par lui-même en assemblant des morceaux, comme… il a fini par mentir et dire qu’il était le seul à avoir développé ça. Ce fut une solution malheureuse pour un problème particulier qu’il avait pour diriger son organisation. Je connais la personne qui lui a suggéré de mentir et comment c’est arrivé. Il avait commencé à créditer ses sources nombreuses, il ne pouvait plus revenir en arrière après avoir menti.

Kerry Cassidy: Quelqu’un m’a donné ce livre, Scientologie.

Dane: Vous l’avez?

Kerry: Je l’ai, oui.

Dane: J’aimerais le voir. Il contient la version originale d’un travail brillant, appelé: Axioms of Scientology Un travail brillant. Il y a un autre ouvrage qu’il a nommé The Factors que j’ai trouvé…

Kerry: Je l’ai.

Dane: Je ne l’ai pas vu depuis des années, j’aimerais le voir.

Kerry: Il est ici dans ma bibliothèque.

Dane: Super !

Bill: Bien sûr. C’est connaitre comment savoir je faisais juste la remarque que c’est comment savoir plutôt que d’acquérir…Acquérir des données c’est un peu comme une harmonique plus basse de cet  »art de savoir ». Comme si on pouvait s’imprégner de n’importe quoi dans l’univers, n’importe quand et en extraire en fait cette information si on opère à un niveau suffisant –nous avons là des problèmes de vocabulaire– à un niveau de conscience suffisant on peut acquérir et télécharger cette information.

Dane: Juste. C’est vrai. Une autre façon de faire est d’avoir de nouveau accès à ses propres mémoires . C’est une autre façon de savoir. Vous savez, à un certain niveau vous pouvez faire faire ça à n’importe qui . Mais vous devez avoir une discipline précise, vous ne pouvez pas maitriser les niveaux d’énergie et les niveaux de succès avec une discipline mentale et psychique. Toutes ces découvertes se produisaient dans la scientologie. C’était terriblement excitant. On travaillait là dessus, sur ce genre de découvertes à cette époque.

Kerry: Okay. Je peux intervenir? Plutôt qu’une discussion philosophique, ce serait mieux si…

Dane: Ce n’est pas philosophique, parce que même dans certaines interviews Camelot… qui a dit: C’est le plus grand secret de tous, le pouvoir que vous avez, qui vous êtes et ce que vous êtes, c’est le plus grand secret.

Kerry: Hé bien, Camelot dit ça. Nous disons cela.

Dane: IL y a eu un témoin qui vous a dit ça, à vous spécifiquement.

Kerry: Bob Dean en a parlé.

Bill: Je crois que vous parlez de ce que Bill Birnes décrit de l’Amiral George Hoover lorsque celui-ci dit: Le plus grand secret, en fait, est l’énorme pouvoir que tous les êtres humains possèdent.

Dane: Exact. Le problème avec Ron Hubbard, c’est qu’il avait découvert ce grand secret au cours de ses recherches ET qu’il avait découvert les techniques pour développer des facultés augmentées si bien qu’à l’aide des techniques, les gens pouvaient sortir de leur corps, aller dans une autre pièce, regarder ce qu’ils voulaient et faire un rapport exact de ce qu’il y avait. Il  »produisait » des gens qui pouvaient aller où qu’ils veulent dans l’univers et revenir faire un rapport sur ce qu’ils avaient vu. Des gens qui pouvaient élever la température d’un objet, qui pouvaient apparaître, disparaître, qui manifestaient des capacités paranormales et psychiques…plus que psychiques…des manifestations de dons divins comme CONNAÎTRE les choses.

Ingo raconte l’histoire suivante, comment ils lui ont dit d’aller sur la Lune. Il appelait ça remote-viewing, mais je vous assure qu’Ingo EST ALLÉ sur la Lune ! Et c’est ainsi que le gouvernement a su qu’il y avait des extraterrestres sur la Lune, et des ETs très conscients parce qu’Ingo s’est vite rendu compte que ces ETs pouvaient sentir sa présence bien qu’il y fut hors de son corps. Ces facultés sont la raison pour laquelle le gouvernement voulait l’embaucher, pour apprendre avec lui et développer des moyens d’entrainer les autres à faire pareil.

Donc, les méthodes de Hubbard pouvaient accroître nos capacités innées naturelles et pouvaient servir pour des opérations de guerre et d’espionnage. Mais, comme je l’ai dit, les gouvernements avaient affaire à des extraterrestres et ils ne l’ont pas dit à Hubbard. Les scientologues retrouvaient des souvenirs de notre passé, remplis de scènes dans l’espace, Hubbard appelait ça Space Opera, Star Wars et Star Trek étaient des séries très populaires parmi les scientologues car c’était aussi réel pour nous que notre propre passé.

Nous ne savions pas qu’il y avait un contact dans notre présent d’alors, cependant, nos gouvernements s’échinaient à trouver un moyen d’amener notre technologie AINSI QUE nos capacités mentales au niveau de celles des ETs. Développer la télépathie tenait une part importante dans tout ça et les travaux de Hubbard étaient prometteurs pour le développement de toutes ces compétences, et plus encore. C’est aussi pourquoi le gouvernement voulait ses recherches.

Donc, un accroissement des capacités psychiques était produit en scientologie et Hubbard passait son temps à décrire le fait que ces capacités nous étaient innées et avaient été bridées par le mind control. La Russie avait volé sa recherche et l’utilisait pour débuter son programme de développement psychique chez ses propres enfants. Nous l’avons fait aussi mais ils avaient de l’avance sur nous car les programmes psychiques russes avaient pris Hubbard au sérieux. Hubbard a mentionné une fois en passant, lors d’une conférence, le vol de ses travaux de recherche.

Mais quand Hubbard a refusé de jouer le jeu, il est devenu une cible dangereuse pour le gouvernement. Ils ne voulaient pas que le public récupère ces capacités améliorées, ils ne le voulaient que pour les enfants qu’ils mettaient dans leurs programmes. De plus, ils commencaient à récupérer de la technologie extraterrestre sur les façons de contrôler les esprits et les corps des êtres humains.

Leurs choix sur la possibilité d’utiliser tout ce savoir neuf étaient limités car ils étaient mal ou non informés de notre histoire au sein de l’univers. C’est là que Hubbard aurait pu leur être utile. Il est donc devenu celui dont ils avaient peur. Les gouvernements ne voulaient pas une armée de scientologues capables de savoir ce qui se passait en réalité. Hubbard a donc pris la fuite et s’est retrouvé à la tête d’une flotte pour échapper aux gouvernements qui essayaient de l’arrêter. Il pensait être ciblé car il se servait de son organisation pour espionner l’IRS et les psychiatres afin d’exposer leurs crimes. Il ne savait pas complètement pourquoi il était recherché.

Ils voulaient utiliser ses recherches pour développer les pouvoirs qu’avaient les ETs et ils ne voulaient pas que le public en général obtienne ces pouvoirs. Le mouvement scientologue explosait comme une trainée de poudre, des centres se montaient dans le monde entier pour enseigner ce que Hubbard avait appris et pour se servir de ses techniques. Alors Ron Hubbard vivait sur les océans, constamment en fuite, tout en dirigeant des programmes de recherche, en développant les techniques et en produisant des gens qui récupéraient les pouvoirs innés qu’ils possédaient en tant qu’esprits infinis.

Et son but était…bien, il disait que l’humanité serait bientôt détruite s’il n’y avait pas un changement massif dans la conscience humaine. Il essayait de produire ce changement en utilisant ses techniques avant qu’il ne soit trop tard. Son but était de nous sortir de notre amnésie.

**********************

L’Église de Scientologie fut détruite par le gouvernement secret américain. J’en suis certain. Et ça a été fait en utilisant des enfants. Au cours des années 70 , il y eut beaucoup de choses au sujet de Hubbard qui montraient qu’il était la cible d’une manipulation occulte. Soit il avait été cloné, soit il avait des pouvoirs extraordinaires de détérioration, ou bien une combinaison des deux.
Par exemple, il existe des rapports sur les différentes sortes de corps qu’il présentait, différentes garde-robe et des garde-robe de tailles différentes. Et sur le bateau, il y a des rapports de quelqu’un en bas dans une salle de cours, Hubbard enseignait et en haut, Hubbard y était aussi, à travailler. Parfois, il avait une certaine taille et le jour suivant, une taille différente.

Bill: Si je me souviens bien, je crois que c’est Geoffroy Filbert qui a rapporté ça, n’est-ce pas?

Dane: Oui, je crois. Il est l’un de ceux qui a écrit là-dessus.

Kerry: J’aimerais savoir…lorsque vous dites:  »d’après telle information… » Pourquoi savez-vous ce que vous savez? Pourriez-vous nous dire un peu qui vous étiez dans l’organisation?

L’ami de Dane: J’étais dedans depuis le début. La personnalité de Ron est restée la même pendant de nombreuses années mais à la fin des années 70, Il y a eu un changement à 180°. Je ne m’y connais pas en clones, mais quelque chose s’était passé pour le changer, quelque chose de lourd.

Il a eu une crise cardiaque dans les années 70 et ils ont du aborder en Amérique du Sud pour le faire entrer à l’hôpital. Ça n’avait pas de sens et ce fut caché aux membres de l’église. Sa personnalité subit un changement total. Peut-être qu’un clone l’a remplacé. Les dernières années, il dirigeait à peine l’église et s’était pris d’intérêt pour la musique. C’était comme s’il avait abandonné son organisation et l’urgence de sauver la planète, mais il était toujours en vie. Il semblait s’éloigner de plus en plus de l’intérêt qu’il avait eu pour sa mission qui avait été si importante, si urgente, une course contre la montre pour sauver la planète.

Dane: Bien, ok. Je ne savais pas à l’époque que le clonage existait. Jusqu’à Camelot, je n’avais aucune idée du stade de développement des clones humains. Mais quoiqu’il arriva, il avait changé et c’était évident. Il y a de nombreuses façons d’exercer un contrôle sur l’esprit, peut-être que c’était ça. Ce dont nous sommes sûrs, c’est qu’il était ciblé et qu’il a été affecté. Il est passé de sans peur à peureux, de courageux à paranoïaque .

Pour en revenir à la question, je connaissais beaucoup de gens dans les niveaux supérieurs de l’organisation, y compris la famille de Hubbard. Je connaissais les gens qui travaillaient avec lui depuis le tout début. A la fin des années 70 il était tenu à l’écart de sa famille si bien qu’ils ne pouvaient plus le voir NI lui parler. Plus tard, sa femme fut mise en prison, ses enfants ne pouvaient pas le joindre et il était isolé, ceci afin de pouvoir le renverser.

J’étais proche de ses enfants, même après l’emprisonnement de sa femme Mary Sue. J’ai donc pu observer le contrôle et la manipulation exercés sur sa famille, entendre le désarroi qui s’ensuivit, avec la confusion et les trahisons parce que sa famille et tous ceux qui étaient coupés de lui pensaient que Ron avait choisi de les ignorer, de leur parler ou de les voir. Ils ne pouvaient concevoir que leur père puissant soit une victime ignorante de BlacksOps.

J’étais au courant des sacs de liquide, des millions de dollars qui circulaient d’un endroit à un autre. Il fallait beaucoup d’argent pour éviter la capture par le gouvernement, beaucoup d’argent. Il l’utilisait en espèces pour s’échapper et approvisionner ses propres opérations de contre-espionnage sur le gouvernement et aussi pour acheter des propriétés onéreuses payées en une fois.

Il a mené un beau combat, mais il ne savait pas contre quoi ou qui. Il ne savait pas combien de ressources seraient utilisées pour le renverser. Ils ont fait une grande erreur de ne pas lui parler des extraterrestres. Nous n’aurions pas signé de traité avec la mauvaise race d’ETs s’ils s’étaient servis de ses connaissances et s’ils l’avaient recruté directement.
Il avait commencé avec la ferme intention d’aider l’humanité, mais peu à peu son organisation était infiltrée, et infiltrée en masse à la fin de telle sorte que je ne sais même pas si le corps de la personne qui est morte en réalité ÉTAIT BIEN le corps de Ron Hubbard.

Je ne le sais pas vraiment et je n’ai aucun moyen de le savoir. Nous connaissons de gens qui étaient très proches de lui à la fin et il était loin d’être ce qu’il avait été au début. Depuis que j’ai étudié tout ce que je sais, y compris Camelot, je sais maintenant que nous avons la technologie complète du clonage humain depuis les années 60, venant des aliens, et combien c’est très employé de nos jours pour les « leaders à problèmes ». Ils sortent un nouveau modèle s’ils ne sont pas satisfaits de l’ancien.

Kerry: Quel était votre rôle dans l’organisation?

Dane: J’avais un travail au sein de l’organisation et je le faisais. J’entendais beaucoup de choses sur ce qui se passait car les gens me parlaient confidentiellement et à cause de cela, j’apprenais ce qui se produisait.

Kerry: Vous ne répondez pas à la question parce que vous ne voulez pas que les lecteurs sachent en quoi consistait votre travail? C’est d’accord si vous ne désirez pas en parler.

Dane: L’une de mes tâches dans l’organisation se nommait: auditeur, ce qui signifie que quelqu’un écoute quelqu’un d’autre qui lui parle de ses problèmes et inquiétudes.

Bill: Une sorte de thérapeute.

Dane: Qui est sujet à la confidentialité.

Kerry: Mais pas une sorte d’auditeur traditionnel… comme il y en a des millions. Vous étiez seulement l’un d’entre eux ou bien quelqu’un de plus spécial?

Dane: Non. Hubbard appelait ça ainsi. C’était une dénomination étrange en ce qui me concerne. Un auditeur était quelqu’un qui se servait des techniques pour aider les gens à récupérer leurs mémoires et leurs capacités, celles que vous possédez réellement en tant qu’être non seulement humain mais aussi en tant qu’être spirituel.

Kerry: Okay, mais il y en avait beaucoup et vous étiez l’un d’entre eux, n’est-ce pas?

Dane: J’étais l’un d’entre eux.

Kerry: Combien y en avait-il environ, le savez-vous?

Dane: Je ne sais pas..des milliers avant l’exode. Je ne sais vraiment pas.

Kerry: Okay. J’essaie d’établir ce que vous avez voulu dire lorsque vous avez dit:  »J’étais haut placé » où vous aviez  »accès à des confidences privilégiées » dans l’organisation. Pour que les lecteurs comprennent bien: A quel niveau étiez-vous dans ce travail? Et puis, vous avez parlé de votre accès non officiel, aux membres de la famille, alors à quel niveau de pouvoir étiez-vous dans la structure officielle?

Parce que vous avez lancé l’alerte sur une organisation dont vous étiez membre, n’est-ce pas? Vous aviez un travail dans l’organisation à un certain niveau, j’essaie juste de comprendre…si vous essayez de brosser un tableau pour les gens… si nous disions cela sur le gouvernement et qu’ils étaient ministres, ce serait une position de ce gouvernement, avec un titre. Je ne sais pas si vous aviez un titre particulier en dehors de celui d’auditeur.

Dane: C’était un titre général. J’avais plusieurs titres généraux. Disons que j’étais proche du centre du pouvoir lorsque j’ai découvert la corruption. Je n’avais pas l’intention d’exposer leur crime au sein de l’organisation dans le but de blesser ou de détruire. Mon intention était de réparer. C’est pourquoi j’ai écrit la lettre, et si on ne pouvait pas réparer, j’avais au moins l’intention de libérer les gens de ce qui devenait une tyrannie. Je voulais que la lettre donne le pouvoir de trouver qui se trouvait derrière tout ça, en donnant la possibilité d’affronter la structure d’autorité qui avait renversé Hubbard et son organisation.

A ce moment là, je ne savais pas que c’était le gouvernement secret américain qui détruisait la scientologie de l’intérieur. C’est pourquoi c’était si impossible à combattre. Nous, les scientologues du monde entier, étions un groupe puissant, unis dans une mission mondiale en laquelle nous croyions, mais nous n’avions aucune idée où nous devions chercher le 3ème facteur invisible.

Hé bien les BlackOps US étaient ce troisième facteur, et certes, Hubbard avait prédit plusieurs choses qui se sont réalisées, comme par exemple: Si l’organisation se divisait et ne restait pas un groupe uni qui maintienne la qualité d’origine dans la dissémination des techniques, alors la scientologie ne pourrait pas maintenir son pouvoir de produire un résultat mondial. Et en fait, elle n’a pas pu le faire. Il existe beaucoup de groupes sous-jacents qui ont perdu le cœur du sujet et ses meilleures caractéristiques, mais les organisation mères avaient commencé par perdre leurs valeurs, traçant la voie pour une scission.

Maintenant, C’est l’IRS et la CIA qui supervisent l’Église de Scientologie. Les techniques sont si diluées que vous n’avez pas beaucoup de gens qui obtiennent les résultats que nous obtenions auparavant. L’église n’est plus une menace et Hubbard est une source de risée publique, totalement perçu comme un criminel et un charlatan par l’utilisation de ces mêmes scientologues qui l’aimaient, pour le faire tomber. Ils sont inconscients du fait qu’ils ont tous été des victimes d’une campagne massive pour démolir l’Eglise de Scientologie.

Vous ne trouvez pas autant de gens maintenant (dans la scientologie) qui peuvent sortir de leur corps et voyager selon leur volonté, ou même qui auraient cet objectif. Vous ne trouvez pas de gens qui lévitent ou qui déplacent leur voiture sur le coté dans l’urgence. Il y avait eu une campagne publique énorme pour prêter moins d’importance envers ces objectifs et pour les transformer en sortes de  »tours », même dans le mouvement New Age.
Mais à un moment il y eut des résultats tangibles dans l’univers physique de capacités améliorées telles que décrites à l’instant. C’est ce que le gouvernement ne voulait pas, les gens se rendaient compte qu’ils n’avaient pas à être esclaves de leurs corps.

Ce qui détruisit Hubbard et la scientologie, fut une opération calculée et ciblée qui retourna les membres contre le fondateur et les mit en guerre les uns avec les autres. C’était la fameuse technique  »diviser pour régner ». Les gens de cette planète n’ont aucune idée du degré de manipulation auquel nous sommes soumis. Nos esprits sont étudiés comme on étudie des rats dans un labyrinthe et nous sommes tous manipulés selon les choix.

Que ce soit notre soutien des dirigeants ou notre protestation envers eux, tout tombe parfaitement selon les plans de ceux qui contrôlent. Le plan général est de casser totalement toute souveraineté et de permettre la continuation d’une population ignorante et esclave. Cette ignorance fut menacée par la scientologie et par les extraterrestres bienveillants venus nous avertir. Nous réveiller de notre sommeil est la seule chose qui nous sauvera.

Hubbard l’avait dit très tôt: C’est une planète-prison. Nous sommes emprisonnés sur la planète et notre ignorance est l’outil principal de notre piège. Il y a eu des guerres nucléaires sur Terre il y a très longtemps, des preuves scientifiques ont montré que du verre nucléaire a été trouvé partout sur Terre et des explosions importantes ont eu lieu ici il y a longtemps. Nous avons maintenant des preuves que d’autres civilisations ont existé sur Terre. La plupart des groupes humains actuels (sur terre) ont été implantés et hypnotisés ici en tant que prisonniers.

