Seconde Interview de James

Voici la traduction française d’une seconde interview de James, représentant des WingMakers. A mettre en relation avec la première interview publiée ici, Le Souverain Intégral.

Interview de James le WingMaker effectuée par Conscious Media Network

Par Regina Meredith
28 octobre 2009
(Traduction française)

*********
Site source : http://www.consciousmedianetwork.com/home.htm
Document pdf en anglais : http://www.consciousmedianetwork.com/word/wingmaker.pdf
James des WingMakers : www.wingmakers.comwww.eventtemples.com
Pour télécharger les versions françaises en format word ou pdf, par ici.

Note : la préface de Regina Meredith n’a pas été traduite en français.

***************

Conscious Media Network (Regina) – Question 1 : L’ouvrage le plus récent de Dan Brown, The Lost Symbol (Le Symbole Perdu), fait son entrée dans le mental collectif de dizaines de millions de personnes à une époque où les Etats-Unis (et la planète) sont en train de subir de grands bouleversements. Pouvez-vous nous entretenir au sujet des implications spirituelles découlant de la révélation actuelle à la population dans son ensemble, des idéaux les plus secrets et les plus éclairés de certains des pères fondateurs de l’Amérique ?

Introduction de James

J’aimerais commencer cette interview avec une brève déclaration. Si l’une ou l’autre de mes réponses apparaît biaisée ou empreinte de jugement, je précise qu’elles sont l’effet de l’opacité des mots et ne reflètent nullement un parti pris personnel ou un jugement dans la polarité. Je me repose sur la simple croyance que tous les humains sur cette planète font de leur mieux, cependant, malgré leurs meilleures intentions, ils tombent en proie à des énergies qui sont nettement inférieures aux expressions de leur nature élevée. Cette réalité requiert une dose constante de compassion, de compréhension et de pardon, afin de maintenir l’équilibre. Il n’y a qu’un antidote au jugement d’une autre personne : bénissez-la. Si nous bénissons les gens au lieu de les juger, nous opérons plus sûrement à partir de notre cœur, et nous nous dissocions nous-mêmes de la peur.

James – Réponse 1 : Une grande part de la connaissance qui est traitée à destination de la consommation de masse, si elle vient par la voie des films sponsorisés, des livres, des œuvres d’art, des sites Web, ou des découvertes scientifiques, reste centrée sur les anciens paradigmes de la connaissance ésotérique, et n’a tendance qu’à concerner les pouvoirs du mental, qui sont présumés être plus essentiels et plus pratiques que les pouvoirs du cœur soit l’univers émotionnel.

C’est le principe de ces « idéaux secrets et éclairés » que l’esprit, si activé de la bonne manière, en utilisant certains principes, technologies, ou rituels, invoquera la connaissance supérieure, l’attirant vers l’aspirant et l’emplissant de la compréhension de comment être Dieu. A l’évidence, ce qui manque à cette équation de la toge divine c’est une intelligence du comportement.

En effet, l’intelligence du comportement EST l’équation, et ses composants s’habillent d’expressions telles que Appréciation, Compassion, Humilité, Pardon, Compréhension, et Courage. La connaissance antique ou sagesse éternelle, comme on l’appelle parfois, n’est pas un ensemble de secrets à garder, mais plutôt une expression des émotions que n’importe qui peut appliquer dans sa vie quotidienne.

Certes, cette simplicité apparaît trop aisée intellectuellement et trop difficile à mettre en pratique dans le comportement, ou bien l’on croit qu’il en est ainsi. La base de la véritable puissance existe dans l’expression de l’intelligence comportementale coulant du cœur et soutenue par l’esprit. Et c’est à partir de cette base, configurée dans le centre physique ou au cœur de l’individu, là où vit notre connexion à la vibration de l’égalité, et c’est cette vibration qui donne le pouvoir à toutes choses, désignées sous le nom de Dieu (et de cent autres noms) par la connaissance antique.

Cela dit, les « secrets » des pères fondateurs de l’Amérique, s’ils n’incluent pas l’intelligence comportementale dès leurs fondations, sont seulement des secrets du mental et ils ne détiennent aucun pouvoir particulier dans les domaines de la vibration qui importent vraiment. Ils peuvent soutenir l’ambition des gens. Ils peuvent attirer succès et prestige définis par une culture d’avidité. Toutefois, pendant que les secrets disparaissent, ils vivent dans la sphère du mental et ont peu de résonance avec le coeur, ou même avec les aspects principaux de l’ascension humaine.