Les personnes ou âmes, ou bien les êtres spirituels que nous sommes et qui sont ici, ne sont pas là par accident. Beaucoup ne peuvent pas quitter la planète car nous sommes retenus ici dans un champ électronique d’amnésie. Nous ne pouvons pas nous éveiller suffisamment pour rassembler la science qui gère les changements périodiques des cycles terrestres car nous sommes sous l’influence importante du mind control et de plus nous sommes très nombreux à vivre comme Truman le fait dans le Truman show, il y a beaucoup de vérités dans ce film.

J’ajoute que les techniques principales de mind control extraites des travaux de Ron Hubbard et utilisées maintenant sur des personnes comme Duncan O’Finioan et d’autres dans le programme de super soldats ont été développées au départ en se servant des découvertes qu’Hubbard avait faites sur le fonctionnement de l’esprit. Je parie bien que d’où qu’il soit, c’est un type en colère qui a découvert l’utilisation infâme de ses travaux.

Hubbard trouvait des éléments semblables dans les souvenirs de milliers de gens lorsqu’ils commençaient à se remémorer leur passé. Il découvrit que ces  »implants  » de vies passées et de moments d’entre-vies sont plus efficaces s’ils ont été implantés en utilisant l’électricité. Indépendamment, les gens se souvenaient que des techniques électroniques et électriques avaient été utilisées pour implanter l’âme, libre et hors du corps, pendant une période de millions d’années.
Cela détériore les circuits mentaux et ceux de l’aura. L’être en vient à confondre l’électricité avec sa propre énergie toute aussi puissante. Ces implants détruisent la mémoire et le pouvoir de production d’énergie de la personne s’en trouve limité ou détruit.

Le comportement est sous contrôle, historiquement, il est contrôlé depuis toujours. Dans les dernières décennies les implants [qui peuvent êtres des inculcations] ont été affinés et sont très élaborés. Maintenant, nos propres gouvernements les ont et les utilisent pour développer leurs assassins programmés. D’autres comportements sont programmés à l’aide d’électrochocs, d’hypnose, de produits chimiques, et d’autres manipulations physiques traumatiques.

Peu de temps après l’information d’Hubbard sur notre histoire ancienne et sur ce qui s’était vraiment passé, les gouvernements ont commencé à utiliser leurs psychiatres SS pour expérimenter avec l’électricité et utiliser des implants mentaux et psychiques en temps réel pour contrôler le comportement.
Des milliers d’enfants, les meilleurs sujets possible, furent kidnappés et placés dans ces programmes car ils étaient des sujets de choix, porteurs d’un plus grand potentiel. Ron Hubbard en parlait en disant: P-D-H-ing quelqu’un. C’est à dire utiliser Pain, Drugs, Hypnosis pour contrôler le comportement et pour contrôler l’esprit.

Je suis convaincu que dans la Russie actuelle ainsi qu’aux Etats-Unis, les techniques qui créent les super soldats et qui ont créé le programme entier de Mind Control, ont commencé dans les années 50, d’une part en étudiant les travaux d’Hubbard et en recréant ce qu’il avait découvert, c’est à dire ce que l’on nous avait fait. Nous avions ces informations dans les rapports des gens qui avaient des souvenirs de millions d’années avant et qui virent que dans notre présent, nous sommes proches d’une répétition du passé une fois de plus.

Et d’autre part, avec la technologie rétroconçue récupérée dans les disques écrasés s’ajoutaient les échanges faits avec les extraterrestres pour de la technologie. Hubbard a mis en avant la connaissance que de telles techniques ont marché tout au long de notre histoire, remontant aussi loin qu’il y a des millions d’années. Nous avons juste recréé ce savoir.
En psychiatrie, la pratique des électrochocs devint populaire dans les années 60, un outil psychiatrique de routine. Nous avions les psychiatres SS acheminés par le Projet Paperclip, donc un bon nombre de types prêts à faire le sale boulot: mind control, esclaves sexuels, messagers porteurs d’informations politiques qui oublient dés que le message est transmis comme des robots, et prototypes de Super Soldats.

Quant à la modification du comportement, c’est la fabrication d’assassins, d’esclaves sexuels et d’espions. Nous avons développé le savoir faire pour  »partitionner » une personne en plusieurs personnalités jusqu’à un stade de sophistication extrême.

Quand on étudie ce qui est arrivé à ces super soldats, on comprend que le travail des psychiatres embauchés était d’obtenir en utilisant l’électronique que les sujets se comportent d’une certaine façon, en même temps que des ordres leur étaient donnés sous contrôle hypnotique (pendant que le sujet se trouvait dans un état d’électrochoc), alors vous réalisez que l’efficacité se produit sur le long terme. C’est ainsi que les super soldats sont créés.

La douleur, ajoutée aux altérations chimiques du cerveau et à des ordres inculqués profondément, sont le savoir faire de la modification du comportement. Le mind control peut aussi s’effectuer par la douleur sans électricité. La façon dont l’esprit fonctionne lorsque des ordres sont donnés pendant la douleur fut découverte et publiée par Hubbard en 1950 dans son premier livre. En quelques années les techniques furent utilisées pour le Mal de façons inventives.

Les docteurs nazis du Projet Paperclip recevaient les informations afin d’améliorer leur nouveau travail aux États-Unis. L’Histoire s’est répétée. En même temps, un mouvement populiste explosait pour utiliser ces techniques sur nous-mêmes en travaillant avec un partenaire et en utilisant les notions du livre.

Hubbard nous montrait comment inverser ces procédés qui nous sont parfois appliqués entre les vies afin de laisser nos mémoires détruites pour nous garder sur la prison-Terre. Il nous a montré comment récupérer le savoir de qui nous sommes et de ce que sont nos histoires personnelles.
Mon ami ici présent a travaillé à inverser les électrochocs. Je l’ai aussi fait avec une personne…quel travail quand ça se passe sur son corps actuel ! Et quand un effet peut être inversé pour que la mémoire et la santé du corps puissent être restaurées ! Il faut des connaissances mais il existe des méthodes pour annuler un électrochoc.

Mais cela exige que vous alliez jusqu’à être capable de retirer entièrement l’esprit du corps de la personne, parce que les circuits du cerveau sont détruits en partie par ces applications électroniques; c’est donc plus qu’une simple guérison du corps physique. Mais si vous pouvez séparer un être de son corps, il a alors le pouvoir de guérir son propre corps et de réparer ce qui est arrivé à ses synapses et le plus important…de libérer son esprit d’expériences comme celles-ci.

Je crois donc que ce que j’ai fait personnellement n’a pas été tant de lancer l’alerte, mais plutôt de montrer qui était Ron L. Hubbard et ce qu’il essayait de faire envers la situation du monde. Il en avait trop dans son assiette.

L.Ron Hubbard et la couverture originale de 'Dianetics'

Dane: Je pense que le gouvernement US est maintenant en partie sous le contrôle d’une race malveillante d’ETs car il ne savait pas comment évaluer en quelle race ils devaient faire confiance. Le gouvernement US et d’autres ont pris l’information dans le travail de Hubbard et ils utilisent les cotés négatifs dans des versions modernes transformées pour empêcher la civilisation de connaître le secret qu’il avait découvert sur NOTRE pouvoir. Les nouvelles techniques permettent de détruire la mémoire, pas de la récupérer. Elles permettent d’abaisser le niveau d’une population, pas d’éveiller celle-ci.

Nous avons TOUS ces souvenirs. Nous avons TOUS été manipulés. Lorsque la mémoire est récupérée nous nous rendons compte que TOUS, nous finissons par nous remémorer comment nous en sommes arrivé là. Avec des méthodes dommageables où nous avons été implantés…implantés veut dire que pendant l’utilisation d’électronique, nous avons reçu des ordres de modifications de comportement afin de garder nos vraies capacités limitées et afin d’ignorer qui nous sommes et d’où nous venons. Pour ne pas avoir de souvenirs qui remontent à des millions d’années comme certains ETs en ont, n’est-ce pas? Maintenant, certains whistleblowers et contactés reconnaissent qu’en effet, c’est une planète prison.

Vous pouvez entendre les enregistrements des années 50 et 60 où Hubbard parle de tout cela. Beaucoup de gens en scientologie ont récupéré des souvenirs semblables. Nous avons tous la connaissance et la mémoire: Nous pouvons nous souvenir de la Galaxie s’associant à la vie intelligente et à une immense variété de formes de vie et de toutes les choses qui sortent maintenant dans Camelot. Ron Hubbard aurait adoré Camelot ! Il aurait offert de démontrer ses techniques en public pour que les gens puissent observer comment la mémoire réapparait. En fait, il l’a fait pour le public lors de nombreuses conférences et démonstrations dans les années 50.

Au cours de ces années, dans L’Église de Scientologie nous parlions de tout ça car nous nous réunissions en nous rappelant notre histoire. Nous adorions Star Trek parce que nous nous souvenions de sa réalité vivante dans cet univers ! Nous nous souvenions avoir été dans des corps différents de races différentes, d’avoir été des corps de robots, ou bien vous, en tant qu’esprit occupant un corps de robot, ou des corps qui ressemblaient à des poupées ou alors d’être dans une dimension supérieure (qui n’est que: fonctionner spirituellement à un niveau plus élevé), et nous avons été la 4ème dimension, et la 5ème etc…Je veux dire que tout ça est une question de récupération de nos archives mémorielles.

Bill: Comme par exemple simplement pour soutenir ce que vous dites: En 2006, lors d’une conférence au Granada Forum, Bill Deagle parlait des Illuminati contrôlés par des entités démoniaques d’une dimension supérieure.

Dane: Juste. Et vous savez, ces entités sont perçues avec frayeur par les humains normaux, mais c’est parce que les humains n’ont pas les moyens de se comparer à ces entités, ni en pouvoir, ni en compréhension. Les humains normaux ne peuvent pas avoir des capacités comparables à des entités coincées dans une répétition du  »Mal », dans des actions de  »contrôle, de domination et de pouvoir » plutôt qu’avoir leur propre liberté.

Kerry: Okay. Cela étant dit je comprends. Il avait ses techniques et il était conscient de tout ça. Mais je pense que l’occultisme remonte beaucoup plus loin que Hubbard. Il est né plutôt récemment, ces techniques existaient dans différentes disciplines de l’occulte. Est-ce que les Illuminati viennent de ces disciplines?

Dane: En fait Hubbard a étudié avec Crowley. Les techniques pour accéder au coté sombre existaient et il a étudié ce qu’elles étaient ainsi que leur application. Mais les techniques pour INVERSER le  »mauvais coté » n’existaient pas réellement et c’est ce que Hubbard découvrit et c’était remarquablement différent. Après qu’il eut prouvé que la mémoire in-utéro pouvait être rétablie, de nombreuses méthodes furent dérivées pour retrouver ces souvenirs. L’une d’elles est bien connue sous le nom de rebirthing, une source d’inspiration pour de nombreuses méthodes comme celle-ci. Même le cerveau eut son lot d’investigations après la parution de son livre. Des chirurgiens touchaient des parties d’un cerveau ouvert pour localiser des souvenirs dans des endroits spécifiques.
Après les preuves énoncées dans le livre que les mémoires existaient, il y eut un foisonnement d’études, de recherches et de thérapies, aucune d’entre elles attribuées à ses découvertes.

Kerry: Je comprends, okay, avançons dans le temps au moment où vous êtes une personne au sein de l’organisation, ces évènements ont lieu, ces gens sont entrainés pour… au fond, pour se libérer en utilisant ces techniques.

La Russie s’intéressait à Hubbard, expliquons maintenant ce qui vous a poussé à faire ce que vous avez fait. Pouvez-vous nous dresser un tableau, peut-être dans les grandes lignes ou bien aussi détaillé que vous le voulez. Qu’est-ce qui corrodait l’organisation, comment c’est arrivé, puis pourquoi…enfin, ce qui vous a amené au moment où vous avez écrit cette lettre, puis ce que la lettre a provoqué.

Dane: Pour commencer, je pense que j’ai eu un contact extraterrestre.

Kerry: Okay.

Dane: C’est récemment que j’ai réalisé que c’est probablement ce qui m’était arrivé. Je dis cela parce que la façon dont j’accédais à une certaine compréhension de l’univers m’était venue suite à de nombreuses révélations sur ce qui était arrivé à l’humanité dés notre origine, ou dés l’origine de la race humaine. Je traversais divers états dans lesquels je pouvais voyager dans le temps totalement hors de mon corps, je pouvais me rendre où je voulais.

Mais la raison pour laquelle je pense qu’il y eut une intervention ET à mon égard est que je ne prenais aucune nourriture ni eau pendant une période de 3 mois et je ne dormais pas non plus durant cette période. Pendant tout ce temps je démontrais une extension des techniques d’Hubbard qui dépassaient… qui en étaient la continuation, au-delà de ce qu’avait fait Hubbard.

Et j’ai compris que des choses étaient bloquées et ne permettaient pas aux scientologues de progresser. Je sentais qu’Hubbard pouvait progresser et sortir de ce qui l’affligeait, quoique ce fut. Il avait un problème et il était indéniable que quelque chose clochait profondément avec lui. Il était devenu paranoïaque. Maintenant, je sais pourquoi, c’était fondé. Il n’avait aucune idée de la technologie utilisée contre lui. Le facteur de  »dissimulation » est ce qui en faisait un danger puissant.

A ce moment là j’étais déterminé, ainsi que le petit groupe de personnes avec qui je travaillais, à m’occuper de lui mais il était essentiellement retenu, prisonnier et parano, dans le désert de Californie. Nous ne pouvions pas l’approcher. Intentionnellement négligé, il mourut peu de temps après d’une mort infâme de façon méprisable.

Mais ce niveau de possibilités, que j’avais vécu pendant 3 mois, ne pas manger ni boire ni dormir… ne s’était arrêté qu’au fait que je ne pouvais pas cesser de respirer, je devais continuer à respirer mais toutes les autres fonctions corporelles ne m’étaient plus nécessaires. Je n’ai jamais dormi et j’étais plus éveillé que jamais. Pendant ces 3 mois j’ai fait l’expérience d’une accumulation de connaissances. J’ai vécu l’expérience de bi-location dans de nombreuses dimensions, j’ai appris beaucoup sur notre passé, il y avait une transcendance totale du temps, je me trouvais en simultanéité sans coupure pendant 3 mois.

Kerry: Vous étiez donc avec un petit groupe de personnes?

Dane: En fait j’étais seul lorsque c’est arrivé, pas directement avec les autres, je ne les voyais pas et je n’étais pas en état de pouvoir leur expliquer.

Vous savez, on apprend par Camelot que nous sommes des hybrides et comment nous avons été construits génétiquement mais c’est plus qu’une conception génétique, c’est aussi une conception spirituelle et la conception d’une entité bien particulière. Cela m’a été montré au cours de ces 3 mois et je n’ai jamais vraiment su comment, mais j’ai pensé récemment que j’avais dû être contacté car lorsque j’ai commencé à recevoir cette information, il y avait beaucoup beaucoup d’êtres qui venaient à moi dans la pièce et qui me parlaient et je me demandais: Pourquoi moi?

Je n’estimais pas avoir fait tant que ça pour mériter toute cette connaissance et toute cette compréhension. Mais quelle qu’en soit la raison, j’ai  »téléchargé »cette information extra-ordinaire et alors je compris soudainement le concept de pierres de gué qui était une extension de ce qu’avait fait Hubbard. Une autre personne dans le petit groupe l’a scindé en faisant d’autres découvertes. Il l’a mis par écrit et a enseigné à d’autres comment distribuer les nouvelles techniques issues de ces découvertes. Mais tout ce que je reçus alors n’est pas intact aujourd’hui, dans un format qui puisse être délivré. La plupart de ce que j’ai téléchargé et utilisé est toujours avec moi. J’aimerais voir le travail terminé. Camelot est une révélation car ce que j’ai appris dans ce que j’ai reçu est révélé par les extraterrestres.

Kerry: Vous avez obtenu de l’information, quelle information?

Dane: L’information sur comment la race humaine fut construite. L’information sur des étapes manquantes en scientologie. D’autres ont découvert des techniques pour améliorer la scientologie mais trop souvent ils laissent derrière des éléments qui devraient être utilisés.

J’ai compris un élément crucial que Hubbard n’avait pas saisi. La plupart des gens, à cette époque avaient acquis de nouvelles capacités. Certains pouvaient sortir de leur corps mais ils n’en gardaient pas l’aptitude. Maintenant je sais quoi faire pour que les capacités puissent être augmentées et maintenues. Je n’ai pas d’organisation pour le transmettre et mon petit groupe n’est jamais allé jusqu’au bout.

Kerry: Pouvez-vous l’écrire en mots?

Dane: En mots? Ce qu’est la technique? Voyons voir…chacun de nous, nous avons le pouvoir de créer de l’énergie à l’infini et nous avons, naturellement, de l’énergie à l’infini. MAIS quand nous ne la manifestons pas librement, elle revient vers nous comme un boomerang et nos propres champs d’énergie sont embrouillés si bien que nous ne pouvons pas réellement les utiliser.

Et quand nous ne pouvons pas utiliser ces champs, nous ne pouvons pas nous manifester tels que nous sommes si bien que nous perdons nos capacités. Notre énergie infinie est sans limites. Nous devons apprendre à l’utiliser ou alors, l’énergie mal dirigée nous maltraite, nous et les autres. Nous sommes structurés pour la circulation et la manifestation de l’énergie. Nous ne pouvons pas NE PAS faire cela sans nous supprimer de la vie.
Les religions orientales sont basées sur la gestion de nos énergies en nous détachant nous-même. Bouddha l’a fait, et c’est alors le travail de votre vie. Pas de vivre et manifester, mais se désengager afin de mettre fin à toute souffrance.

La souffrance ne vient pas du fait de vivre mais du fait de ne pas comprendre que le désir, la vie et l’énergie doivent être manifestés tels que nous SOMMES afin de NE PAS devenir destructeurs. Si vous ne savez pas qui vous êtes, vous ne pouvez pas comprendre vos capacités ni vous éduquer dans leur utilisation heureuse, ni profiter d’elles pour le plaisir plutôt que pour la souffrance.

Vous devez vous éduquer en tant que l’âme infinie que vous êtes. Donc, de là où nous sommes, nous devons gérer avec succès un champ d’énergie vaste et varié afin de pouvoir manifester une énergie de plus en plus développée. L’un de nous dans le groupe a découvert que cela était un modèle d’expansion et l’a écrit dans des dossiers complets, accompagnés de cours d’entrainement et de techniques pour commencer à transmettre ces facultés.

Donc en augmentant notre propre capacité, nous pouvons traiter avec ces entités dont on entend parler, ces êtres démoniaques hyper-dimensionnels; nous pouvons établir une connection avec eux. Nous avons le pouvoir d’aller de l’autre coté, et parler avec eux, droits dans nos bottes, communiquer avec eux et les aider à sortir de leurs propres schémas destructeurs qui se répètent.