Ce qui fait souvent référence à « la Voie de l’Illumination », est un condensé d’arcanes sous forme de rituels, de cérémonies, de mantras, et d’autres pièges externes, qui prédisposent le pratiquant à recevoir la connaissance supérieure de l’illumination. Mais la connaissance supérieure n’est pas contenue dans la connaissance, elle est contenue dans les expressions des vertus supérieures du cœur, et afin d’exprimer ces vertus indépendamment de conditions externes, cela requiert la pratique, la vigilance, le pardon et un cœur qui est ouvert, vulnérable, simple et conscient de lui-même comme étant le véritable « siège de la conscience. »

Ceci est l’anti-connaissance, qui est la désaffection du mystérieux, et le désapprentissage de l’appris. C’est l’expression des vertus simples du coeur, au lieu du penchant de l’esprit pour rechercher la pertinence de l’occulte.

Le mental est l’excroissance de la personnalité égotique, et dans le contexte culturel de la vie moderne, il est magnétiquement attiré par les situations de prestige, de succès, de popularité et de pouvoir. Le mental – enraciné dans notre monde tridimensionnel – est phénoméniste, ce qui signifie qu’il a besoin de voir la loi de cause à effet. En d’autres termes, le mental observe la vie et pense : si je fais ceci, mes actions conduirons à cela. Ainsi l’élite a trouvé des méthodes pour obtenir certains effets à partir de certaines causes, qui conduisent à un sens de création, un sens de pouvoir, un sens de souveraineté. Cette connaissance est présumée être tenue à l’écart de l’homme par l’élite, comme si elle était trop dangereuse entre les mains des personnes ordinaires qui pourraient ne pas avoir le contrôle de leurs actes.

Cela ne signifie pas que les pères fondateurs de l’Amérique furent exclusivement centrés dans la réalité du mental, mais ce fut, et c’est, le paradigme dominant de la connaissance ésotérique. Le mental a été maintenu en plus haute estime par pratiquement toutes les élites, religieuses, spirituelles et scientifiques, et il en est ainsi parce que le cœur est perçu comme doux, féminin, faible et complètement réactif. Le développement de cette perception faisait partie intégrante de la mise sous cape ou de la dépréciation de la véritable habilitation de l’humanité (tout un sujet en soi).

Le cœur possède une intelligence rare, de la détermination, et l’aptitude à couler et à s’adapter. Je ne suis pas en train de parler du cœur sentimental, le cœur dont il est question dans notre culture comme étant sensible, sentimental, sympathique, affectueux et nécessaire. Le cœur qui accorde le pouvoir est le point de la conscience au sein de l’individu, là où la vibration de l’égalité est allumée par le Créateur – c’est la conscience originelle. Il s’agit du lieu où l’interface entre l’individualité et l’Unité se manifeste.

Le cœur de l’illumination est parfaitement sobre et clairvoyant. Il est doté de pouvoir, et il est capable de compassion sans fin et d’amour. Il ne peut pas être affaibli à moins que l’individu ne l’arrête. Le cœur sentimental, le cœur de l’indulgence et de l’affection n’a pas de rapport avec le cœur qui confère le pouvoir, et il est essentiel d’effectuer cette distinction.

Il y a ceux qui disent que si vous comprenez tous les facteurs de la conspiration dans le monde, si vous possédez la connaissance des anciens mystères, si vous sondez les profondeurs de la physique et les sommets de la cosmologie, alors vous êtes une personne dotée d’une connaissance supérieure, peut-être même une personne qui est auto réalisée. Mais si cette réalisation n’est pas acquise au moyen des actions du cœur vertueux, alors la réalisation sera creuse et de courte durée. Cette condition est ce qui attise la recherche de l’ésotérique, et pourquoi les écoles de mystères, le mysticisme, les connaissances secrètes, et les voies similaires évoluent en organisations à la manière des francs-maçons. La recherche ne s’arrête jamais parce que la fondation de la connaissance est toujours cruellement hors d’atteinte, ou protégée du profane.

Regina – Question 2 : Ce travail de fiction populaire inclut aussi le dévoilement des traditions et des rituels les plus prétentieux de la franc-maçonnerie moderne (cérémonies sanglantes et allégeance à des serments de mort), qui vont inévitablement créer de la confusion parmi les lecteurs, dont certains qui sont également familiers avec le côté obscur des agendas des francs-maçons/Illuminati. Pourriez-vous s’il vous plaît nous éclairer quelque peu sur la manière dont vous percevez l’origine et les véritables intentions des Illuminati et francs-maçons ?

James – Réponse 2 :
La classe de l’élite, ceux dotés de projets spéciaux, capacités intellectuelles, compétences techniques, ou capacités de direction, ne sont pas trop concernés par les implications spirituelles de leur travail, et cela inclut les pères fondateurs de l’Amérique et pratiquement chaque Etat tout au long de l’histoire. Ceux qui fondèrent un pays libéré du sang royal étaient généralement liés à un cercle d’élite – dans pour ainsi dire tous les aspects de la société, incluant les arts, l’éducation, le commerce, le gouvernement, la technologie et les médias. Les francs-maçons virent l’importance de couper à travers les cercles sociaux et d’intégrer une approche plus égalitaire au niveau de leurs adhérents. Ceci devait les pourvoir d’une extension, un entonnoir plus large, si vous voulez, dans lequel attirer le réservoir de talents dont ils utiliseraient la puissance et l’influence.

Les Illuminati ont cultivé une autre approche. Ils ont vu les cercles d’élite des hommes – ceux avec une orientation plus égalitaire – comme des « salles des fêtes pour les masses ». Leurs objectifs étaient la richesse et la possession des ressources naturelles, sachant qu’un « club » beaucoup plus exclusif en serait le résultat et que les membres de ce club pourraient infiltrer d’autres cercles d’élite, détournant leurs ordres du jour pour servir les Illuminati. Comme avec toute organisation globale, les membres des Illuminati, ainsi que les francs-maçons, ont un large éventail de caractéristiques, d’ordres du jour, de motifs personnels, et de passions, mais il existe une plus grande homogénéité parmi les Illuminati comparé aux francs-maçons.

Je me rends compte que les francs-maçons se sont vus attribuer un encodage et un décodage très ingénieux et qu’on leur a attribué de grands exploits de perspicacité dans les travaux mystérieux des mystiques de l’histoire. Et certains poseraient comme acquis qu’ils ont déjà découvert la plus grande de toutes les connaissances et l’ont rendue secrète loin dans leurs chambres fortes privées par crainte qu’elle soit mal utilisée.

Cependant, la vraie sagesse ne vient jamais à l’individu tant qu’il n’est pas prêt. Et le moment où il est prêt, n’est pas entre les mains d’un homme ou d’une organisation afin d’en décider. Quand l’individu est prêt, la vérité le trouvera. Ils n’a pas besoin d’une séance de recherche, ou d’une incantation, ou d’un gourou, ou d’une caverne au sommet d’une montagne. La vraie sagesse est dans le cœur, sobre et désencombré, jamais en attente, et il n’y a aucun pouvoir sur Terre qui puisse créer une barrière entre cette vraie sagesse et l’individu qui est correctement préparé.

La seule question est quelle est la meilleure préparation ? Est-ce de devenir membre d’une organisation collective comme les francs-maçons, ou une église, ou une organisation spirituelle ? Est-ce de lire des livres anciens sur la connaissance ? Est-ce d’aller au loin effectuer des loges de sudation et des quêtes de visions ? Pour chaque personne, la réponse est la même : Quand vous tendez vers l’abandon authentique et que vous écoutez l’habilité de votre cœur en exprimant les vertus du cœur, votre préparation est en cours, et tout le reste fournit simplement la texture, l’équilibre, le défi et le contexte.

Donc, les francs-maçons et les Illuminati ont démarré en se concentrant sur des objectifs différents. Je réalise que je simplifie les racines de ces organisations à un degré très élémentaire, mais il est impossible de dépeindre ces organisations avec une seule couleur. Elles sont multidimensionnelles dans tous les aspects. Le point clé de leur similitude est que les élites apprécient de se fréquenter les uns les autres, et ils en voient l’avantage en relation à leur succès personnel et à l’accumulation du pouvoir. Ils considèrent aussi leurs programmes plus cohérents et visionnaires que ceux de l’homme ou de la femme ordinaires, et de ce fait, plus importants à manifester.

Dans le cadre de la manifestation de ces programmes, ils créent des liens et des relations. C’est la raison principale pour laquelle ces groupes perdurent. Avec le temps ils s’adaptent selon les préceptes de changement des mœurs, dont ils ont créé un grand nombre. Ainsi, les dirigeants calibrent leurs organisations en fonction des prévisions de changements sur la durée. 