Mais nous ne pouvons pas le faire sans avoir traversé certains processus nous-mêmes pour atteindre ces différents niveaux et pour défaire ce qui nous a été fait ou ce que nous avons fait dans notre propre passé, qui est de conserver de l’énergie-boomerang bloquée contre nous-mêmes. Alors, nous pourrons étendre notre énergie vers l’extérieur.
Je ne sais pas si c’était clair !

**********************

Kerry: C’était le début, c’est intéressant. De là, vous travailliez avec un petit… au début vous avez dit que vous étiez seul et que vous aviez développé cette technique où vous étiez devenu un respireur en essence, en vivant d’air. Vous utilisiez la lumière du soleil pour obtenir de l’énergie?

Dane: Oui. Vous pouvez vous nourrir de lumière et d’air. Je ne suis jamais allé aussi loin que de me passer de nourriture, d’eau et de sommeil. Mon corps était plus léger mais, à part une fois, mon corps ne lévitait pas.

Kerry: Vous faites ça seul mais en même temps vous faites partie d’une organisation, n’est-ce pas?

Dane: Hé bien, officiellement, oui.

Kerry: Et vous travailliez avec un petit groupe?

Dane: Et je travaille avec un petit groupe, oui.

Kerry: Vous pouvez nous dire la taille du groupe?

Dane: 3 personnes.

Kerry: Donc, 2 autres personnes.

Dane: 2 autres personnes. A la base, il faut une énergie triangulaire pour générer de l’énergie. 2 terminaux: un positif et un négatif, puis un égal. C’est bien de travailler avec 3 personnes jusqu’à ce que vous puissiez le faire vous même.

Bill: Vous avez toujours ces techniques? Pourriez-vous les récupérer ou bien en êtes-vous déconnecté?

Dane: J’ai recréé le besoin de dormir à nouveau, intentionnellement. Je l’ai toujours regretté. La plupart du temps je ne dors pas. Je dors environ 3 nuits par semaine, 25 heures à peu près mais c’est plus que je ne le voudrais.

Bill: Très intéressant.

Dane: Ce qui vous fait dormir est une structure entière très précise. Il faut la connaître et savoir comment la démonter parce que le sommeil nous est donné intentionnellement, il gère toute notre énergie inconsciente. Sans sommeil paradoxal, nous perdons la raison. Mais une fois que vous avez traité ces énergies et contacté et éliminé les programmes installés automatiques du sommeil, vous n’avez pas besoin de dormir. Le sommeil est une façon d’appréhender le fait que nous sommes des êtres physiques et spirituels ignorants. Mais si vous ne l’êtes pas, vous n’avez pas besoin de dormir.

Nous avons besoin de sommeil pour réparer notre santé chaque nuit parce que nous sommes ignorants au sujet de la santé. Au bout du compte, vous n’avez pas besoin de dormir, mais vous devez savoir comment aller de l’autre coté du sommeil. Disons que nous sommes tous drogués et que nous ne comprenons même pas ce que cela veut dire quand je dis ça.

Bill: C’est très intéressant.

Dane: Ne pas dormir n’est pas qu’une capacité à acquérir en l’apprenant. Vous devez pouvoir traverser les champs d’énergie  »en boomerang » en vous. Il y a aussi une partie diététique, vous devez nettoyer toutes les toxines avant de pouvoir travailler sur le mécanisme spirituel du sommeil installé plus profondément.

Bill: Il y en a des questions là ! Mais restons dans le sujet.

Dane: Oui.

Kerry: C’est un peu comme suivre une énigme. Vous êtes donc là, vous faites cette technique et vous accédez à certains niveaux que vous pensez être des obstacles pour au moins Ron Hubbard et son organisation, à un certain niveau.

Dane: Un obstacle pour l’humanité entière. Ron Hubbard a trouvé pourquoi l’humanité était piégée et pourquoi elle se trouve dans sa condition actuelle. Il voulait nous libérer. Il a mis en place l’organisation parce qu’il voulait libérer tout le monde sur la planète. Mais à la place, elle fut attaquée avec force, ainsi que lui-même et ce fut finalement accompli avec des enfants. Je pense que ces enfants faisaient partie d’un programme psychique parce que ces enfants avaient des boulots dans l’organisation où ils devaient commander des adultes. Ils s’appelaient le Messenger Organization. Ils ne sont jamais allé à l’école. Ils avaient 5, 6 et 7 ans. Ils étaient ses serviteurs et les seules personnes qui pouvaient l’approcher.

Bill: Ils étaient si jeunes?

Dane: Oui.

Bill: Je ne le savais pas.

Dane: Oh oui, ils l’étaient !

Kerry: Ils allaient sur le bateau? Combien d’enfants? Et allaient-ils sur le bateau avec lui?

Dane: Oui, ils étaient les seuls à avoir accès à Ron. Les adultes ne le pouvaient pas, seulement les enfants. Et ce sont les enfants qui renversèrent l’organisation. La personne qui dirige cette organisation aujourd’hui est l’un de ces enfants, qui a commencé au plus jeune age.

Kerry: Vous savez combien d’enfants?

Dane: Je ne sais pas combien il y en avait. Des centaines. A la fin, ils se bagarraient. Je veux dire qu’à la fin il n’en restait que 3 ou 4 qui se battaient pour contrôler l’église et ils avaient 12 ans tout au plus. L’un d’eux a gagné et a pris le contrôle de l’église.

Bill: Clarifions juste un peu parce que ça semble bizarre. Vous dites que ces enfants servaient de messagers.

Dane: Ils les appelaient ainsi.

Bill: Oui, mais laissez-moi vous dire ce que je comprends parce que je n’ai jamais fait partie de l’église et n’ayant pas côtoyé cet environnement, je n’en ai pas l’expérience. J’avais compris qu’ils se servaient de messagers pour des messages verbaux et écrits, et la raison de leur pouvoir était qu’ils pouvaient changer le message, ne pas le délivrer ou encore le falsifier.

Dane: C’est juste. Il devait y avoir des consignes pour ceux qui les programmaient afin qu’ils sachent comment changer les directives jusqu’à ce qu’eux-mêmes soient inculqués de la motivation pour le pouvoir. Ils étaient intentionnellement programmés pour avoir des égos énormes.

Bill: Par conséquent ils avaient le contrôle total des communications, comme un programme espion dans un ordinateur.

Dane: Ils l’étaient. Exactement.

Bill: Et ils pouvaient faire exactement ce qu’ils voulaient.

Dane: Oui. Et ils le faisaient. Complètement. Ils le faisaient complètement. De nombreuses communications n’arrivèrent jamais jusqu’à Ron, de nombreuses autres étaient falsifiées. Il a fini par avoir peur, renfermé, comme une sorte de Howard Hughes. A part les enfants personne ne lui parlait.

Kerry: Qui recrutait les enfants au départ?

Dane: Hé bien je crois que le gouvernement avait infiltré des agents dormants adultes et des agents conscients qui entrainaient les enfants. Je pense que des programmes (avec des intentions secrètes) avaient lieu avec les enfants mais les parents ne le savaient pas, c’était caché et à la vue de tous.

Kerry: Des agents qui étaient membres de l’organisation?

Dane: C’est cela. Exactement. Mais les enfants étaient programmés pour devenir inhumains et non semblables à des enfants. Ils devenaient une entité par eux-mêmes.

Kerry: Ils étaient entrainés, élevés dans l’organisation pour ainsi dire et entrainés dans ses méthodes.

Dane: Pas réellement entrainés dans la scientologie, pas les vraies méthodes mais plutôt le coté militaire puissant des choses, des sections étaient devenues comme la Gestapo.

Kerry: Okay.

Dane: Pas du tout éduqués dans la véritable scientologie. Ils démontaient la vraie scientologie.

Kerry: Dans un sens ils étaient infiltrés comme… mais le sentiez-vous? Prenons un enfant, est-ce que vous sentiriez que ses parents et lui sont infiltrés par la CIA?

Dane: Ils étaient séparés de leurs parents.

Kerry: Ils étaient séparés?

Dane: Oui.

Kerry: Comment?

Dane: Parce qu’il y avait ce qu’ils appelaient le Messenger Org. C’était au sein de l’église, pendant que les parents travaillaient dans une section de l’organisation, les enfants avaient leur propre apprentissage qui était supposé être comme une école ordinaire. C’était très disciplinaire.

Lorsque Hubbard est mort, la personne qui a pris la tête de l’église n’avait même pas son examen de fin d’études. Il n’avait PAS reçu une éducation correcte mais il avait été entrainé de force, entrainé à dominer, entrainé à exercer un contrôle et entrainé à utiliser le pouvoir. Il dirige cette organisation de cette façon.

Bill: Vous dites que le conditionnement, en sorte, venait beaucoup plus de l’organisation que des parents, c’est presque comme si…

Dane: Je pense qu’il y avait une organisation dans l’organisation parce que l’IRS a fini par diriger…je veux dire…l’endroit était plein de fonctionnaires de l’IRS et d’avocats qui dirigeaient. Ils s’étaient approprié l’église.

Bill: Oui.

Kerry: Et c’est arrivé en quelle année?

Dane: C’est arrivé dans les années 80. Le coup final.

**********************

Bill: Je me souviens d’un autre lanceur d’alerte, Bill Robertson, dont on pourra peut-être parler. Il avait nommé Alan Hibbert comme étant l’un des infiltrés, il y avait aussi les Broekers. Tout cela se trouve dans le domaine public et est beaucoup débattu sur Internet, mais le fait est que l’on peut dire qu’il y avait des gens en place….

Dane: Oh, il y en a forcément eu.

Bill: …dans cette structure pyramidale qui était complice de ce renversement et ils étaient nombreux à être des agents dormants qui étaient là depuis un bon bout de temps. Tout cela se passait à vos cotés parce que vous étiez un ancien. Je crois que c’était la question de Kerry. Vous étiez un ancien dans cette structure pyramidale, n’est-ce pas?

Dane: Non. J’étais proche de personnes qui étaient des anciens dans la structure.

Bill: Ah ! Okay.

Dane: Voyez, je crois que le FBI, La CIA, l’IRS, l’AMA et l’Association Psychiatrique Américaine se sont toutes rassemblées pour démanteler la scientologie parce qu’elle exposait chacune de ces organisations. Hubbard les espionnait et communiquait leurs documents compromettants. Il publiait périodiquement une liste des crimes en mentionnant le lieu, l’heure, les évènements avec les noms. Il s’est fait des ennemis, d’accord, mais la menace la plus grande était qu’il en était une pour les Illuminati, les Anunnaki, car il connaissait beaucoup de vérités sur notre passé et sur qui nous sommes en fait. Les Anunnaki ne veulent pas que nous nous souvenions de notre histoire! Hubbard avait étudié et publié des techniques pour nous libérer de notre amnésie, seulement il ne savait pas que les controllers sont TOUJOURS là et ne sont jamais partis.

Kerry: Comment ces gens ont-ils commencé à renverser la scientologie? Comment cela s’est-il manifesté?

Dane: Ça s’est manifesté par les enfants. Ces enfants du Messenger Org. n’étaient pas semblables aux autres personnes de l’organisation. Ils étaient différents, ils étaient à part.

Kerry: Mais je veux dire que vous avez les auditeurs, vous avez l’organisation scientologue qui fonctionne, alors comment le renversement s’est-il produit? Le savez-vous? Je ne fais que poser la question. Autrement dit, y a t-il eu… disons…je vais deviner: y avait-il un être humain à coté de l’enfant devenu la personne au pouvoir, qui aurait été un leader insoupçonné?

Dane: Ça a dû arriver à un niveau adulte invisible au début. Mais les enfants ont manifesté le renversement. Il y a eu de la corruption avec des personnes compromises comme Ron. Ron ne savait pas qui était l’ennemi et selon la vieille technique, son propre système de justice a fini par se retourner sur les membres eux-mêmes, L.Ron Hubbard fut compromis et je ne sais pas quel L.Ron Hubbard, mais il fut compromis et devint paranoïaque. L’organisation devint dominatrice dans sa mise en application. Son système de justice soigneusement pensé, qu’il avait nommé simplement  »l’éthique » devint une série de batailles de chiffonniers.

Son véritable système éthique était un travail de génie mais il fut corrompu et utilisé pour commettre des crimes odieux contre les membres. Nous blâmions le système sans savoir qu’il avait été corrompu intentionnellement et qu’il était devenu répressif pour les membres eux-mêmes afin de les renverser tous.

Hubbard était aveuglé par la paranoïa et ça avait commencé peu à peu. Depuis longtemps. De courageux à effrayé. Si seulement il avait su qu’il y avait une bonne raison d’avoir peur, mais comme il disait, si vous connaissez la vraie raison pour quelque chose, vous pouvez agir, vous pouvez gérer. La vérité vous libère.

Kerry: Il a fini par prendre de l’argent? Ou bien ils avaient commencé à changer les techniques?

Dane: L’argent était demandé au départ, mais Hubbard permettait d’utiliser la force pour contrôler les gens et essayer de les discipliner.

Technique principale du mind control. Arrange toi pour qu’un être pur commette une action compromettante et il est si bon que cette action deviendra son talon d’Achille jusqu’à ce qu’il puisse voir QUI l’a manipulé, pourquoi et quel était son rôle là dedans.

Bill: Permettez-moi de faire une suggestion là, parce que, ce que je comprends (mais je n’y étais pas) c’est qu’un message venait apparemment de Hubbard, avec sa signature et disait: Ne faites pas ainsi, dorénavant, faites comme cela. C’est un ordre. Et personne ne savait vraiment si ça venait de lui. Ça aurait pu être falsifié parce que les messagers avaient le contrôle de la communication.

Même à ce jour il y a des débats sur la signature falsifiée ou non de Hubbard sur certains mémos, ils appellent ça les Technical Bulletins. Parce que tout ce qui concerne les détails exacts de l’application d’un processus positif était défini par Hubbard et comme ses travaux ne cessaient de s’affiner au fil des années, il effectuait des changements, des amendements et des nouvelles versions, des exemples du style: J’ai trouvé un meilleur moyen de faire ceci, faites comme cela, ou bien: il vaut mieux faire ainsi, faites le comme ça. Alors il suffit d’avoir quelqu’un qui fasse un faux et dise: J’ai un meilleur moyen de faire ceci, faites le ainsi, en fait c’est un sabotage du procédé et ça produit un résultat complètement différent.

Il y a eu beaucoup de recherches, de même niveau qu’une recherche historique, dans le contexte de l’Église de Scientologie, à juste rechercher comment tout avait été changé, et changé, et changé.

Dane: C’est tout à fait exact. Le sujet est maintenant devenu l’ombre de ce qu’il fut. De temps à autre j’entre dans l’une de leurs organisations, je n’y suis pas mal vu. Je peux entrer dire bonjour aux gens qui me connaissent et vous savez, personne ne sait rien. Je garde un bon contact et je vais voir ce qu’ils font. C’est complètement différent, presque méconnaissable et les choses les plus puissantes sont si édulcorées qu’elles ne sont plus efficaces.

Ron est perçu comme l’icône d’un culte. C’est devenu un culte mythologique. Ils disent aux gens qu’il est mort parce qu’il voulait partir pour accomplir son prochain niveau et que son corps l’en empêchait. Quelle connerie ! Ils font des films qui le présentent comme un dieu qui s’est élevé ! Il aurait été écœuré.

Bill: Oui, c’est sûr.

L’ami de Dane: Des destructions à un très haut niveau ! Des anciens qui changeaient les procédés qui fonctionnaient et ça a continué parce que le Messenger Org. avait un pouvoir de contrôle immense et s’en servait, les enfants étaient devenu fous.

Kerry: Ils sont devenu fous?

l’ami: Le pouvoir les rendait fous car Ron leur disait: Sors et dit à untel de faire ceci. et les enfants arrivaient en disant: Je suis là, Ron Hubbard, l’enfant disait ça et les gens répondaient: Ok, c’est bien, je ferais ce que tu dis. Imaginez un gamin de 7 ou 9 ans avec un tel pouvoir? Plutôt terrifiant.

Kerry: Alors les gens les croyaient.

l’ami: Absolument. C’était la règle. Ils étaient les Messengers de Ron, supposés transmettre ses communiqués exacts tels qu’il leur avait dit.

Bill: C’est difficile à imaginer. Je pense que pour la nouvelle génération de scientologues, c’est inimaginable de comprendre vraiment ça, c’est l’une des raisons pourquoi ce que nous enregistrons ici est utile en tant que document historique.

Dane: Mon ami ici présent était dedans depuis 1950 quand le livre est sorti. Il est l’un de ces anciens. La plupart sont morts.

L’ami: Nous sommes peu nombreux à être en vie.

Dane: Peu à être en vie et peu ont ce qu’il faut pour arriver à ton âge.

Bill: Nous parlions de comment les choses avaient changé et comment ils ont introduit du sable dans la machine et les choses changeaient graduellement. Le pouvoir se trouvait de plus en plus entre les mains des enfants et de moins en moins aux mains des gens compétents. Il y a un exemple, je pense que vous le connaissez, Bill Robertson… Ça vaut la peine d’expliquer qui il était.

L’ami: Ce type, Bill Robertson avait grimpé les échelons et il était capitaine dans la Sea Organisation sur les bateaux et il racontait des histoires. L’une d’elles était que l’un des bateaux était en France et ne devait pas retourner en Angleterre car le gouvernement le confisquerait s’il le faisait. Alors les enfants qui dirigeaient le centre de communications ont dit: Oubliez ça, on ne s’inquiète pas de ça. Le bateau est donc revenu et le gouvernement l’a confisqué. Cette sorte d’histoire.

Et une fois, quand Robertson était en Angleterre et que Ron et lui étaient distants de 3 immeubles, Ron dans un immeuble et Robertson dans un autre appartement, 3 appartements plus loin et Ron a envoyé une communication à Robertson, les enfants l’ont captée et ont dit à Robertson brutalement que Ron n’aime pas ce que vous faites et vous êtes dans une position défavorable.

Bill: Que voulez-vous dire une position défavorable?

l’ami: Vous n’êtes pas perçu favorablement, par conséquent vous allez devoir vous amender pour ce que vous avez fait. Quel que fut cet amendement à cette époque.

Et le rapport était une invention des enfants, un gamin de 8 ou 10 ans. Robertson n’était donc plus favorisé, il ne savait pas que Ron n’avait pas dit ça. Il y eut beaucoup de dégâts dans cet épisode. Ce genre de choses, à cause des Messengers Org. se produisait de plus en plus souvent au fur et à mesure que les enfants du Messengers Org. prenaient de plus en plus de pouvoir.

**********************

Dane: Bill Robertson n’a pas été le seul à qui c’est arrivé. De nombreux personnes qui avaient atteint des rangs élevés qui avaient d’énormes facilités pour créer et pour aider les autres à devenir conscients de leurs propres capacités psychiques et …

L’Église de Scientologie combattait l’IRS, ils combattaient la psychiatrie, ils combattaient les techniques d’électrothérapies de toutes sortes, ils combattaient les drogues, les médicaments et l’utilisation de toutes les drogues. Ils avaient publié un magazine qui détaillait tous les crimes de ces agences et organisations. Ils étaient vraiment ennemis. Hubbard n’avait pas peur de dire la vérité, ni de l’exposer.