Les « vraies intentions » de ces deux organisations, comme vous le dites, est impossible à définir pour cette raison : ces organisations ne sont pas formées d’un seul esprit. Elles sont composées de centaines d’esprits, chacun avec leur propre état de préparation. Historiquement, quand les trois religions du monde dominaient le paysage de la spiritualité, ces organisations (franc-maçonnerie et les Illuminati) fournissaient des alternatives, ou plutôt des suppléments ésotériques à ce qui était enseigné à l’église, la synagogue et les mosquées à travers le monde. Ces rendus plus brillants de leçons spirituelles résonnaient avec ceux qui étaient intellectuellement préparés à les apprécier. 

Ainsi, une de leurs intentions était de fournir une alternative à l’approche plus dogmatique des religions dominantes du monde. Ils étaient un refuge pour certains enseignements des plus ésotériques qui étaient encodés dans la Sagesse Ancestrale, ou Connaissance Antique, et eux n’ont pas voulu d’intermédiaires religieux. C’était une forme de désintermédiation, ou de contournement spirituel, entre l’homme et ce qui était perçu comme Vérité ou Divinité. Les religions sur Terre ne voulaient pas que se répande l’idée que les humains pouvaient aspirer à la Divinité, malgré le fait que leurs fondateurs ont parlé de cette réalité à leurs disciples.

L’une des malheureuses réalités de ces organisations, comme elles évoluaient et devenaient influentes, est qu’elles attirent de nouvelles énergies (inter-dimensionnelles), et de ces nouvelles énergies surgissent de nouvelles directions. Ainsi, pendant que vous pourriez dire que la trajectoire initiale de ces organisations était centrée sur l’ésotérisme et les connaissances anciennes, elles sont devenues de plus en plus infectées par les basses énergies psychiques et les phénomènes inférieurs du mental. Au fil du temps ces énergies ont créé de nouvelles obsessions au sein des dirigeants pour segmenter d’avantage leurs organisations afin que l’élite de l’élite soit capable de diriger plusieurs programmes différents sans être détectés.


Regina – Question 3 :
Il semble évident qu’il y ait eu une corruption de ces intentions au fil du temps, où l’argent et le contrôle ont écrit les traditions. Quelles forces étaient, et sont, à l’oeuvre dans ces organisations secrètes essayant de corrompre les idéaux élevés de beaucoup qui souhaitent devenir des êtres plus complets et plus éveillés ? Je crois que vous vous référez à eux en tant qu’Animus, aussi s’il vous plaît prenez la liberté de continuer à employer cette terminologie si elle sert votre propos.

James – Réponse 3 :
J’ai fait allusion à cette corruption dans ma dernière réponse. Les intentions sont faciles à changer lorsqu’on se rapproche du pouvoir humain, du résultat de l’ambition, de l’avarice, et de l’amour de la séduction. Dans les niveaux les plus élevés des francs-maçons et Illuminati il y a des humains, remplis des défauts humains et des excès de l’ambition. Tandis qu’ils peuvent manquer de compassion pour la personne moyenne, ils conservent l’assortiment complet des problèmes identiques, malgré leur richesse. Ils restent immergés dans une réalité d’ignorance, ils luttent simplement contre le règne de l’ignorance avec une plus grande ferveur intellectuelle que la personne ordinaire.

La personne ordinaire a toujours été l’esclave de la division, de la survie et de l’ambition, laissant peu de temps pour contempler la voie de l’illumination. Les voies qui leur ont été données pour réaliser cette illumination ont été diluées par la concurrence des intérêts des chefs religieux qui étaient plus intéressés par la conservation de leurs disciples en tant qu’étudiants des travaux spirituels plutôt que par leur libération et leur autonomie.

Chaque organisation possède un spectre énergétique, et dans ce spectre il y a des zones de résonance qui sont activées par ses dirigeants pour « attirer » d’autres personnes dans leurs organisations. Les rituels et cérémonies sont des exemples de cette zone de résonance, c’est en cela aussi que consistent les activités de restitution à la communauté. Toutes ces zones de résonance sont comme des champs magnétiques qui attirent des disciples et développent l’organisation. Lorsqu’une organisation en est à sa genèse, elle essaye généralement de définir ces zones de résonance et d’établir son pouvoir de magnétisme, qui recrute des membres énergétiquement.

La plupart de ces « zones » sont empruntées à d’autres traditions ou systèmes de croyances antérieurs, et sont modifiées. Les modèles archétypaux sont simplement remélangés, et tandis que ces organisations trouvent les zones de résonance qui attirent les profils d’adhésion qu’ils désirent, un certain pourcentage des nouveaux membres aspireront à la direction, et ils diront ou feront presque n’importe quoi afin de réaliser ceci parce que la séduction de ces zones de résonance peut être indéniable. C’est là le début de la fin parce que c’est dans la fréquence de l’ambition d’un individu simple que les énergies sombres peuvent alourdir la sagesse du coeur et réveiller la fourberie de l’esprit obscurci.

N’importe quelle organisation qui exerce un pouvoir significatif doit tenir compte de cette réalité. Peu importe qu’elle soit politique, militaire, religieuse, spirituelle, industrielle, éducative, scientifique, ou artistique. Le pouvoir est le pivot des énergies sombres, et elles comprennent que ces aspirations à la supériorité sont les plus faciles à corrompre et à plier à leur subtil mais persistant vecteur de transmission, dans le mental enténébré. Ceci est la nature même de l’élitisme.

A la base ces énergies ne sont pas humaines, mais proviennent plutôt d’un domaine dimensionnel différent. Je n’approfondirai pas le sujet ici parce que c’est une matière très complexe, mais qu’il suffise de dire que ces énergies observent ces organisations et les aspirants chefs qu’elles contiennent, cherchant l’influence de la dimension humaine à partir de la leur. Ils ne peuvent se satisfaire de laisser régner l’autorité humaine sans entraves parce qu’ils perçoivent les barrières dimensionnelles comme poreuses, à la différence de l’humanité.

Les Animus sont l’expression mythologique des forces interdimensionnelles auxquelles je me réfère dans cette réponse. Les Animus sont la race légendaire et mythique souvent désignée sous le nom d’anges déchus dans les textes religieux. Dans le vernaculaire des WingMakers, les Animus sont ceux qui ont estimé qu’ils étaient des demi-dieux et n’ont pas voulu revêtir l’instrument humain, croyant que leur création (leur tenue génétique, si vous voulez) était supérieure. Ils ont considéré que l’humanité était faible et facilement détournée d’un chemin d’illumination, mais ils ont senti que cette condition fournissait une occasion d’asservir l’humanité sans que cette humanité se rende même compte de cet asservissement.

Ces forces, invisibles aux sens humains, ont été dissimulées dans les voiles de l’énergie qui nous ont entourés. Les Animus opèrent dans un paradigme où ils estiment que l’énergie mentale est supérieure à l’énergie émotive. Le mental produit la technologie, la technologie produit le pouvoir, le pouvoir produit la suprématie sur d’autres formes de vie, et la suprématie produit la facilité. Ainsi, le mental produit la facilité. C’est là le discours très simple dont les Animus se servent pour structurer leur vision du monde et comment ils l’ont appliquée à notre monde. Ce n’est pas tellement qu’ils continuent à imprimer cette vision sur notre domaine de conscience, en revanche, c’est parce qu’ils l’ont fait il y a de nombreux milliers d’années dans le passé et que ces paradigmes se sont infusés dans notre conscience tridimensionnelle. Vous pourriez considérer ceci comme un artefact inclus dans le génome humain, par lequel les cinq sens alimentent le mental et font évoluer des aptitudes à la survie. Dans l’expression de ces capacités de survie, l’humanité a bifurqué en une classe d’élite et une classe ouvrière. La classe d’élite a contenu des chefs encodés, et ces chefs ont développé des systèmes d’organisation pour magnifier leur influence. La bifurcation consiste juste en divisions de cellules de vie, elle continue à bifurquer et à multiplier des classes d’influence. Au niveau le plus élevé de l’influence était assise la royauté et sa cour intérieure. La religion est devenue une autre classe d’élitisme, de même que les organisations militaires.

Ces classes d’influence étaient les cibles faciles des Animus il y a des milliers d’années. Elles ont imprimé leurs systèmes de castes sur la vision mondiale plus large de l’humanité, et en conséquence, elles sont parvenues à ordonnancer le monde via les manipulations d’une poignée d’humains. Les Animus ne sont plus ici sur terre, mais leurs systèmes de manipulation perdurent entre les mains de dirigeants ambitieux – tout à fait humains – chacun se faisant l’écho de l’esprit obscurci de leurs dieux des âges anciens qui demeurent cachés dans une dimension d’existence entièrement non terrestre.