Ses techniques ne se servaient ni d’hypnose ni de drogue pour aider quelqu’un à avoir un rappel de mémoire de sa propre histoire, étendu sur plusieurs millions d’années et par conséquent l’aider à réaliser que c’est vraiment la nature de son existence et que nous sommes tous des esprits éternels.
Ce savoir était commun pour nous à cette époque, et ne s’obtenait PAS avec les techniques devenues populaires maintenant, c’est à dire faire des régressions et entendre quelqu’un vous dire votre histoire, ou bien trouver avec des drogues ou de l’hypnose.

Les techniques qu’il avait trouvées étaient très directes. Vous pouviez vous souvenir vous même, comme vous vous souvenez de ce que vous avez pris au petit déjeuner. Vous pouviez vous souvenir de ce que vous faisiez il y a 1000 ans et ça ne semblait pas si différent une fois que vous vous étiez développé jusqu’à un certain niveau. Il n’y a jamais eu personne pour vous dire quoi que ce soit sur vous avec ces techniques. C’était purement votre propre mémoire. Les techniques n’étaient pas du mind control, elles l’inversaient.

Kerry: Nous arrivons donc au moment où l’organisation est infiltrée de diverses façons et où les enfants des membres sont des cibles manipulées, n’est-ce pas?

Dane: Exact.

Kerry: Ils créaient des interférences avec les lignes de communication pour que des ruptures surviennent dans l’organisation?

Dane: C’est cela.

Kerry: Y avait-il aussi des individus qui ont commencé à manifester des choses? Je veux dire que vous nous expliquez que l’organisation était contre les drogues, mais aussi que les gens étaient…je devine, corrigez-moi.. les gens détournaient l’argent, encourageaient l’utilisation de drogues tout en utilisant des techniques négatives variées?

Dane: Tout ce que je sais, c’est que quelque chose comme ça serait venu d’en haut uniquement. Ce n’était pas des gens dans l’organisation. Au sommet, Hubbard devait se cacher. Il demandait à ce que l’argent soit soustrait du sommet. Il devait se cacher et s’échapper constamment, fuyant les gouvernements qui le poursuivaient. C’est pourquoi il était sur les océans.

Kerry: Mais au sommet de l’organisation? Vous dites que ces choses venaient du sommet?

Dane: Pas les drogues à ma connaissance mais l’argent. Des sommes colossales étaient siphonnées de l’organisation et transportées à la main pour que Hubbard puisse maintenir les possibilités de ne pas se faire prendre, dans des sacs en papier parfois! Un million de dollars dans un sac en papier!

Kerry: Okay. Vous nous parlez d’une partie de l’argent, ce que je me souviens de la scientologie, c’est que ça coûte cher.

Dane: Très cher! Ils ont manipulé le public pour l’attraper. Ils promettaient qu’ils obtiendraient tant de pouvoirs que les gens regagneraient l’argent qu’ils empruntaient pour le verser à l’église. Des hypothèques immobilières, des cartes de crédit etc…

Kerry: Les gens donnaient de l’argent et vous dites qu’une partie de cet argent allait à Hubbard, je suppose que tout n’y allait pas.

Dane: Une bonne partie y allait pour acheter des terrains, sur le coup. Aujourd’hui l’argent va à la personne qui dirige, l’un des enfants. Ils le prennent probablement du sommet comme Hubbard le faisait seulement ils sont aussi emmerdés avec l’IRS et le gouvernement, ils ne se cachent pas comme Ron le faisait parce qu’ils ont fait la paix avec les criminels. L’église avait tant de casseroles sur l’IRS que David Miscavige s’en est servi pour demander à ce qu’on laisse l’église tranquille. Pur chantage. Ce chantage a fait tomber les  »charges ».

Kerry: Au sommet du triangle, connaissiez-vous les noms des gens qui ont servi à… je n’ai pas encore lu votre lettre si bien que je ne sais pas si vous avez nommé des personnes.

Dane: Pas du tout, pas du tout.

Kerry: Vous n’avez donc pas donné de noms. Connaissiez-vous les noms des gens impliqués dans l’infiltration et qui faisaient entrer d’autres infiltrés?

Dane: J’essaie de me souvenir…donnez-moi une minute. Peux-tu te rappeler de qui…? [s’adresse à son ami]

Kerry: Vous n’avez pas à le dire publiquement.

Dane: C’est d’accord, je demande juste à mon ami s’il se souvient des noms. C’est si loin pour moi, presque 30 ans. Je ne me souviens pas des noms des adultes qui mettaient la pagaille. Je me souviens des noms des enfants. Tu te rappelles? Il y avait des gens vraiment très compromis.

l’ami: Ils formaient le Watchdog Committee [Comité des Chiens de Garde].

Dane: Ah oui! Le Watchdog Committee. C’était des mauvais. Des adultes.

l’ami: Ils avaient un membre de l’IRS, je ne connais pas son nom.

Dane: C’est ça. C’est comme ça qu’ils ont fait.

l’ami: Un membre de l’IRS, 3 avocats et un haut-gradé de l’église. C’était ça le Watchdog Committee. Ron avait mis ça en place avec une juridiction pour l’organisation entière, pour la politique à conduire. Ils pouvaient débarquer et corriger tout ce qui devait l’être.

Dane: Ron avait fait ça? Hé bien si c’est vrai et qu’il a autorisé l’IRS, l’un de ses pires ennemis, à agir ainsi, alors il était totalement compromis. Ou bien c’était un faux rapport falsifié indiquant qu’il avait monté ça de cette façon. Et eux, les Watchdog Committee pouvaient foutre les gens dehors, ils pouvaient causer toutes sortes de méfaits dans les affaires personnelles des gens, dans leurs vies et leurs réputations, s’ils voulaient détruire quelqu’un et décider qu’il était un ennemi de l’organisation.

l’ami: L’orientation du Watchdog Committee est devenue légale et du coup ils formaient des sociétés bidons pour protéger l’argent, ça allait jusqu’à une couverture de 4 ou 5 sociétés. On parle de sommes monumentales qui venaient de l’organisation et de structures légales. Il y avait aussi des acquisitions de sociétés d’édition qui devenaient des entités à part et…

Dane: Les sociétés d’édition diluaient la documentation.

l’ami: Les juniors, les enfants, le type qui dirige aujourd’hui, il était l’un des Messengers Org., ils étaient 5 et c’est lui qui est ressorti vainqueur de la bataille qu’ils avaient eue.

Dane: Oui, les enfants se bagarraient pour le pouvoir et c’est lui qui l’a obtenu.

Bill: David Miscavige, une information publique.

Dane: Pat et Annie Broeker… se sont battu pour avoir le pouvoir. Nous observions tous en nous demandant qui gagnerait. Une pièce dramatique au plus haut niveau, beaucoup de corps.

**********************

Kerry: Okay. Quand tout ceci avait lieu…parce que nous essayons de reconstruire le scénario jusqu’à l’écriture de la lettre. J’essaie de brosser le tableau et je me demandais: A quel moment vous vous en êtes rendu compte, si vous vous souvenez de l’année?

Dane: A l’époque, 80 je crois.79 ou 80.

Kerry: Il y avait des indications montrant que l’organisation prenait un mauvais tournant.

Dane: Oui. Au moment où je l’ai écrite, quelques uns des enfants se disputaient le pouvoir et c’est quand j’ai écrit la lettre en y nommant les enfants.

Bill: Mais il y avait d’autres personnes qui s’en rendaient compte, qui devenaient très concernées. Une prise de conscience s’élevait peu à peu, je ne sais pas, c’est une question mais malgré ça personne n’a rien fait.

Dane: Les dirigeants de missions sur le terrain ont vraiment essayé. Il y eut un meeting à Flag, qui était comme la maison mère et tous les responsables des organisations individuelles (appelées des franchises) se sont rencontrés pour se plaindre de ce Watchdog Committee et de la façon dont ils étaient supervisés et dont les techniques devenaient compromises.

Kerry: Que voulez-vous dire par C’était à Flag..? Y a t-il un endroit spécifique?

Dane: Flag était un lieu. La maison-mère. Je crois que ça s’est passé en Floride, ou bien était-ce sur un bateau?

l’ami: Clearwater, Floride.

Dane: Ils avaient un siège social sur terre. Ce n’était pas sur le siège social-bateau. Ils se sont donc rencontrés, tous ces responsables de franchises, chefs très puissants qui connaissaient les techniques et aidaient les autres à former leur propre organisation où les gens pouvaient venir et gravir les échelons vers la récupération de leur mémoire et de leur liberté. Fondamentalement, ils étaient les hommes de terrain qui offraient cela au public. Ils se sont rassemblés pour se rencontrer et pour protester, se demandant ce qui arrivait à cette organisation.

Kerry: Êtes-vous allé à cette réunion?

Dane: Je n’y étais pas. La lettre que j’ai écrite parlait de ce meeting car j’avais entendu ce qui s’y était passé et ce qui s’ensuivit pour ces dirigeants. Ils avaient tous été stoppés et mis dans des situations où ils étaient traités de criminels, renvoyés dans certains cas ou bien informés qu’ils auraient à accomplir beaucoup afin de s’amender des actes détestables qu’ils avaient commis. Mais ces personnes étaient celles qui avaient bâti l’organisation. Ils étaient des dirigeants, qui avaient formé leurs propres organisations indépendantes, celles-ci nourrissaient les niveaux supérieurs des organisations plus importantes dirigées par l’église. Ils furent ravagés lors de cette réunion en 1981.

Kerry: Étaient-ils innocents, c’est ce que vous dites?

Dane: Oui. Ils étaient innocents, des chefs qui avaient fait le plus pour l’organisation.

Bill: Ils étaient très capables, très respectés, de vrais héros.

Kerry: Ok, donc, une fois de plus…

Dane: Le Watchdog Committee, c’était quelque chose de mystérieux. J’en ai parlé dans la lettre. Il existait une aura de mystère, comme qui en faisait partie …mais ils avaient ce pouvoir, soi-disant donné par Ron. Cependant, si c’était signé de sa main, je pense que c’était fait par les enfants. On ne peut pas dire que Ron Hubbard savait tout ce qui se passait.

S’il savait, il était déjà très compromis et dans un état paranoïaque. Il savait qu’il était attaqué personnellement depuis des années. C’est probablement depuis les années 70 qu’il savait qu’il devait se cacher et fuir. Il savait qu’il devait rester en mer.

Sa force de caractère, sa compétence pour s’occuper de lui-même et enseigner aux autres à être responsable, à se dresser contre le mal… Il était ainsi et il enseignait ça et les gens qu’il  »engendrait » étaient ainsi. Il se trouvait donc quelque part, en mer, faisant tous ces trucs et ils pouvaient prévoir les attaques grâce à leurs aptitudes psychiques. Ils savaient où aborder, quel port éviter, des choses comme ça. Alors… quelque chose lui arriva.

Kerry: Donc ils ont eu cette réunion, quel en a été le résultat?

Dane: Le résultat de cette réunion fut que tous ces gens qui avaient du pouvoir ont été stoppés. Ils ne pouvaient plus fonctionner et diriger leurs organisations.

Kerry: Ils étaient renvoyés. On leur a demander de quitter l’organisation?

Dane: Ils ont eu des amendes incroyables à payer, on les a accusés de crimes qu’ils n’avaient pas commis. Ce fut publié. Des gens parmi les plus respectés. Les gens se sentaient trahis, confus. Des dirigeants humiliés publiquement.

Kerry: Quand l’église vous demande de payer une amende, vous n’avez pas à la payer, n’est-ce pas?

Dane: Certains ont payé, d’autres non. Mais les choses ont cessé de fonctionner. L’infrastructure de l’église se démantelait. Ses propres membres se retournaient contre la hiérarchie.

Kerry: Okay, à ce moment là, les gens quittaient l’organisation?

Dane: Non. Personne ne partait. Il y avait une loyauté doublée d’incrédulité au regard des évènements. Comme aux États-Unis maintenant! Ces gens essayaient d’aider l’humanité, c’était l’organisation qui donnait ces techniques, Ron Hubbard à la tête et personne ne savait ce qui lui était arrivé. Ses connaissances étaient tenues à l’écart et ne pouvaient pas lui parler.

Kerry: Vous voulez dire qu’elles lui restaient fidèles?

Dane: Elles l’étaient.

Kerry: Un sentiment loyal pour ce qu’il leur avait donné, n’est-ce pas?

Dane: C’était la confusion générale, de la peine, un sentiment de grande trahison y compris de la part de personnes qui travaillaient directement avec Ron. J’ai écrit la lettre dans le mois qui suivit cette réunion des indépendants à Flag.

Le meeting à Flag s’était transformé en scandale alors les gens commençaient à tenir des réunions secrètes sur ce grand meeting, des conversations feutrées avaient lieu dans les couloirs des organisations du monde entier. Ils se rencontraient les uns chez les autres pour discuter de ce qui était arrivé, de ces abominations qui avaient lieu pour changer les techniques et en faire un mauvais usage. Ils discutaient à quel point les org ne servaient plus à gérer les conflits, ni à découvrir qui faisait quoi mais ressemblaient à des cours de justice où les gens étaient déclarés  »mauvais » en utilisant la terminologie scientologue; un ostracisme.

Mais si vous vous défendiez, ils pouvaient cacher de la drogue sur vous, ou passer des coups de fil à vos amis, votre famille, votre employeur, et vous harceler. Cette justice qui n’en porte pas le nom était rampante depuis plusieurs années, mais lors de la réunion des chefs de missions à Flag, le système s’est totalement écroulé.

Ils isolèrent les dirigeants les plus haut placés et les plus respectés de l’organisation en les accusant de s’être conduits de façon criminelle. Ils devaient s’amender soit en  »travail forcé » soit en servant de main d’œuvre, pour avoir commis toutes ces actions  »diaboliques ».

L’église imposa des taxes sur quiconque utilisait les techniques de Hubbard. Ils vous taxaient 10% de vos revenus bruts, ne serait-ce que si vous utilisiez ce sujet dans vos affaires. Ils n’auraient pu exercer pire contrôle pour la suppression du sujet de base, le contraire de ce qu’il aurait fallu faire si le but avait été de rendre le sujet apprécié et bien connu.

Alors les gens se rassemblaient en réunions dans le monde entier. Ils se parlaient, ils essayaient de comprendre: Où est Ron? Qu’est-il arrivé à Ron? Comment tout ça peut-il arriver? Ces réunions étaient très tendues, des gens pleuraient du fond du cœur, d’autres étalaient leurs tripes et criaient de rage. Les gens que j’ai vu pleurer avaient été des amis proches de Ron, comment Ron pouvait-il laisser faire ça? Où EST-il? Que lui est-il arrivé? Il y avait un sentiment de trahison envers le dévouement sans réserves, la loyauté et l’amour qui existaient réellement.

C’était navrant. Ce sont ces émotions qui m’ont poussé à rédiger la lettre. L’une des grandes découvertes évoquée en scientologie, la  »loi du troisième parti », affirmait que: Pour que 2 factions continuent à être en conflit, il FAUT qu’il y ait une 3ème faction cachée, invisible ou bien non évidente et qui est la cause de tout. C’était le sujet au cœur de ma lettre.

Kerry: Okay, retournons à vous-même. Vous n’étiez pas à ce meeting du début, en Floride. Je présume que vous y aviez des amis, alors que c’est -il passé? Avez-vous participé à des réunions comme celle que vous décrivez?

Dane: Oui. J’ai commencé à y aller et à écouter ce qui se disait sur ces gens qui avaient été des héros, qui avaient aidé tant de personnes. Je les écoutais parler des évènements.

Kerry: Qu’est-ce qui vous a fait écrire la lettre?

Dane: Les gens angoissés pleuraient, certains avec rage. Puis j’ai vu les amis personnels de Ron qui pleuraient à chaudes larmes. Nous pensions que la planète était au bord de la destruction et que nous allions la sauver. Nous croyions pouvoir y arriver, nous formions un mouvement, nous croyions notre histoire et notre futur était dans les étoiles, comme Bob Dean le dit.

Kerry: Okay.

Dane: Et je conseillais quelqu’un qui travaillait directement pour les enfants de Ron Hubbard, alors je découvrais des choses fâcheuses: Ils ne pouvaient plus voir leur père, il leur était impossible de le joindre; leur mère était sous contrôle et ne pouvait pas le joindre non plus. J’apprenais que cette Messengers Org. et le Watchdog Committee servaient de paravent et régnaient sur ce qui arrivait à Ron Hubbard, et qu’aucune communication ne circulait dans les 2 sens.

Ron et son épouse avaient décidé de se séparer pour que les autorités aient plus de mal à les localiser, mais ça pouvait être une manipulation des Messengers Org., peut-être que les Messengers Org. eux-mêmes créaient de fausses histoires et utilisaient la peur induite en L.R.Hubbard et sa famille afin de leur rendre de futures rencontres impossibles. Quelque chose clochait, la famille ne pouvait plus rien dire à Ron. Je ne cessais d’en entendre parler, les enfants, les siens, étaient très affectés.

Kerry: Donc, qu’est-ce qui vous a poussé à vous asseoir et à écrire?

Dane: Le désir de sauver les travaux et le désir que ce travail aide l’humanité comme cela en fut l’intention dés le départ.

Kerry: Mais y a t-il eu un incident, comme dans un scénario, quelque chose qui vous a dit que vous aviez accès à un savoir spécial et que vous pourriez écrire une lettre qui aurait de l’influence?

Dane: Le dernier facteur qui m’a incité à l’écrire, c’est que des troubles sérieux avaient éclaté dans le public. Le méga-site de l’organisation de L.A fut envahi d’une foule de scientologues en colère. Ils s’étaient installés dans la grande salle à manger du rez de chaussée, ils déferlaient, plus nombreux encore à l’extérieur avec des porte-voix.

Nous n’étions pas loin d’une émeute hors de tout contrôle. Les autorités de l’église n’y pouvaient rien. On sentait l’amorce d’une révolution violente, on partait pour des vitres cassées, des bagarres et des hospitalisations. Je pensais vraiment que ça pourrait très mal tourner, j’y étais, j’ai vu tout ça.

Les gens citaient les injustices en s’aidant des porte- voix, ils pleuraient à cause de ces injustices et il régnait une mentalité de lynchage. Les autorités de l’église avaient le pouvoir final puisqu’elles pouvaient menacer d’excommunication, mais l’autorité reculait. S’il n’y avait pas eu cette situation vécue, l’impact de ma lettre aurait été amoindri.

Bill: Wow, je n’avais jamais entendu parler de ça.

Dane: La masse critique était atteinte. On sentait la violence approcher, les autorités de l’église avaient clairement peur, tout en essayant de calmer le public. Le jour suivant, je travaillais dans une autre organisation, et j’entendis parler de l’émeute du point de vue des enfants de Ron. Deux d’entre eux, Arthur et Yvette, travaillaient dans cette autre org. à L.A et eux aussi avaient peur. Les gens leur demandaient de contacter Ron et ils ne le pouvaient pas. Diana, une autre enfant parmi les plus âgés n’était pas dans ce bureau mais je suis sûr qu’elle a terriblement ressenti la pression.
Ces enfants sont vivants aujourd’hui, ils ont tous été achetés.

Kerry: Ils étaient très jeunes à ce moment là?

Dane: Des ados tout au plus. L’un de ses enfants a été tué et abandonné à mourir dans le désert.

Bill: Vous parlez de Quentin.

Dane: Oui.

Kerry: Il est mort?

Dane: Oui. Il a été tué et laissé dans le désert près de Vegas.

Kerry: C’est arrivé avant que vous écriviez la lettre?

Bill: J’ai une info bizarre là, Kit Green m’a donné le rapport d’autopsie.

Kerry: Je m’en souviens.

Dane: Oh oui? Ça disait quoi?

Bill: Suspicion. Je vous montrerai les détails.

Dane: J’aimerais voir ça.

Bill: Je l’ai, je vous l’enverrai par e-mail.

Dane: Je me sentais si mal pour Quentin. Il était la plus douce des personnes. Il avait l’habitude de venir à L.A et il nous laissait l’observer pendant qu’il tenait des sessions. Il était un maître dans les techniques, Ron disait qu’il était le meilleur du monde.

**********************

l’ami: Je peux ajouter quelque chose là? Fondamentalement, l’organisation mère a été renversée par ces nouveaux, ces enfants qui grandissaient. Les missions, les lieux où les gens apprenaient la technologie, faisaient un boulot magnifique. Les personnes qui dirigeaient la maison mère ne comprenaient pas pourquoi cette activité se poursuivait à l’extérieur. Ils pensaient que les missions les volaient, prenaient l’argent qui aurait dû rester dans l’organisation principale et tout cet argent partait à l’extérieur, aux personnes des missions pour leurs activités.

Alors vous avez ce coin, où une bagarre a lieu entre l’organisation centrale et les organisations de l’extérieur…Il faut savoir que l’un des supérieurs portait un .45 et il l’avait, posé sur son bureau, et c’était celui à qui vous alliez parler… avec le .45 qui vous fixait.

Dane: Tu parles de Russ?

l’ami: Non.

Dane: Hé bien, il en avait un aussi.

l’ami: De toutes façons, l’une des doctrines de base de cette recherche était qu’à chaque fois que vous avez un conflit, une lutte entre 2 personnes, cherchez le 3ème parti.

Dane: Exact.

l’ami: Et la loi du 3ème parti, qui est inscrite dans toute la technologie elle-même, devint très très apparente pour Dane, je pense.

Dane: Oui, il était évident que la bagarre n’était pas contre l’organisation centrale, ni contre celles de l’extérieur, il y avait quelqu’un qui en était la cause, qui causait l’organisation à lutter contre elle-même. Et c’est ainsi qu’elle fut renversée, pour l’essentiel. En luttant contre elle-même, chacun de son coté, comme des gens mariés qui se battent. Des gens qui s’aimaient, travaillaient ensemble, montaient les échelons ensemble, étaient d’accord sur les mêmes principes, étaient là en altruiste, pas pour faire de l’argent. Ils étaient là pour sauver l’humanité et ils croyaient comme Ron Hubbard que la planète serait bousillée et ils pouvaient le voir par eux-mêmes quand ils se souvenaient, par leur propre histoire, que c’était un comportement qui se répétait sur Terre et qui arrivait de nouveau au prochain tournant.

Ils voulaient aider les gens à se REVEILLER, à se souvenir de qui ils furent et qui ils sont. Ils voulaient aider les gens à sauver la planète.

l’ami: Laisse moi finir ce que je voulais dire. J’en étais à la loi du 3ème parti et la plupart des gens qui étaient dans ce mouvement étaient très conscients de cette loi. Quand la lettre de Dane Tops est sortie, sur ce qui était arrivé au meeting des dirigeants de mission, en Floride, il y eut un décret pondu par l’Org.Centrale, stipulant que s’ils n’aimaient pas ce que vous faisiez, vous seriez excommuniés. Point barre. Vous ne pouviez rien faire. Des centaines et des centaines de ces décrets étaient affichés en 3/4 semaines, ou un mois et demi après.

Kerry: Par qui?

l’ami: L’organisation centrale dirigée par les enfants et ceux des agences alphabet soup. La lettre de Dane est partie… et il y a un autre facteur en jeu ici. L’org.centrale avait formé ce qu’ils appelaient la Police Financière. Ils débarquaient dans les organisations franchisées, et je suis bien au courant parce que l’un de mes bons amis dirigeait l’une des organisations, ils sont arrivés et lui ont dit: vous nous devez 15,000 dollars, ce qui était la somme exacte de son compte bancaire. Ils ont pris tout l’argent, compte vidé. Ils l’ont pris, tout simplement. Ils ont brisé la mission.

Dane:  »Mission » c’est un autre nom pour une franchise de la scientologie.

l’ami:  »Nous sommes la Police Financière et par conséquent nous avons la responsabilité totale de tout l’argent qui est supposé nous revenir. » C’était comme ça pour le monde entier. Voyez ce que disait l’org.Centrale: Tout votre argent est le mien. Là dessus, la lettre de Dane est arrivée tout le monde la lisait en disant: Hé, regardez ça: Qui EST le 3ème parti?

Dane: C’est ce j’avais écrit dans ma lettre.

l’ami: Et tout le monde disait: C’est qui le 3ème parti? Et cette question présentée dans la lettre finit par être envoyée à tous, d’où le schisme et l’exode .

Kerry: Ça montait en flèche.

l’ami: En flèche, oui!

Dane: Ce n’était pas seulement qu’un groupe avait raison et l’autre tord. Le véritable destructeur de l’église était quelque chose de caché, en dehors de nous tous, qui distillait de fausses informations et nous incitaient à nous chamailler et par dessus tout à combattre le fondateur, Ron Hubbard.

Kerry: Avant de passer à la lettre, encore un peu d’antécédents de votre part. Tout cela se produisait autour de vous, vous alliez à ces réunions, vous les avez décrites, et vous n’êtes pas seul, il y a 2 autres personnes avec lesquelles vous formez un groupe, est-ce correct?

Dane: Ils ne faisaient pas partie des réunions, ils ne voulaient pas s’impliquer dans tout ça. L’un d’eux avait déjà quitté l’organisation et avait déjà vu les signes et l’autre avait peur de s’engager dans ces confrontations ou craignait d’être perçu comme prenant position contre l’église. J’allais seul aux réunions, aux émeutes publiques et à ce qui était carrément une insurrection.

Kerry: Vous étiez donc seul. Ces 2 personnes travaillaient avec vous? Parce que vous avez dit que vous travailliez avec 2 autres personnes. Ont-ils été consultés pour la rédaction de la lettre?

Dane: Non, ils n’avaient rien à voir avec la lettre. Ce fut un geste tout à fait individuel, venant uniquement de moi-même. Le travail que j’effectuais avec eux concernait les techniques de capacités améliorées qui venaient de ces 3 mois de contact extraterrestre. L’un de nous 3 avait aussi conçu des techniques et nous les utilisions. Nous travaillions ensemble pour les faire passer à un niveau supérieur…Nous améliorions les techniques de Hubbard pour aller plus loin afin d’acquérir plus d’aptitudes et plus de stabilité une fois ces aptitudes acquises. C’était le seul travail que je faisais avec ces 2 personnes.

Kerry: Ok, à ce stade nous nous situons en quelle année,

Dane: Tout ça est arrivé entre 80 et 82.

Kerry: Vous décidez d’écrire une lettre. C’est votre ET contact qui vous suggérait d’écrire cette lettre en vous aidant peut-être à la formuler, puisque vous aviez téléchargé des informations ou bien y a t-il eu un autre stimulus plus direct qui vous en a donné l’idée?

Dane: C’est l’émeute à LA qui a fait que pour moi, la coupe était pleine. Ça avait été une expérience effrayante, je me sentais fort grâce à mes expériences d’aptitudes améliorées. Rétrospectivement et après avoir pris connaissance des informations présentes sur Camelot, je comprends maintenant que j’avais du avoir un contact ET pour être capable de me maintenir sans eau, sans nourriture et sans sommeil pendant 3 mois tout en téléchargeant cette information sur la création de l’espèce humaine et plus encore. Disons, passer de l’autre coté du voile.

Mais ce qui m’a donné le courage de créer Dane Tops et d’écrire la lettre, n’était pas un contact extraterrestre. Dane Tops est né d’un désir passionné de sauver l’Église de scientologie et Ron L.Hubbard de la destruction.

Kerry: C’est une analyse sobre, vue par une personne, vous-même, qui avez des connaissances, qui avait accès à l’intérieur et qui témoigne aujourd’hui de ce qui se passait autour de vous. Au fond, d’après votre description, tout s’écroulait.

Dane: Ça s’écroulait, oui, mais personne ne partait.

Kerry: Malgré les lettres envoyées qui annonçaient des excommunications, ils ne partaient pas.

Dane: Ils ne partaient pas.

**********************

Kerry: Ce sont donc dans ces circonstances que vous écrivez votre lettre. A ce moment là, vous deviez vous cacher?

Dane: En tant que Dane Tops j’ai toujours été caché.

Kerry: Vous êtes un personnage qu’ils connaissent pour ainsi dire, ils vous saluent quand vous entrez.

Dane: Oui, ils me connaissaient comme je suis aujourd’hui mais j’étais devenu quelqu’un d’autre, je m’habillais différemment lorsque j’étais Dane Tops. J’étais méconnaissable. J’avais des plaques d’immatriculation différentes pour ma voiture, un déguisement complet.

Kerry: Pour quoi faire?

Dane: Pour être Dane Tops. J’ai commencé par me procurer une boite à lettres qui…Il fallait que j’en trouve une d’où je ne pouvais pas être suivi, ni connu et qui ne serait pas une boite à lettres systématiquement soupçonnée. J’en ai donc loué une au nom de Dane Tops, et elle se trouvait dans un business de boites à lettres utilisées pour des échanges de courrier pornographique entre les gens. Ces boites étaient entourées d’une certaine sécurité qui les protégeait de la loi.

Kerry: Vous y aviez donc pensé avant.

Bill: C’est une partie très importante de l’histoire.

Kerry: [à Bill]: Je sais que c’est important, laisse moi monter la scène afin que je comprenne un peu mieux l’histoire. [à Dane]: Je voudrais comprendre parce que je sais que vous en savez plus, je ne sais rien, donc je vous parle comme quelqu’un qui ne sait rien de vos actions, ni comment vous avez fait.

Vous vouliez écrire cette lettre, avez-vous décidé de l’écrire puis de trouver un moyen de la diffuser? Ou bien avez-vous d’abord pensé à un déguisement, sachant ce que cette organisation vous ferait si vous diffusiez une telle lettre? Voyez-vous où je veux en venir?

Dane: Cette lettre est issue de ma propre passion et je n’avais pas encore tout préparé parce que je n’avais aucune idée de l’impact qu’elle produirait une fois écrite.

…Je l’ai rédigée et envoyée à une liste de personnes clé, environ 20 ou 30 personnes au départ. C’est tout. C’est la seule fois que je l’ai postée. Mais je voulais une adresse d’expéditeur au cas ou quelqu’un me répondait. Et pour cela, il fallait que ce soit totalement clandestin pour que les éventuels correspondants ne découvrent pas qui j’étais.

Kerry: Il n’y avait pas d’e-mail à cette époque, vous l’avez envoyée comment?

Dane: Par le courrier postal ordinaire.

Kerry: Facilement traçable?

Dane: Oui, parce que j’avais l’adresse d’expédition, qui était cette boite postale bidon qui était une vraie boite au nom de Dane Tops et c’était Dane Tops qui avait signé la lettre. Quand j’allais chercher le courrier dans cette boite, je portais mon déguisement et ma voiture avait sa fausse plaque parce que je savais que l’organisation surveillerait.

Kerry: Vous aviez donc un déguisement mais vous avez envoyé le lettre avant d’avoir décidé de vous protéger?

Dane: Je pense que j’ai loué la boite avant de l’envoyer afin d’être protégé au moment de l’envoi. Mais lorsque je l’ai écrite, je ne savais pas ce que j’allais faire. J’ai pris la plume avec ma passion et mon désir. C’est quand j’ai décidé de l’envoyer, après que je me sois procuré les adresses postales des personnes clé de l’organisation de L.A que j’ai décidé que je ne pouvais pas me permettre d’être découvert. J’ai signé Dane Tops, juste comme ça, et j’ai fait ça avec une adresse de boite postale pornographique. Il fallait que je trouve comment me déguiser. J’eus cette drôle d’idée de me rendre là où je n’étais jamais allé.

Je me suis procuré ce déguisement particulier en allant dans un cinéma porno pour gays et en observant comment ils s’habillaient. Ils portaient des imperméables quand ils allaient dans ces salles parce qu’ils s’y masturbaient et y faisaient des rencontres. Je suis donc allé plusieurs fois dans ces cinémas, en imper et en copiant leur attitude. Puis j’obtins l’adresse de l’un de ces business de boite à lettres pornographique en demandant à l’un des types dans le cinéma (qui pensait que j’étais gay aussi). Là, j’ai du faire vraiment gaffe à moi.

Kerry: Vous aviez reçu des conseils de quelqu’un ou vous aviez pensé à ça tout seul?

Dane: Tout seul. J’ai écrit la lettre, puis j’ai pensé: Comment vais-je procéder? Je me disais: Bon, je vais essayer ça. Je m’habillerai comme l’un de ces types qui vont dans les salles à Hollywood. Ces cinémas étaient partout et vous pouviez voir les hommes à l’extérieur, ils étaient vêtus moulant et travestis. J’ai commencé à fréquenter les salles.
C’est par l’un d’entre eux que j’appris où je pouvais me procurer une adresse clandestine parce qu’ils en avaient eux-mêmes. La vie des gays était différente à l’époque.

Kerry: C’est super.

Dane: [rires]

Bill: A ce moment là, personne, pas une seule personne, ne savait ce que vous faisiez?

Dane: Personne.

Bill: Complètement solo, un véritable secret personnel. Nul ne savait.

Dane: C’est exact.

Kerry: Vous aviez une compagne à l’époque? Et si oui, elle ne savait pas?

Dane: Non, elle ne savait pas. Elle faisait partie de l’organisation mais elle n’aurait été d’accord avec rien de ce que je faisais, je ne devais donc pas lui en parler et je transportais cet accoutrement bizarre à la maison dans une valise. C’était donc très étrange.

Kerry: Vous avez envoyé la lettre sans qu’elle le sache?

L’ami: J’y étais aussi. Tu me l’avais dit et ça m’avait alarmé parce que j’étais…

Dane: Tu étais plus élevé que je ne l’étais.

L’ami: J’avais eu très peur, je me disais: C’est vraiment incroyable! [rires de Dane] Que vas-tu faire pour te protéger? Puis, il a trouvé comment faire. Je pensais que si cela s’éventait, alors on était tous morts. Tous ceux qui te connaissaient.

Dane: Tous refroidis, oui.

Kerry: Mais vous saviez que si cette lettre… à ce moment là, vous le saviez, tout le monde l’aurait pensé.

Dane: A ce moment là, oui Kerry, je savais.

Kerry: Vous saviez qu’ils vous tueraient pour cette lettre.

Dane: Je ne savais pas s’ils me tueraient. S’en prendre à moi, oui. Mais je savais que nous serions excommuniés et que ma réputation et celle de ma femme seraient ruinées, que tout notre courrier serait passé au peigne fin pour toujours, que nous serions harcelés et que nos voisins le seraient également.
Ils ne m’auraient pas forcément tué, mais ils faisaient beaucoup de mauvais trucs, comme cacher de la drogue dans vos affaires et vous faire coffrer. Si vous les gêniez ils agissaient ainsi pour ruiner votre vie. De nombreuses vies furent ruinées.

Bill: Comme vous l’avez dit avant que nous commencions à enregistrer, ils ont utilisé beaucoup de moyens pour trouver qui était Dane Tops.

Dane: Oui, parce que je l’ai envoyée uniquement aux gens de Los Angeles, je ne savais pas ce qui se passerait, je fus très étonné! Quand ça a explosé, ils étaient après moi.

**********************

L’ami: Je regardais un clip sur Miscavige et en fait il a 47 ou 49 ans maintenant. Le temps passe…

Dane: Ça veut dire qu’il était encore ado quand il a pris la tête de l’église, mais il avait commencé quand il était un tout petit enfant.

L’ami: Il a commencé à 4 ou 5 ans.

Bill: 4 ou 5 ans ! C’est incroyable.

L’ami: Il a quand même eu une éducation, à la maison ou…

Dane: Oh, il savait lire et écrire.

L’ami: Mais il a été éduqué sur l’église.

Dane: Oui, le coté Boot Camp. [à la dure]

L’ami: Dans l’ensemble, c’était plutôt dingue.

Dane: Tout était dans la discipline. Discipline militaire pour têtes blondes.

L’ami: Oui. Mauvaises nouvelles pour des enfants!

Dane: A moins d’avoir le pouvoir, alors là, vous étiez privilégié.

L’ami: Oui, c’est ça. Ils avaient aussi leur hiérarchie.

Dane: La hiérarchie était présente en tout, c’était la construction de base, hein?

L’ami: Oui. Qui est le chef.

Dane: C’est ça.

L’ami: J’ai lu des articles sur les sorties de Miscavige. Et certaines personnes se sont donné du mal parce que dans The Times de Clearwater…Je crois que 3 types sont partis et ont écrit et publié leurs histoires dans The Times à Clearwater sur les frasques de Miscavige.

Dane: Et c’était quoi? La violence?

L’ami: Il finissait par user de force pour contrôler les gens. Je veux dire leur filer des claques, des coups de poing, les tabasser sur le coté de la tête en leur écrasant les oreilles.

Dane: Du lourd. Du lourd, de sales histoires sur ce type.

L’ami: Et puisqu’il faut être fort… Miscavige est celui qui a obtenu de l’IRS qu’ils classent la scientologie comme une église, comme une religion, ce qui est intéressant en soi. Il a obtenu le statut légal en tant que religion.

Dane: Alors il a laissé tous les agents de l’IRS dedans?

L’ami: Miscavige y est arrivé. Il a fait un énorme boulot de recherches dans les antécédents de tous les types de l’IRS.

Dane: L’église avait fait cette recherche sur les gars de l’IRS, elle avait accumulé des dossiers année après année. Alors Miscavige voulait faire la paix avec eux?

L’ami: Non. Il voulait traiter avec eux et il leur a présenté ce qu’ils voulaient. Ils avaient tous les dossiers sur le gouvernement et sur l’IRS. David Miscavige a dû leur dire: Si vous nous donnez ce qu’on veut, nous n’engagerons pas de poursuites personnelles à votre égard, de façon officielle. Il a mis ses cartes sur la table. Comme à son habitude, en utilisant la force.

Dane: A quel age? Environ 18 ans ?

L’ami: Oui. C’est quand l’église a basculé et est devenue une entité légale sous la protection du gouvernement. Ils n’attaquaient plus le gouvernement depuis ce moment là.

Dane: Je vois…légal, hein… pas d’impôts à payer, une religion.