Les Animus n’ont pas cherché à corrompre les méthodes d’illumination, au lieu de cela, d’une manière très délibérée, ils ont inventé l’illumination, en ajoutant un fil tortueux considérable à l’intrigue. Un humain devait avoir un intermédiaire entre lui et Dieu. Dieu n’était pas dans le coeur, Dieu était dehors dans l’abstraction du ciel. Dieu était différent de l’humanité. La connaissance était du domaine du mental. Le mental était le catalyseur de toute illumination et du siège de la conscience. Le coeur était une pompe mécanique. Le mental était le chemin vers la divinité, fourni au moyen de l’aide de l’intermédiaire approprié.

Les Animus ont inventé l’image de Dieu de l’humanité. Ils n’ont pas voulu que l’humanité conçoive Dieu, ou une intelligence plus élevée, ou le créateur, en tant que quelque chose qui était la totalité de l’humanité. Ce concept particulier a été habilement supprimé, et n’importe qui qui exalterait ce concept était un hérétique et éliminé de l’ordre social.

Ainsi, les ordres de la religion, de la spiritualité, de l’ésotérisme, et même les pratiques mystiques des sociétés secrètes inconnues aux disciples d’aujourd’hui, tous ont visualisé Dieu comme quelque chose de séparé de l’humanité, et que cette humanité a été créée de cette force de Dieu. L’humanité était une forme de vie faible qui s’est conduite tel un animal égoïste à peine digne de recevoir les grâces de son créateur. Pendant que l’humanité évoluait et que sa culture commençait à exprimer cette évolution, une constante est restée : Dieu et l’humanité constituent des polarités opposées, et cependant par la grâce de Dieu, l’humanité est restée reliée à son « père » ou créateur.

Aucune des soi-disant fraternités secrètes ne peut être blâmée de corrompre le chemin de l’illumination. Elles ont seulement embelli la corruption qui était l’œuvre des Animus. Elles l’ont rendue fonctionnelle et ont créé des zones de résonance pour la promulguer. C’est tout ce que l’on peut dire.


Regina – Question 4 :
Etait-ce une intention délibérée des Animus d’infiltrer spécifiquement ces organisations et de créer de la confusion à cette époque de l’histoire où il existe un tel besoin de clarification ?

James – Réponse 4 :
Vous n’êtes pas sans savoir que les enfants sont extrêmement impressionnables. L’humanité, en tant qu’ensemble, partage cette caractéristique. L’humanité était au stade de son enfance lorsque les forces interdimensionnelles des Animus ont entrepris de lui couper les ailes. Cette association entre les dirigeants de l’humanité (c’est-à-dire les familles royales) et les Animus, était au bénéfice des deux parties. L’autorité a été attribuée à la royauté non pas parce que les Dieux (ou Animus) les favorisaient, mais parce qu’il était implicite que la royauté allait assurer l’esclavage de l’humanité. Une fois que cette structure fut mise en place, les Animus ont construit un mécanisme d’horlogerie qui allait faire tic tac de siècle en siècle. Les Animus ont été absents de l’histoire moderne, cependant les inscriptions de l’histoire ancienne perdurent dans le génome humain et dans son comportement.

L’ignorance de ce qu’est en réalité la famille humaine reste aussi éminente que l’air que l’on respire. Science et religion remuent l’eau et réveillent les sédiments de l’ignorance tels des guides despotiques de l’obscurcissement. Pas intentionnellement, pour la majorité, mais le résultat est le même. La famille humaine est un organisme simple relié par le cœur. Cet organisme simple est le sauveur que nous avons recherché, l’intermédiaire dont nous avons déclaré qu’il nous est indispensable. Mais en creusant dans le mental et en cherchant le visage extérieur de Dieu, nous avons appris dans la mauvaise direction.

Notre impressionnabilité attire les mentalités et les modèles qui sont de plus en plus périmés et qui sont maladivement adaptés à nos besoins d’aujourd’hui. Notre confusion est la conséquence de ceci. On peut choisir de blâmer les organisations secrètes, ou les religions fanatiques, ou les Animus, mais la sagesse du cœur reste notre portail vers des comportements nouveaux et notre passage vers l’illumination, pas seulement pour nous, mais pour l’humanité dans son ensemble.

Une des fausses données concernant l’illumination est que cela soit personnel. C’est moi qui suis en train d’étudier la connaissance secrète et, d’une façon ou d’une autre, je possède cette connaissance qui permet de devenir quelqu’un de meilleur. Peut-être deviendrai-je un meilleur écrivain, un meilleur parent, un meilleur homme d’affaires, un meilleur être humain. Cependant, cette sagesse du comportement intelligent du cœur, à laquelle je me réfère en tant que Six Vertus du Cœur, elle est faite pour chacun. Ce n’est pas personnel. C’est une recherche de connexion à tout. C’est la redécouverte de la vibration de l’égalité – cette symphonie d’intégration qui définit l’humanité en tant qu’Être Unique.

C’est pour la compréhension de cette découverte que nous luttons. Et cette découverte est assurée.


Regina – Question 5 :
Un peu partout dans le monde il a été annoncé dans des écrits qu’un temps viendrait où l’humanité commencerait à s’éveiller/se souvenir/se transformer en une espèce plus cohésive et plus alignée au cosmos. L’alignement au centre galactique a été pointé, ainsi que d’autres conditions astrologiques, qui créeraient une ouverture énergétique favorisant cet éveil en masse. Etait-ce dans le meilleur intérêt de la population que la connaissance plus élevée a été protégée par une poignée de moines, de prêtres, de scientifiques et d’adeptes, jusqu’à l’arrivée de cette période, ou bien était-ce orchestré par les Animus ?

James – Réponse 5 :
La « plus haute connaissance » n’a jamais été protégée et n’a jamais requis de protection. Comme je l’ai dit, l’humanité a simplement appris dans la mauvaise direction. Ce n’est pas comme si la plus haute connaissance était une bombe nucléaire ou qu’elle pourrait être utilisée par quelqu’un pour manipuler autrui, détruire quelqu’un ou créer le chaos à partir de l’ordre. La plus haute connaissance ne peut pas être subvertie, modifiée ou recombinée pour être autre chose que bénéfice et soutien.

Imaginez que vous déteniez un code secret et qu’à chaque fois que ce code est activé, l’amour emplisse le monde. Si vous partagiez ce code avec d’autres, et qu’ils l’activaient, davantage d’amour entrerait dans le monde, et ceci croîtrait et se développerait jusqu’à ce que l’humanité commence à se percevoir elle-même tel un Etre Unique connecté dans le cœur. Toutes les pratiques, rituels, culture et grand apparat qui nous divisent se dissoudraient au beau milieu de cette marée grandissante d’amour. Ainsi ce code serait considéré par beaucoup comme dangereux pour leurs anciennes façons de pratiquer leur business. Ils tenteraient de rendre l’activation de ce code illégale ainsi que son partage. Ils tenteraient de renfoncer le génie dans sa bouteille. C’est cela qui protègerait la plus haute connaissance.

Cependant, comme vous savez, il n’y a pas de code secret ou de formule. Ce que l’élite a fait c’est de tourner notre attention dans la mauvaise direction et ils ont laissé la haute connaissance intacte et à l’abandon. Ils ont conçu une intelligence différente du comportement – une qui est nourrie par le mental inférieur et une personnalité-ego. Oui, il existe des connaissances secrètes protégées, mais aucune d’entre elles n’a quelque chose à voir avec la manière d’augmenter la fréquence de l’amour dans l’instrument humain de sorte que l’individu puisse trouver, partager et devenir une entité dispensatrice de la vibration de l’égalité. Et ceci pour autant que je sache, est la seule connaissance supérieure digne de contemplation et de pratique à ce moment de l’évolution humaine.

De même pour votre commentaire à propos d’un « temps viendrait où l’humanité commencerait à s’éveiller/se souvenir/se transformer en une espèce plus cohésive et alignée au cosmos », de mon point de vue le monde est abusé autant avec l’espoir qu’avec la peur dans des proportions quasi identiques. L’espoir est que cette prédiction soit vraie, et la crainte est que cela n’exige une manifestation turbulente.

L’analogie du code activé que j’ai mentionnée est une métaphore de cette transformation, et le code est un code de comportement. Le comportement est l’expression des vertus du cœur et il guide notre comportement individuel et collectif. Bien que le disfonctionnement de l’ignorance soit en train de se lever comme un brouillard, il s’agit d’un processus qui se manifestera pleinement après les 70 prochaines années. Dans la terminologie des WingMakers, cette transformation est nommée le Grand Portail, qui consiste en la découverte irréfutable de l’âme humaine et de la manière dont cette âme est une partie de la mosaïque d’un Etre Unique.