L’ami: Et cette transaction ne s’est pas faite en public.

Dane: Bien sûr, personne n’est au courant.

L’ami: Ils savent que ça a eu lieu, mais personne ne peut trouver la date. C’était une corporation, du privé. Alors tout devenait…l’énergie était presque physique, de l’énergie brute. Même sa nièce s’est retournée contre lui.

Dane: Contre David Miscavige?

L’ami: Oui. Elle en a parlé en public.

Dane: Pour dire quoi?

L’ami: Qu’il était un mauvais type et…

Dane: Qu’il tabassait les gens?

L’ami: Qu’il tabassait les gens, qu’il était violent, pas de communications, etc… mais il est vraiment devenu fou quand il a commencé à frapper le comité de direction.

Dane: Il battait physiquement les membres du comité de direction?

L’ami: Oui.

Dane: Nom de dieu! C’est vraiment …du lourd. Il leur collait de vraies raclées ou juste une ou deux baffes?

L’ami: Certains ont eu des baffes, d’autres des raclées plutôt salées.

Dane: Comme un grand coup bien placé?

L’ami: Oui. Mais des fois il le faisait de façon disproportionnée…

Dane: Devant d’autres afin d’humilier n’est-ce pas?

L’ami: Oui absolument. Il y a UN chef et c’est lui. Il y en a UN period.

Dane: Tu disais pas qu’il avait fait ça à Tom Cruise?

L’ami: Non.

Dane: Il avait tabassé une grande vedette. Ah oui, c’est quand il était marié avec … Qui était l’australienne mariée à Tom Cruise?

Bill: Nicole Kidman

Dane: Nicole Kidman. C’est pas toi qui m’avait raconté ça?

L’ami: Non, c’est pas moi.

Dane: Quelqu’un m’a raconté ce qui s’est passé entre Tom Cruise et Miscavige.

L’ami: Oh, il s’est approché d’elle pour lui dire qu’elle était une pute.

Dane: Miscavige a dit ça à Tom Cruise?

L’ami: Non, à Nicole Kidman, qu’elle avait une mauvaise influence.

Dane: Miscavige a dit ça à Nicole Kidman?

L’ami: Et il a dit à Tom Cruise qu’elle l’influençait dans le mauvais sens.

Dane: Ils ont divorcé à cause de ça?

L’ami: Je ne sais pas.

Dane: Ce que je veux dire c’est que si Miscavige le dit alors Tom Cruise doit y prêter attention.

Kerry: Nicole Kidman est scientologue?

L’ami: Plus maintenant, je parie.

Dane: Mais ce type, David Miscavige, ce Messenger qui prit le contrôle de l’église a vraiment déconné sur Kidman à Tom Cruise.

Kerry: Il était donc impliqué.

L’ami: Tout le monde prenait Miscavige au sérieux parce qu’il frappait et frappait bien.

Kerry: Il battait les gens physiquement.

Dane: Oui, de façon humiliante, devant les autres.

Kerry: Je sais, mais si vous faites ça, on penserait qu’ils perdraient des adhérents normalement.

L’ami: Hé bien il avait la position de L’ANCIEN dans l’église. Il pouvait virer qui il voulait selon son désir comme s’il était Ron. C’était le pouvoir qu’avaient reçu les Messenger. Les gens ne voulaient pas être virés.

Dane: Vous voyez, tout le contrôle de la population de l’église tient dans l’idée qu’ils possèdent le niveau suivant, celui qui va vous donner cette liberté de pouvoir récupérer ces capacités super …pour sauver votre âme immortelle! Vous en avez entendu parler?

Kerry: S’accrocher à la connaissance.

Dane: C’est ça. Et le fait que l’église s’arrête à un certain niveau et après la mort de Ron Hubbard, même avant en fait, ils n’avaient plus de niveaux à offrir pour que les gens continuent d’avancer. C’est quand les problèmes ont commencé. Mais s’ils rétablissaient l’usage complet des techniques, les gens n’accepteraient pas le contrôle policier. Les techniques véritables les rendraient puissants au niveau individuel et ils ne deviendraient jamais des esclaves.

Kerry: Les niveaux ont cessé après sa mort.

Dane: La transmission authentique était compromise avant sa mort. L’escroquerie, c’est que vous allez vous éveiller totalement, que votre processus d’éveil ne cessera pas jusqu’à ce que vous atteigniez l’état de déité tant que vous accédez au niveau suivant et que vous le payez. Et c’est toujours pour le niveau suivant.

Ils ne cessent de creuser dans la documentation d’origine pour essayer de concocter des nouveautés mais il n’y a rien de nouveau. En fait, les véritables techniques qui vous permettent de stabiliser vos pouvoirs supérieurs ne sont pas utiles du tout, elles furent abandonnées parce qu’il fallait trop de temps pour les transmettre et que les gens peuvent le faire les uns avec les autres pour zéro dollars.

**********************

Bill: J’ai une petite question qui s’insère bien ici. Je suis très intéressé de savoir si l’idée d’écrire une lettre est une idée qui s’installait lentement dans votre esprit ou bien si c’est venu comme un flash d’inspiration?

Dane: C’était comme je l’ai décrit plus tôt. Mon élan est venu après cette réunion désastreuse où les gens exprimaient leur émotion et leur douleur devant leur incompréhension. C’était pendant les réunions secrètes à la suite du célèbre meeting des dirigeants de Missions. Puis il y eut l’émeute à L.A. La lettre est née du désir de faire quelque chose à ce sujet, du profond désespoir de voir ce que devenait notre possibilité d’aider les gens mondialement.

Kerry: Vous n’aviez pas écrit une autre lettre qui vous aurait donné envie d’écrire celle-ci?

Dane: Pas dans l’organisation. Non. J’avais écrit à Ron Hubbard avant et j’avais reçu des réponses, mais ce n’était pas pour sauver l’organisation. C’étaient des courriers internes pour aider à une bonne distribution du matériel.

Kerry: Les gens lui écrivaient souvent?

Dane: Oui, les gens lui écrivaient tout le temps mais ils recevaient rarement une réponse directe. Cependant, il me répondait et j’en étais toujours fier. J’avais de bonnes statistiques de production et Hubbard remarquait mes méthodes. Il les validait et écrivit même un mémo de directive sur la technique que j’utilisais. Cette directive fut envoyée dans le monde entier, j’en étais très fier.[rires]

Bill: Mais à ce moment là, je vous interromps pour les lecteurs qui lisent ceci et qui n’ont pas lu la lettre qui accompagne cette transcription… Une  »lettre », en lisant cela on penserait à une lettre de quelques pages glissée dans une enveloppe, or la vôtre est un document word de 10,000 mots et en tant qu’écrivain moi-même, je me dis parfois…je vais ajouter quelques paragraphes et ça se termine par un nombre conséquent de pages. Donc, quelle a été votre expérience quand vous l’écriviez? Avez-vous commencé, puis le texte venait tout seul? Est-ce venu en une fois ou bien avez-vous travaillé dessus une semaine?

Dane: En une fois.

Bill: Une fois. Parce que beaucoup de gens ont ressenti en la lisant que ce n’était pas uniquement une simple clarification, une information pour éloigner la confusion mais aussi une exaltation en soi. Il y avait quelque chose entre les lignes, entre les mots. C’est ce que j’ai ressenti quand je l’ai lue et ce n’était pas à cette époque là, mais des années plus tard et je pensais: Mon dieu! C’était avant que je vous rencontre.

La lettre était empreinte d’une énergie propre ainsi que de son propre esprit, comme une boule de neige qui roule, qui roule, et qui roule, si bien que les gens se sont senti inspirés au point de la copier et de l’envoyer à d’autres, et ceux-ci l’ont copiée et il y a des copies de copies de copies. Vous ne pouviez arrêter ça parce que l’esprit qui l’accompagnait touchait les gens qui la recevaient. Pensez-vous que ce soit exact?

Dane: Oh oui. Après ça, ma vie n’a été que gérer tout le courrier. Les seuls endroits du monde d’où je ne reçus aucun courrier étaient l’Extrême Orient et les pays derrière le rideau de fer, les pays communistes. Mais j’ai quand même eu du courrier de Russie. J’en recevais beaucoup de chaque pays occidental.

Kerry: Vous aviez donc un déguisement, une boite postale, et là, vous postez la lettre. Est-ce que vous continuez à vivre normalement à ce stade en étant vous-même, tout en allant chercher votre courrier, camouflé en Dane Tops?

Dane: Oui.

Kerry: Personne n’a jamais rien vu, ne vous a jamais suivi?

Dane: Non. Mais ils ont essayé.

Kerry: Étiez-vous soupçonné?

Dane: Non. Ils ont essayé. Vraiment. Je n’ai jamais été interrogé. Ils n’auraient pas su que c’était moi s’ils avaient pu fouiller la boite. Des types louches fréquentaient cette société de boite à lettres et vous deviez entrer avec une preuve de votre identité. Je m’étais bien assuré avec le propriétaire qu’il ne révèlerait jamais le nom de la BAL que je venais vider au cas où quelqu’un venait après moi et essayait de le soudoyer pour obtenir des informations, ce qu’ils ont fait, m’a-t-il dit.

Bien sûr il pensait que je me planquais à cause de questions de pornographie illégale et cela aurait affecté son business (illégal) s’il avait révélé mon identité. J’étais vêtu comme ces types louches et c’est ce que j’avais calculé auparavant, c’est pourquoi j’avais choisi ce cadre si bizarre. Il y avait des centaines de BAL.

Une fois que les gens étaient entrés dans l’immeuble, l’église n’avait aucun moyen de savoir qui relevait le courrier de Dane Tops. Je savais que c’était un bon plan dés le début parce que je mettais une adresse d’expéditeur. Je savais qu’ils surveilleraient l’endroit et chercheraient Dane Tops, même si la lettre n’arrivait qu’aux quelques 20-30 personnes à qui je l’avais envoyée. Je ne connaissais pas la teneur de leurs efforts pour me coincer, ni combien d’argent ils dépensèrent pour le faire, jusqu’à ce que j’entende parler de l’intérieur, de la recherche de Dane Tops.

Kerry: C’était longtemps après la lettre?

Dane: J’étais toujours dans l’organisation, je pouvais aller et venir comme je le voulais et je pouvais discuter avec les autres de l’horrible lettre et de ce qu’ils allaient faire à cet instigateur! [rit] Je me rendais toujours à ces réunions clandestines et interdites et [rires] j’avais tout ce courrier qui arrivait du monde entier et ils commençaient ces réunions en applaudissant Dane Tops. J’étais scié la première fois que j’ai dû me lever et porter un toast en m’applaudissant moi-même en même temps que les autres.

Certaines personnes dans ces réunions m’avaient écrit en privé. C’était des réunions de 50 personnes, elles se sentaient plus fortes maintenant à cause de la lettre. Tous en ont parlé pendant des mois. Ils commençaient par porter un toast à Dane Tops et j’étais là, levant mon verre, comme eux. Il aurait été suspect d’agir différemment. Ils portaient aussi des toasts à toutes les copies qui partaient dans le monde entier. Il y avait des piles de lettres imprimées à la disposition des gens pour qu’ils les envoient à d’autres. J’étais sidéré et j’étais là, le vrai moi-même à écouter tout ça.

Kerry: Donc, la lettre faisait combien de pages?

Dane: Elle fait à peu près 10,000 mots. Si vous l’imprimez, ça fait quoi? Pas mal, je pense.

Bill: Oh, je dirais de 20 à 30 pages. C’est beaucoup vous savez.

Dane: Ça ne m’avait pas semblé si long.

Kerry: Je sais que c’est un détail mais était-elle tapée?

Dane: Je l’ai écrite à la machine. Puis je me suis débarrassé de la machine à écrire, je ne voulais pas que l’on puisse remonter jusqu’à celle-ci.

Bill: Puis vous l’avez signée en bas et il y avait cette petite intrigue supplémentaire car les gens essayaient de d’analyser cette petite signature extraordinaire.

L’ami: C’est toujours sur le net. Ça continue. Les discussions se poursuivent: Qui a fait ça? Qui était-ce?

Bill: Question insignifiante: D’où est venu ce nom? C’est un drôle de nom, facile à retenir mais d’où vient-il?

Dane: Je ne sais pas, ça m’est venu comme ça et j’ai signé.

Bill: Super.

Kerry: La lettre est donc partie, vous l’avez postée et combien de jours après avez-vous obtenu une réaction?

Dane: Un jour.

Kerry: Un jour? Comment ça?

Dane: J’ai laissé s’écouler une semaine avant d’aller à la boite à lettres mais le courrier arrivait tout au long de la semaine dés le lendemain. Quelqu’un avait livré une réponse en main propre à la société des boites pour l’apporter immédiatement. Puis je reçus de plus en plus de courrier de toute la région de L.A. et des États-Unis, puis du monde.

Kerry: Et quand les gens vous écrivaient, que vous disaient-ils?

Dane: Rendons grâces au ciel que quelqu’un ait écrit ça, vous avez raison, je suis libre…

Kerry: Vous n’avez pas répondu à ces gens là, n’est-ce pas?

Dane: J’ai répondu à beaucoup de gens.

Kerry: En tant que Dane Tops?

Dane: Mm Hm. J’ai répondu à des centaines de personnes. Il y avait des milliers de lettres.

Kerry: Avec l’adresse de l’expéditeur de la boite à lettres?

Dane: Oui. Je gardais le déguisement, les plaques de ma voiture et tout le personnage. Il y a eu des gens avec qui une vraie correspondance s’est établie.

Bill: Mais vous avez dit que vous aviez des milliers de réponses.

Dane: Plusieurs milliers. Je ne sais pas combien, pendant au moins une année ou deux.

Bill: C’est très intéressant pour nous, à l’age des e-mails de…je veux dire que des milliers de lettres matériellement, c’est quelque chose. Et il y a aussi un délai avant que tout cela soit photocopié et envoyé dans le monde entier. Je me souviens avoir lu un rapport, je crois que c’était de l’un des pays d’Europe, la lettre de Dane Tops était arrivée l’année suivante, comme avec un bateau à vapeur. C’est très amusant, ce truc faisait le tour du monde. Aujourd’hui, nous dirions que c’était du  »marketing » viral.

Dane: Je ne l’ai envoyée à personne d’autre qu’aux personnes de la liste de L.A., donc tout le reste était envoyé par ces personnes à la base.

**********************

Kerry Cassidy: Est-ce que Ron Hubbard a lu votre lettre?

Dane Tops: A ce moment là, on ne pouvait plus le joindre mais j’espérais bien qu’il la lise. J’essayais de l’approcher parce que mon petit groupe avait trouvé des techniques qui nous auraient permis d’inverser ce qui lui arrivait, ce qui lui avait été fait et pourquoi sa technologie s’arrêtait à un certain niveau. Nous croyions pouvoir réparer ce qui le bloquait mais nous ne pouvions l’approcher, il était à l’extérieur dans le désert, les enfants ne lui donneraient jamais cette lettre, même si un adulte leur demandait.

Dane: Dans les années 80 ces aptitudes se détérioraient et n’avaient jamais été développées jusqu’à l’acquisition de télépathie mutuelle, ce qu’il fallait. Ca nous aurait certainement aidé maintenant avec les problèmes ET.

Kerry: Mais les dirigeants qui…j’utilise ce terme pour les personnes clé, ceux qui dirigeaient l’organisation et qui furent alors renversés, d’accord?

Dane: D’accord.

Kerry: Mais ces gens sont toujours là et ils vont essayer de communiquer avec lui hors de leur corps, n’est-ce pas?

Dane: Je crois que beaucoup ont essayé et nous connaissons la personne qui fut la dernière à voir Ron Hubbard, un type nommé David Mayo, le dernier à travailler sur la technique avec Ron. Ils ont développé les dernières techniques principales ensemble. David pouvait l’aborder car Ron était malade comme un chien, il avait un cancer sur le visage. La dernière technologie était développée dans un effort de le sauver, David la développait tout autant que Ron lui-même.

Cette technique s’appelait: New Era Dianetics For OTs, son nom technique, ou bien NOTs. C’est par David Mayo que nous avions appris le mauvais état de santé de Ron Hubbard, le mélanome sur son visage grossissait. Il était déjà un prisonnier malade entouré d’enfants-vautours qui guettaient sa mort pour leur prise de pouvoir. Les dirigeants étaient prisonniers également, comme dans un bagne ils ne pouvaient s’échapper. Ils étaient les meilleurs, rendus à l’état d’esclave.

Un peu comme pendant la Révolution Culturelle Chinoise, où vous assassinez les plus grands de votre pays, les artistes, les inventeurs et les plus éduqués. Dans l’église, les gens étaient effacés et horrifiés en même temps, ils ne pouvaient croire ce qui se passait. Complètement trompés.

Pendant des années, la campagne de désinformation du gouvernement s’ensuivit, jusqu’à ce jour. Hubbard est minutieusement calomnié en public, montré comme un charlatan, un voleur et un criminel, là pour se faire du fric avec une escroquerie gigantesque. Et bien sûr, c’était ce que l’église était devenue. Plutôt ironique.
Alors des gens ont essayé de le contacter mais ses propres capacités étaient amoindries, ainsi que celles des gens à cause d’intimidation et à cause de la peur d’être viré.

Kerry: Okay, donc pour résumer: Vous avez écrit la lettre, vous l’avez envoyée et vous avez eu une réaction. L’organisation commençait déjà à s’écrouler. Pouvez-vous parler de ce que vous pensiez de la réaction et comment cela a précipité l’effondrement de l’organisation?

Dane: Ce fut la désagrégation totale et à partir de cet instant, chaque section qui partait utilisait la lettre. C’était semblable à Martin Luther et l’Église Catholique. La même chose, une organisation mondiale énorme, même dans les pays communistes, et il était difficile pour la scientologie de s’installer dans les pays communistes, comme ça l’est pour les chrétiens. Cette philosophie n’allait pas avec le communisme. Ce fut un schisme mondial, avec des gens qui partaient.

Kerry: Les gens se servaient de la lettre comme d’un manifeste?

Dane: Exactement. Oui. Ils s’en servaient comme leur manifeste et ils quittaient l’organisation avec le concept qu’ils continueraient avec les techniques, la part de vérité qu’ils en avaient. Et ils ont essayé, mais sans poursuivre plus avant. Les gens étaient affectés par tout le mal attribué à Hubbard dans une campagne de désinformation immense financée par les black-ops. Ils payaient des scientologues pour écrire la désinfo et en payaient d’autres pour qu’ils la ferment.

Mais mon plus grand désir n’était pas que tout le monde s’en aille, mais qu’en masse ils demandent justice et qu’ensemble ils abattent les murs qui protégeaient ceux qui pratiquaient les abus de pouvoir, afin de nous laisser accéder à Ron directement. Cette étape fût manquée. La lettre a donc servi non pas à créer une révolution pour redresser la situation, mais à un exode. Les gens étaient trop vannés, sans espoir, un peu comme les USA aujourd’hui. Ils n’ont pas perçu le but de la lettre et n’ont pas cherché le 3ème parti du tout. Les gens blâmaient Ron Hubbard et sentaient qu’il les avaient personnellement trompés et c’était exactement le but recherché par le gouvernement. La force au sein de l’organisation était perdue avec tant de départs.

Le gouvernement devait continuer à calomnier et à discréditer le fondateur de FACON à ce que les techniques ne soient plus pratiquées dans leurs formes les plus pures. Pour que l’opération du gouvernement soit un succès il fallait que tout le monde soit manipulé pour se sentir totalement trahis par Hubbard. Nous étions des poules mouillées, impuissants à organiser, à confronter et à abattre l’hotel de ville. D’autres et moi-même avons cherché le 3ème parti dans l’organisation. Nous ne l’avons jamais trouvé. Le troisième parti, c’était le gouvernement des blacks-ops de l’Amérique. Ils l’ont détruite et maintenant la possèdent. Ils dirigent par de l’égo et du pouvoir.

Aux yeux du public Ron passait de plus en plus pour celui qui ne faisait que voler de l’argent, étant pris pour un charlatan. Ses découvertes ont été manipulées et en quelques années, même les gens qui étaient des partisans s’étaient senti tellement trahis par Ron qu’ils ne pratiquaient plus les techniques avec autant d’attention. Des livres diffamatoires furent écrits sur Hubbard. Le gouvernement achetait les lanceurs d’alerte de l’organisation lorsqu’ils essayaient d’exposer devant tous ces activités malfaisantes.

Des individus, seuls, ont essayé d’atteindre le cœur de la corruption pour l’exposer, mais jamais ils ne trouvèrent le 3ème parti. L’église leur payait de grosses sommes pour qu’ils se taisent et ne parlent jamais au public. J’ai connu quelques personnes qui ont pété les plombs. Certains des plus avancés avec la plus grande expérience, ont perdu la tête à cause de tout ça et ont avalé tout le baratin sur Ron, se sentant aveuglément désillusionnés, même sur les êtres humains en général.

Nous étions là pour sauver le destin de la planète, ce même destin prédit par Ron qui nous fait face aujourd’hui. Mais les gens pensaient que Ron avait trahi la planète et l’humanité entière et que tout ceci était une comédie dans laquelle nous avions participé. La campagne massive du gouvernement contre lui fonctionnait et les techniques d’origine ne sont plus réellement employées à part dans des groupes minuscules, pas comme dans les années 50 quand c’était un raz de marée gigantesque, un énorme mouvement.

Ce n’est pas une organisation qui peut gérer ce qui arrive sur la planète…vous vous retrouvez avec toutes ces entités hyper-dimensionnelles et avec des ETs. L’organisation ne peut plus rien y faire. Nous n’avons pas fait évoluer un assez grand nombre de gens, hautement capables, qui ont le pouvoir réel d’affronter les choses qui nous arrivent. Bien sûr il existe quelques personnes très capables qui travaillent silencieusement et avec efficacité sans faire de vagues et qui obtiennent que les choses se fassent, mais en quantité, on peut toujours les compter, c’est insuffisant.

Nous pourrions toujours gagner avec des vérités de base et des connaissances. Il y a quelques organisations qui sont excellentes, mais trop peu.

Bill Ryan: Je n’ai jamais vu quelqu’un léviter en fait, mais je dirais que c’est de la magie et peut-être que ça n’a aucune importance.

Dane: Ce n’est pas de la magie et ce n’est pas anodin! Ce genre de choses a son importance, être capable de lire cela, de lire les pensées. Les ETs ont ces capacités et nous pouvons les avoir aussi.

Bill: Bien. Les gens les plus puissants que je connaisse peuvent être très discrèts là-dessus et ils changent les conditions car ils opèrent à un niveau non physique, Mais vous savez…

Dane: Je sais.

Bill: Ok. Il y a certainement des techniques qui sont une forme d’abus mais je pense que ce n’est pas une expérience ratée et je tiens à vous le dire personnellement.

Dane: Je suis tout à fait conscient de ce que vous dites. Mon ami ici connait le Capitaine Bill Robertson, il est entrainé dans les techniques de Bill et il connait les gens qui les transmettent. Je connais bien. Mais quand je dis que c’est un échec je veux dire qu’il y avait un mouvement mondial très inspiré et il a été détruit.
Ce qui a été véritablement perdu, c’est l’aptitude progressive à confronter des manifestations et des forces énergétiques de plus en plus grandes et aussi la capacité d’acquérir une énergie spirituelle (une entité) indépendante du corps qui puisse manifester un pouvoir de plus en plus important afin d’être soi-même l’équivalent et l’égal de ces entités hyper-dimensionnelles, mais en étant des entités positives. Nous pourrions faire beaucoup plus de bien si nous étions nombreux.

L’aptitude…les techniques pour manifester de façon si puissante ne sont ni utilisées ni recherchées et les techniques découvertes par mon petit groupe ne sont pas disponibles.Tout comme toutes les techniques de votre organisation [Projet Camelot] ne sont pas utilisées dans des endroits importants avec plus de gens, autrement dit , avec une idée de mission pour la Terre, ce que nous avions.

Quand la lettre de Dane Tops est sortie, j’ai correspondu avec des gens en pointant vers des choses que mon petit groupe faisait et nous avons reçu un soutien sans limites. Un type, Robin Scott, nous avait offert un château en Écosse, plus tard il s’est senti trahi, comme beaucoup d’autres. Mais à ce moment là, après que le lettre soit arrivée en Europe, il nous avait offert la possibilité de continuer le travail que nous faisions parce que j’avais dit des choses dans la correspondance qui l’intéressaient beaucoup.

Hé bien aujourd’hui, toutes ces personnes ne seraient pas en faveur d’une quelconque revendication. Ce sentiment de trahison, après une telle confiance a détruit les gens. Bill Robertson n’a pas montré ouvertement qu’il se sentait trahi, mais à un certain niveau il a dû être assez en colère. Lui et Ron étaient des amis proches. Qui sait? Si ses techniques s’avéraient efficaces, le gouvernement voudrait le faire tomber lui aussi.

Je ne veux pas dire qu’il n’y a plus de techniques sérieuses toujours utilisées, il y a des groupes dissidents comme celui de Captain Bill qui est l’un des meilleurs à mon avis. Si je l’avais connu, je pense qu’il aurait intégré ce que nous faisions dans mon petit groupe ou bien nous l’aurions intégré nous-mêmes. Mais la véritable richesse du sujet ne circule plus pour se propager dans le monde. Le bilan qui est prêt d’être extrait de notre planète est imminent et nous sommes effroyablement ignorants en tant que planète. Cela n’aurait pas été le cas si la mission qu’Hubbard poursuivait avait réussi. Nous étions courageux, capables et animés d’un projet avec passion.

Bill: Ce n’est pas encore arrivé, je connais des gens qui travaillent là-dessus pendant que nous parlons, les dés ne sont pas joués.

Dane: Non, pas joués.

Bill: Ça arrive à tous les niveaux.

Dane: C’est vrai.

**********************

Bill: Toutes sortes de gens travaillent là-dessus, ils utilisent toutes les techniques possibles. Peu importe s’ils se tiennent sur la tête dans un coin pour méditer étant certains qu’ils aident. Ils aident peut-être, je ne sais pas, ça ne me gêne pas.

Kerry: Nous n’avons pas besoin d’aller par là. Je pense que leur travail se poursuit toujours. Ce n’est pas une organisation cohérente, les techniques existent mais pas la cohérence de l’organisation. Elles sont pratiquées de différentes façons.

Dane: Il y a tant de choses issues de la scientologie. Les régressions, le rebirthing, Primal Scream, NXIVM. NXIVM, c’est fabuleux avec des améliorations sur certaines choses de la scientologie. Je les ai toutes faites et j’ai vu ce que les gens faisaient avec les trucs de Hubbard. Ca continue, tout ce qui est sorti des découvertes à l’origine. Son travail est partout, peu de personnes le savent.
Voyez, je sais maintenant qu’il y a tant de niveaux de ce qui est vrai, que vous pouvez atteindre n’importe quelle colonne d’une vérité, quand vous êtes au sommet, vous vous dites: Je sais. Je connais la vérité. Et vous pensez tout comprendre parce que la vérité que vous voyez résoudrait tout, vous voyez même comment. Puis quelqu’un d’autre a un point de vue différent et c’est aussi une grande vérité, mais vue d’une autre colonne du TOUT. C’est pourquoi nous rencontrons des problèmes en nous élevant vers la vérité lorsque nous arrivons à une compréhension si profonde qu’il nous semble avoir les réponses à toutes les questions.

Puis, à ce niveau supérieur, il peut y avoir un autre point de vue et c’est un niveau de vérité équivalent. Les gens qui atteignent le haut de la colonne d’une vérité particulière sont certains que c’est LA vérité et ça, c’est le piège. Je vois tellement de ces niveaux élevés de vérité fleurir dans le monde, ils essaient d’atteindre le peuple et l’inciter à s’en servir. Quelles que soient les connaissances que les ETs ont voulu me faire passer, j’ai reçu des informations sur une colonne de vérité et une partie du savoir de cette colonne incluait qu’il y a des vérités semblables équivalentes qui ont essayé d’atteindre de nombreuses personnes de différentes façons. Nous parvenons à la vérité et nous voulons la partager. Tous, nous essayons de donner à l’autre ce que nous voyons.
Par des techniques ou des méthodes, ça peut être la méditation. Mais vous ne savez pas réellement qu’il y a toujours des vérités toutes aussi vraies que celle que vous voyez. C’est un piège que de ne pas le savoir. Le TOUT les comprend toutes, même celles qui s’opposent.

La compréhension de la structure de la vie commence par la compréhension de la dichotomie. Des vérités de même valeur ne sont pas spécialement opposées, elles sont juste des variations sur un ou plusieurs thèmes, valables de façon équivalente dans le tissu entier de la vie.

Kerry: J’ai fait la même chose, seule, et ce n’était pas comme ça du tout.

Dane: Ca n’a pas à être le chemin d’un autre et ce n’est pas le chemin que j’ai pris. La scientologie était quelque chose de différent, une autre méthode d’y arriver et ça n’offre pas les mêmes capacités qu’une autre méthode. Au mieux ce n’est pas un chemin mais une technique pour libérer le chemin unique d’un individu, différent de tous les autres.

Kerry: Il y a foule de chemins.

Dane: Foule. Beaucoup beaucoup de chemins.

Kerry: Je crois qu’on peut s’arrêter là plutôt qu’aller vers ces divisions…

Dane: C’est la plus grande maladie: J’ai le chemin.

Kerry: Oui, exactement. Okay, merci beaucoup de nous avoir raconté votre histoire. Nous devons parler de la diffusion de l’interview.

Bill: Attendez parce que je sais que vous avez beaucoup réfléchi avant de venir ici. Avez-vous l’intention d’allers vers d’autres avec cette histoire? Parce que nous ne savons pas à quels supports vous avez pensé. Avez-vous terminé? Peut-être pas!

Dane: Je pense que Ron Hubbard possédait l’information la plus dangereuse qui soit dans ce siècle et à un moment, est devenu la cible principale et l’ennemi des Illuminati. Ils ont dépensé plus de ressources pour le renverser et pour que son savoir ne passe pas dans le domaine public, que pour n’importe quelle autre lutte à cette époque. Ajoutez à ça les ressources dépensées pour l’utilisation de ce savoir à des fins destructives. Je pense qu’il fut leur pire combat du moment, leur plus grande menace. Ils voulaient son savoir et ils voulaient se débarrasser de lui. Ils ont gagné dans les années 80 après une guerre de 25 ans.

Les gens ne savent pas qui ils sont et leur dire simplement, ça ne marche pas. Comment vous manifester vous-même en connaissant l’être immortel que vous êtes, avec une mémoire intacte. Voilà ce que Ron Hubbard a essayé de transmettre. Il a réellement essayé.

[Bill:] Je comprends. Je me souviens de… vous devez connaitre la citation et la référence mieux que moi, mais je me souviens qu’il parlait des Ombres de la Nuit et les Ombres de la Nuit tombaient tant que nous devenions plus capables technologiquement et que la technologie pouvait emprisonner ou libérer l’homme. Une occasion se présentait, lorsque les Ombres de la Nuit tombaient, d’utiliser cette technologie pour libérer l’homme avant que les forces de l’ombre n’arrivent les premières.

Dane: C’est juste.

Bill: Je l’ai paraphrasé. Pouvez-vous en dire plus?

Dane: Par ses propres souvenirs et les souvenirs semblables, vérifiés des autres, il connaissait les éléments techniques et philosophiques introduits sur Terre. Il donnait des noms à ces technologies. Il connaissait les forces à utiliser pour se servir de ces techniques pour le mal et il savait qu’elles devenaient de plus en plus puissantes. Il essayait de réveiller les gens à temps. Il en parlait sous forme de métaphores.

Kerry: Nous parlons de ce genre de choses dans Camelot.

Dane: Absolument, Camelot parle de cela, seulement lui, en parlait dans les années 50 et 60.

Kerry: Oui. C’est pourquoi vous avez été attiré par Camelot et il y a longtemps vous êtiez très impliqué avec nous. En essence, je pense qu’il parlait des ETs derrière les pouvoirs.

Dane: Oui, notre véritable histoire. Il parlait de techniques de mind control et comment c’était fait. Il parlait du fonctionnement de base de l’esprit, de la guérison de celui-ci, de la possibilité de récupérer un esprit sain et comment c’était fait. Les programmes de récupération, c’était les cours et les processus de la scientologie. Les super soldats pourraient en faire bon usage pour leur propre rétablissement.

Bill: Je voulais dire aussi que nous rentrons de la conférence Awake and Aware où nous avons entendu les témoignages de Duncan O’Finioan et de nombreuses personnes ont fait partie de ce programme MK Ultra, ils ont été implantés psychiquement de façon importante.

Dane: C’est aussi physique. Ces choses, sous les ongles de Duncan avec l’électricité…le scénario de La Mémoire Dans la Peau c’est de l’implantation classique.

Bill: Oui, mais ce sont les implants psychiques que vous ne pouvez pas ôter avec une paire de pinces. C’est là que vous avez besoin de techniques plus pointues pour atteindre le cœur du mal.

Dane: Oui mais il faut inverser la charge électrique pour pouvoir y arriver. L’implant est simultané. Douleur + inconscience + ordre, c’est la formule. Tout cela se trouve dans le livre de 1950.

Bill: Je comprends. Nous avons entendu Duncan parler, il répondait à une question. Il disait que l’une de ses personnalités alternées (surnommée « le fou furieux ») avait failli tuer un thérapeute après avoir été provoqué. Vous m’aviez dit en coulisses et j’aimerais que vous le répétiez, que les techniques de scientologie appliquées correctement, pouvaient gérer cette situation sans danger et sans risque, la garantie d’un bon résultat. Je me demande si vous pouviez le répéter car beaucoup de personnes l’entendront.

Dane: Les techniques viennent de la recherche de Ron Hubbard, je pense, mais il faut trouver un praticien, un expert ou bien développer la technique en tandem, l’un pour l’autre. Les techniques avancées sont les techniques de base et ne sont certainement plus dans l’église, donc vous devez savoir où aller pour obtenir cette assistance. Oui, comment le faire se trouve bien dans la recherche de départ de Ron Hubbard.

Il existe des techniques connues qui peuvent renverser la situation d’un super soldat, c’est un travail qui demande un engagement et du temps pour le faire, mais cela peut être fait. Avant Hubbard les techniques n’étaient pas connues. Je pense que les techniques employées pour fabriquer les super soldats peuvent être inversées. Vous connaissez Kathy O’Brien? La première personne à l’aider lorsqu’elle s’est échappée fut un scientologue, l’un de mes amis. Cathy a récupéré sa mémoire avec un nombre de techniques, pas uniquement avec l’aide de mon ami. C’est remarquable. Elle est la seule à avoir sa mémoire restaurée à ce point. Elle était sévèrement implantée, depuis la petite enfance, quand elle était bébé en fait.

Kerry: Nous pourrions voir si vous êtes en danger suite à la publication de cette interview.

Dane: C’est l’organisation qui a dépensé son argent et ses ressources pour me chercher. Le seul danger, c’est toujours la vérité de ce que nous sommes, le fait que notre histoire puisse être connue, que nous pouvons prendre conscience de notre véritable histoire et de notre place dans l’univers, de ce qui arrive à cette planète et du fait que c’est une prison, mais que nous sommes infiniment puissants et SI les secrets étaient révélés, nous pourrions gagner.

Ce sont des secrets que je vérifie, des choses déjà sorties dans Camelot. Il est important de comprendre comment le lavage de cerveau fonctionne, comment il est utilisé.

Kerry: Nous pouvons parler à d’autres personnes pour avoir d’autres informations là dessus. Il y a des gens à qui nous voulons parler.

Dane: Super!

Bill: Y a t-il autre chose que vous voulez ajouter? Ou bien une chose sur laquelle vous aimeriez revenir? Quelque chose sur vos notes dont vous n’avez pas parlé?

Dane: Je pense que si quelqu’un s’intéresse au sujet grâce à l’interview, il devrait faire son possible pour trouver les ouvrages d’origine de Ron Hubbard, pas les éditions modifiées vendues et utilisées maintenant, et puis trouver des gens qui connaissent ces techniques depuis les années 50. C’est l’époque des documents les plus intéressants. Il ne faut pas acheter des ré-éditions des livres originaux, ce n’est pas écrit par Ron Hubbard.

Kerry: Okay. Pour les gens qui connaissent les techniques, quelles sont les techniques particulières sur votre liste?

Dane: C’est une séquence. Lisez Dianetics, The Modern Science of Mental Health. C’est le premier livre. Les scientologues l’appellent Livre I. Deux personnes peuvent faire équipe et appliquer les techniques sur elles-mêmes. Il faut aussi revoir les traumatismes physiques de cette vie-ci de façon à ce que les pics d’énergie bloquée dans le corps se libèrent.

Et la chose principale, supprimée de l’église est de laisser cette énergie se manifester réellement. Tout, dans l’église devient mental, mais « intellectuel », ça ne le fait pas pour libérer des énergies profondément enfouies. « Comprendre » ne bouge pas des montagnes des montagnes d’énergie négative. Un effet de levier, un renversement physique, oui, et cela nécessite de la dextérité. Les super soldats pourraient lire et utiliser ce livre s’ils sont orientés vers la thérapie.

Bill: Je posais cette question parce que vous parliez des procédés des années 50, et je me demandais si vous aviez des procédés en tête.

Dane: Un bon début, c’est le livre. Vous pouvez aller loin avec.

Bill: Okay.

Dane: Mais pour l’essentiel des possibilités, je dirais que les meilleures bandes à écouter sont les cassettes du Philadelphia Doctorate Course.

Bill: Oui.

Dane: Vous les connaissez?

Bill: Je les ai entièrement écoutées.

Dane: Tout est de Ron Hubbard.

Bill: Oui, ma question…ce ne sera peut-être pas dans la transcription, mais par exemple, pour les auditeurs entrainés et d’autres des groupes dissidents comme le groupe fondé par Bill Robertson qui lisent ceci, à quoi pensiez-vous en disant qu’ils n’allaient pas assez loin dans les techniques, vous n’avez peut-être pas de réponse prête mais si vous pouviez être plus précis?

Dane: Il y a des choses sur les entités qui ne sont pas abordées. Je crois qu’il existe une programme, un prototype pour les êtres humains, installé en nous, qui a une structure particulière que vous soyez un humain ou une autre forme de vie. Cette structure est installée en vous et cette structure signifie que si vous allez avoir une vie dans cette forme de vie particulière, alors il y a des secrets spécifiques à cette forme de vie, il y a une structure spirituelle pour chaque forme de vie, pas SEULEMENT la structure physique de l’ADN et vous pouvez aller beaucoup plus loin en tant qu’être spirituel quand vous devenez plus intime avec ces structures spirituelles installées dans chaque forme de vie.

C’est la clé pour comprendre les ETs. Nous sommes les ETs de quelqu’un d’autre voyez, mais nous sommes toujours attachés à la forme de vie que nous utilisons à un moment donné et nous ne pouvons pas en être libéré parce que nous ne comprenons pas réellement la structure. C’est un aspect de la recherche que je n’ai rencontré nulle part. Vous arrivez à un niveau tel que vous vous comprenez vous-même comme un être spirituel infini et vous réalisez que vous ÊTES votre âme et que vous ne mourez pas, MAIS vous êtes toujours piégé à un certain niveau. Mais commencez avec Dianetics, c’est la base.

[Pause] Bill, répondre à cette question est comme essayer de vous dire quelque chose en résumé mais c’est en fait ce que nous essayons de partager avec vous depuis notre rencontre. C’est pourquoi nous voulions vous inviter à passer une ou deux semaines avec nous, ou bien cinq jours. Nous n’y sommes pas parvenu et l’offre tient toujours pour une rencontre plus approfondie.

Bill: Bien sûr, le problème c’est que je ne suis pas technique, même pas un auditeur, juste un auditeur en solo. Mon travail ici est différent, c’est un moyen de créer un plat de curiosités/mystères pour inciter les gens à poser les bonnes questions.

Dane: Ok. Je ne parle pas de partager des techniques avec vous mais de les appliquer directement. Pour le faire nous avons les conditions du niveau juste sous Confusion et nous les avons de telle façon que je pourrais… ce que nous avons est très intéressant pour les personnes qui furent élevées dans cette discipline et c’est quelque chose qui peut être partagé.

Bill: Okay. Je pense que l’on peut faire une bonne transcription. Nous nous en sortons bien pour convertir des interviews audio coupées de plusieurs interruptions et pour les rendre facile à lire.

Dane: J’ai été très touché par Alex Collier, pas vous?

Bill: Oh, oui! Un homme merveilleux.

Dane: Il m’a beaucoup touché et je pensais: Wow! Quel raccourci si nous pouvions établir une connection et que nous pouvions recevoir l’aide d’un mentor à ce stade, ce serait une bonne chose.

Bill: Oui.

Dane: Je suis allé le voir et je lui ai dit: Est-ce que vous nous aideriez? Et il a répondu: Oui. Je vous rencontrerai à mi-chemin. Je pensais que ce serait bien s’il pouvait trouver les gens intéressés pour avoir un guide de cette nature, parce que ce serait une voie pour apprendre comment s’entendre dans cette partie de la galaxie, nous pourrions apprendre comment faire pour nous donner de meilleures chances ici et maintenant.

Bill: C’est une conversation fascinante. Je suis sûr que c’est déjà en cours…

Dane: A cause du message d’Alex?

Bill: Non, c’est en cours depuis des années.

Dane: Oui, mais je veux dire…il y avait un message très particulier, que les andromédens lui demandaient de transmettre…

Bill: Oui. C’est comme monter le programme d’un cran….j’ai déjà parlé de ma propre expérience étrange et extraterrestre il y a 25 ans, et je suis sûr que j’ai été guidé tout du long, et que faisons-nous ici, en bavardant?

Dane: Juste. Oui, oui. Pourquoi sommes-nous…qui sommes-nous ensemble?

Bill: Exactement, et je pense qu’avec ce soutien, cet encouragement, il y a des aides invisibles. Je parle de nous, de toute notre expérience, de la fondation de Camelot. Tout cela a commencé 3 jours après que j’ai terminé le Game Master Course, vous le saviez? Camelot est un produit issu du Game Master Course. De mon point de vue, tout ça est une sorte de Game Master Project.

Dane: C’est Camelot!

Bill: C’est un produit du Bridge. Cela doit être compris très minutieusement, de façon subtile…parce que je ne dis pas moi-moi …égo-égo du tout. Rien à voir. Parce que tout le monde a son propre processus et Kerry y est venue de façon indépendante. Si l’on considère l’ensemble, c’est une question de responsabilité. Je suis responsable de tout mais vous aussi.

Dane: C’est juste.

Bill: Et tout le monde, tout s’enchevêtre et se construit de façon holographique.

Dane: Oui.

Bill: Je sais que je ne ferais pas ce que je fais sans le passage par le Bridge et pour moi il n’y a rien d’inefficace sur ce qui est arrivé après que l’église s’ouvre en deux. Je n’y étais pas et j’ai découvert le sujet seulement en 1984 avec l’un des groupes dissidents de Londres. Il y a des miracles partout et ceci en est une manifestation.

Dane: Je pense que je me suis mal exprimé sur le concept. Je le compare à ce que voulait faire Hubbard, pas au fait qu’il n’y ait pas eu de résultats miraculeux issus du travail de Ron. Beaucoup beaucoup de gens ont manifesté des choses extraordinaires, comme Bill Robertson, mais comparé au nettoyage de clearing de la planète, le rêve s’est anéanti.

Bill: Oui. D’après ma compréhension, (nous devrions avoir cette conversation en privé) il se passe quelque chose de différent maintenant. Il se passe beaucoup de choses au delà de notre planète. Vous n’avez pas parlé de la Patrouille Galactique.

Dane: Mm, hm.

Bill: Vous n’avez pas parlé de notre présence à tous, dans cette vie-ci, travaillant ensemble?

Dane: Absolument.

Bill: Ce que cela signifie d’être un missionnaire? Et comment se fait-il que lorsqu’il a été demandé aux membres de Sea. Org de signer un contrat d’un milliard d’années, ils ont répondu: Okay, aucun problème. Quelle en est la symbolique?

Dane: Oui. Comme si nous avions déjà signé un…c’est juste une nouvelle affirmation de ce que nous faisons déjà.[rires]

Bill: Exactement, c’est vrai. Et beaucoup d’observateurs ont commenté sur le fait qu’il y a un afflux immense de personnes qui viennent ici [sur Terre] avec l’idée d’une mission et ils n’ont pas l’air d’être des êtres humains ordinaires. Il semble que ce sont des gens qui sont très capables au niveau de leurs aptitudes mais parce qu’ils sont là sur la planète, ils ont besoin de tout car vous arrivez ici sans vous souvenir de quoi que ce soit, vous ne savez pas ce que vous devriez faire et vous êtes dans la confusion. Je veux dire par là que les choses ne sont pas comme on nous le dit et tout ça doit être réparé.

Mais la plupart des missionnaires ici n’ont jamais travaillé en scientologie. C’est une méthode d’assistance, c’est comme un programme particulier pour réinsérer certaines aptitudes. Il y en a qui disent: Oh ça va, je ferais juste mon travail de toutes façons…

Dane: Oui, comme Kerry. Absolument. Il y a des gens qui arrivent avec un état de conscience, des capacités…dans les années 50, il n’y avait pas de personnes comme ça, vous deviez suivre une formation pour arriver à ça. Vous ne veniez pas avec.

L’ami: C’est quoi son nom, la 3ème personne de ton groupe?

Dane: Je ne désire pas vraiment la nommer car elle ne le désire pas. Ils l’ont attaquée…ils ne m’ont jamais attaqué…ils ont également attaqué mon ami ici, mais avec elle, c’était du style fouiller dans les poubelles, aller chez elle et sonner à la porte pendant des mois et des années, beaucoup de choses comme ça. Elle a pris peur, a quitté la ville et a cessé de partager.

Bill: C’était quand?

Dane: Il y a 10 ans.

Bill: Oh, c’est si récent!

Dane: Oh oui. L’église ne cessait de la poursuivre. Elle transmettait de façon minime, elle était bien connue de l’organisation, le harcèlement était donc continu. Ls voulaient juste qu’elle cesse de pratiquer. Voyez, il y a une chose dont je n’ai pas parlé: Je sais comment tous les travaux des niveaux supérieurs sont partis dans le domaine public, je connais le responsable. Je sais comment les enregistrements de la classe 8 se sont retrouvés en plein domaine public.

Bill: Vous parlez de…quel est son nom?

Dane: Larry West?

Bill: Larry west, oui.

Dane: Je sais qui lui a donné.

Bill: Mais ce travail là avait été manipulé, non?

Dane: Oh oui. Tout a été manipulé. Il n’y a rien qui n’a pas été touché parce que chacun veut exprimer sa créativité et poser sa propre griffe dessus. Mais même les bandes de classe 8, quand c’est arrivé… c’est après Dane Tops que tout ça est passé dans le public.
Mais je sais qui l’a fait et comment ils ont eu les enregistrements, un coup de maître car ces travaux étaient hautement protégés, vous ne pouviez pas vous en approcher…je vous raconterai toute l’opération un jour si vous voulez. C’était vraiment incroyable, et quand tous ces travaux ont commencé à sortir, le voile confidentiel était levé pour l’église qui ne pouvait plus garder ses méthodes secrètes.

Bill: C’était la seconde étape de tout cet…exode.

Dane: Trois ans après la lettre de Dane Tops, les scientologues se sentaient le pouvoir de continuer seuls parce qu’ils pouvaient se procurer les travaux d’origine à utiliser pour aider les gens qui avaient été enfermés. Jamais personne n’aurait pensé à se servir des techniques en dehors des sanctuaires sacrés de l’intérieur et de leur confidentialité.

Bill: Oui.

Dane: Je dirais ça comme ça. Parmi les plus avancés, beaucoup ont poursuivi, seuls, puis ils ont échoué et ils ont cru avoir fait parti d’une opération de bleuf, mais en fait, ils étaient manipulés vers la sortie et vers leur propre « déboulonnage » de toute l’histoire.
Mais Ron Hubbard avait dit que ça ne tiendrait pas sans l’organisation. C’était vrai, tout le monde veut être son propre individu et malheureusement ça veut parfois dire changer quelque chose qui ne nécessite pas de changement alors qu’il est uniquement nécessaire d’agir selon l’intention première.

Bill: D’accord. On trouve beaucoup d’individualité dans les médias alternatifs. C’est étonnant comme bien souvent, des gens avec des buts semblables ne travaillent pas ensemble.

Dane: Et comment!

Bill: Allez, terminons là! Kerry, tu as autre chose à dire avant la fin?

Kerry: Non, absolument fascinant. C’est fabuleux.

Bill: Tout à fait. Merci beaucoup. Votre histoire est tout à fait étonnante, nous pourrions parler encore des heures. De nombreux lecteurs vont la découvrir et devront la lire plusieurs fois!

Dane: Probablement.

Bill: Okay. Merci encore, prenez soin de vous, toujours debout après toutes ces années. Quel bel exemple!

Lettre de Dane Tops 26 pages PDF (en anglais)

L’Invisible 3ème Guerre Mondiale – livre non publié de Walter Bowart qui traite du Mind Control: mentionne Ron L.Hubbard et ses techniques. Bowart n’était pas scientologue mais avait compris la valeur du travail de Ron Hubbard et de ses techniques.

Traduction de l’extrait.

Chapitre 5: Liberté versus Esclavage

« L’esprit humain est devenu le champ de bataille où se joue la lutte de l’humanité pour la liberté…
Aux début des programmes MK Ultra, un officier de Marine, Ron L.Hubbard, conscient de ce que la Navy faisait en secret, a fait des recherches sur les mécanismes de fonctionnement de l’esprit humain. Refusant l’offre du gouvernement pour qu’il rejoigne les psychiatres enrôlés dans les programmes de mind control, cet homme publie le livre Dianetics, La Science Moderne de La Santé Mentale. Le livre déclare que la liberté et l’intégrité mentale sont des droits acquis de naissance. (101)

Lorsque le livre devient un best-seller, des milliers de personnes commencent à utiliser les techniques découvertes par Ron Hubbard et témoignent d’une plus grande libération mentale. Certaines des techniques décrites par Hubbard pour le bénéfice de ses lecteurs étaient utilisées en secret par le gouvernement dans le but d’asservir. D’autres techniques décrites par Hubbard étaient en fait des antidotes aux méthodes du Projet de Mind Control MK Ultra.(102)

Le gouvernement entame une campagne diffamatoire contre Hubbard, conduite par la section du mind control de la CIA. Par inadvertance, le jeune auteur a donné l’alarme sur le secret le mieux gardé de la guerre froide, MK Ultra. Son bureau est mis à sac ,un manuscrit volé contient des informations semblables à ce que nous connaissons sous le nom de psychotronics. Ce manuscrit portait le nom d’Excalibur, le même titre que le manuscrit (plus tardif) du Lieutenant Colonel Tom Bearden. Hubbard et ses collègues sont attaqués physiquement, et l’auteur échappe de justesse à une tentative d’enlèvement. Une campagne secrète de propagande est menée envers tous ceux qui sympathisent avec les idées du livre pendant au moins 30 ans.

Lorsque le psychiatre respecté, le Dr.Thomas Szasz commence à déboulonner les projets totalitaires de mind control de ses collègues dans les années 50 (103), il devient la cible d’attaques semblables. Lorsqu’Andrija Puharich commence à en dire trop sur la ‘psychotronique‘ dans ses livres, il subit le même sort. D’autres comme Szasz et Hubbard ont fait jaillir un mouvement pour restaurer la liberté mentale. Szasz est l’instigateur du Libertarian Party qui demande ouvertement à ce que le gouvernement cesse les opérations de mind control financées par les contribuables. Effectivement, le financement d’un programme dont le but est de réduire les contribuables à l’esclavage est bien l’entourloupe la plus cruelle faite au peuple américain. »

101. Hubbard, L.R, Dianetics: The Modern Science Of Mental Health (New-York: Heritage House) 1950.
102.5504C27, Grey Dianetics, 1955 lecture, Hubbard,L.R.
103.Szasz, Thomas: The Myth of Mental Ilness.

**********************

Vidéo de 48 minutes (anglais) produite par Ron’s Org, le groupe dissident le plus important pour Channel 4 (UK) Documentaire sur la scientologie, 1984.

The Beginner’s Guide to Ron L. Hubbard

Publicités
Cet article, publié dans Les Zinfos Qui Démangent, Mystère Mystère, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Dane Tops et la Scientologie

  1. kekeboys dit :

    Excellent article !! Le puzzle commence à ressembler à quelque chose !!!

  2. Isis dit :

    Cet article est super, le problème est qu’il y a tant de gens profondément endormis sur la planète que la tâche semble colossale.

    • le Zorgonaute dit :

      Bonjour Isis,

      Continuons de faire oeuvre de courage, en partageant informations et sensations, les endormis sont bien souvent plus proches du réveil que leur attitude ne nous le laisse penser…

      Amicalement,

      hypnoblepsique (la moitié du Zorgonaute qui pense que la victoire est acquise, même s’il faudra du temps pour s’en rendre compte…)

  3. Isis dit :

    Bonsoir Zorgonaute

    En repassant par ici pour relire un passage de cet article qui a attiré mon attention pour des raisons particulières, je suis tombée sur votre petit mot. Merci donc de votre réponse.
    Il y a beaucoup de personnes qui s’éveillent grâce à toutes les pratiques en vogue en ce moment mais il n’y a personne pour les aider à supporter cet éveil et à le finaliser, certains pensent qu’ils sont fous et se retrouvent internés, parce qu’il n’y pas de thérapeutes pour les aider.
    Je viens de visionner le reportage sur l’éveil du 3ème oeil de Christophe allain, je suppose que vous en avez entendu parler?

    • le Zorgonaute dit :

      Bonjour Isis,

      Parfois les découvertes réalisées en état d’éveil sont difficilement supportables tellement elles contrastent avec la société modélisée conformément aux souhaits de l’endormeur maximus, les charlatans corrompus qui se font appeler médecins étant là pour s’assurer que toute ouverture vers une vérité dérangeante sera vite refermée à coups de diagnostics culpabilisateurs et de chimies induisant un trouble encore plus grand…

      Seule la sagesse intérieure, provenant du coeur, permet de distinguer les mirages des réalisations probantes..

      J’apprécie particulièrement l’outil nommé SIMBAD par son créateur le chercher Corrado Malanga (ainsi que le VAK, revisité par ses soins), qui permet d’affronter ces révélations avec toute l’assurance nécessaire, tout en réactivant notre capacité de décret et nos qualités énergétiques. Une visualisation dans un contexte sécurisant, entièrement sous notre contrôle, permettant de communiquer avec nos différentes facettes comme avec les perturbateurs éventuels ou les thématiques difficiles à résoudre.

      PLus d’infos à ce sujet ici : https://zorgonaute.wordpress.com/2010/01/22/corrado-malanga-se-liberer-en-4-etapes/
      et là : https://zorgonaute.wordpress.com/category/les-zinfos-qui-demangent/corrado-malanga/

      Je ne crois avoir visionné le reportage que vous évoquez, pouvez-vous nous proposer un lien à ce sujet ?

      Amicalement,

      l’hypnoblepsique moitié du Zorgonaute qui s’en va prendre le soleil sur le balcon 🙂

  4. Isis dit :

    Bonjour Zorgonaute
    Je vous met le lien concernant Christophe Allain :

    » Blog Archive » « Journal d’un Eveil du 3ème Oeil »

    Et un autre lien qui m’a valu l’éviction d’un blog de philosophie dont le sujet était « l’origine de l’univers » et aussi que l’homme relevait de l’animalité , je me suis faite carrément insulter et prier d’aller mettre mes C…… ailleurs, pourtant ça collait bien au sujet évoqué mais bon je crois qu’ils ont été effrayé devant l’éventuelle vérité. Voici le lien :

    Karmapolis – l’origine extraterrestre de l’homme.

    C’est pas la première fois que je viens sur votre blog, j’y suis arrivée en lisant les articles de Joël LABRUYERE et James WINGMAKERS. De plus je connais bien le blog  » Harmonie des sphères ». Sinon je suis une adepte du forum – ASTRAL SIGHT. peut être connaissez vous?.

    Sinon, je ratisse large niveau lecture : psychanalyse, religions diverses et gnosticisme, articles sur les manuscrits de NAG HAMMADI (très interessant en ce qui concerne les extras terrestres). et autres, car j’ai besoin de comprendre et bizarrement j’ai l’impression que mes lectures sont guidées car tout s’imbrique chaque fois que je lis un article supplémentaire. Bon ce n’est qu’une impression.

    Je vous souhaite une bonne lecture des liens, vous me direz ce que vous en pensez.

  5. Isis dit :

    Bonsoir Zorgonaute

    Je vous remet en lecture un autre lien que je trouve intéressant aussi :

    Karmapolis – Richard Sauder Interview – Kundalini Power

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s