Cette unité ne signifie pas que l’individualité n’existera plus, plutôt l’inverse. L’individu est rehaussé dans le paradigme de l’Être Unique, il est simplement aligné sur un objectif collectif, et cet objectif est d’explorer et de partager la sagesse accumulée par l’Etre Unique à travers la création. Cela ne signifie pas que l’humanité constitue une mentalité de ruche comme il est évoqué dans la science fiction. L’âme de l’Etre Unique est une entité connectée qui opère à partir des dimensions du non-temps, non-espace et non-matière.

Un individu peut combattre ces fréquences ou les ignorer. Une entité collective ne le peut pas. Elle doit opérer en alignement avec ces plus hautes énergies, sinon il en résulte le chaos – un environnement qui ne soutient pas l’Unité. Dans approximativement 70 années le Grand Portail sera découvert par une nouvelle science et elle catapultera l’humanité dans de nouvelles relations avec l’univers. La face de l’humanité changera tout en incorporant une définition fortement augmentée d’elle-même, et durant cette ère de redéfinition, l’humanité deviendra alignée et cohérente. Ce changement apparaîtra tel le résultat produit pas cette nouvelle science, mais en réalité, il sera le résultat de trillions de trillions de modifications de comportement qui l’auront précédée.


Regina – Question 6 :
 Si nous devions retrouver l’intention première des purs idéaux des Lumières, ou Illuministes, cela ne nous mènerait-il pas directement jusqu’à la fusion/réunion des connaissances scientifiques supérieures qui ont trait au domaine quantique des particules, avec celui de la conscience cosmique supérieure de l’ancienne sagesse ? 

James – Réponse 6 :
 Vous posez une bonne question, et je réalise que beaucoup de gens ont enseigné que « l’ancienne sagesse » ne s’est trouvée finalement vérifiée/validée que de nos jours, grâce à la science contemporaine. Mais, ce qui était considéré comme une connaissance, il y a mille ou deux mille ans, était en fait, et de nombreuses façons, bien plus incohérent qu’actuellement. La connaissance du royaume spirituel était mélangée avec des potions, de la morale, de l’alchimie, sans oublier toutes sortes de phénomènes psychiques que vous pouvez imaginer. Nombre de ces aspects ont été romancés dans la littérature contemporaine, mais en réalité, pratiquement tout le monde se trouvait perdu dans le labyrinthe du mental inférieur. Il existait bien sûr des exceptions, mais leur influence était limitée par la technologie et le (faible) taux d’alphabétisation. 

Il est parfaitement compréhensible de voir combien il est possible de nourrir une tendre croyance envers la connaissance antique, et de considérer qu’elle était bien plus avancée – spirituellement – que notre connaissance actuelle, mais ce n’est pas exact ni vrai selon moi. Alchimie et mysticisme formaient un couple étrange, mais ceux qui recherchaient des expériences transformatrices, non pas pour se divertir seulement, ou par goût d’une gloire locale, mais en raison d’un intérêt authentique et sincère qui les amenait à peler l’oignon de la Vérité, ceux-là étaient le plus souvent des anonymes, des personnes simples et ordinaires, proches de la sagesse du coeur, et qui l’écoutait avant toutes choses. 

Je comprends bien qu’il y a eu, dans certaines cultures, de remarquables avancées en astronomie, et que la technologie des civilisations anciennes était, en de nombreux domaines, bien plus élaborée que celle d’aujourd’hui, mais encore une fois cela n’est pas mon point de vue. Il ne s’est jamais trouvé d’époque sur la Terre où la technologie, la science, et la conscience spirituelle n’ont été en même temps et de façon synchrone, d’un si haut niveau que de nos jours. La confluence de la technologie, de la science, et de la spiritualité est en train de s’opérer, et ces disciplines se réuniront finalement lorsque le coeur de l’humanité sera prêt. 

Regina – Question 7 : En 2005, vous avez écrit un article magnifique et clairement articulé sur le Coeur Energétique, dans lequel vous parlez des Animus, ceux qui contrôlent la Terre et ses habitants. Vous affirmiez que ces êtres ne sont pas complètement extraterrestres à l’origine, mais qu’ils sont plutôt une combinaison de différents types d’êtres. Pouvez-vous en dire plus ? Cinq années ont passé depuis cet exposé. Qu’observez-vous aujourd’hui dans la signature énergétique de ceux qui tentent toujours de contrôler le genre humain ?

James – Réponse 7 :
Il n’y a en fait pas d’êtres « qui tentent encore de contrôler le genre humain ». Comme je le disais plus tôt, les dirigeants Animus, ceux qui contrôlaient l’humanité, ont obtenu ce qu’ils désiraient de cette planète et de ses habitants, et sont maintenant partis.

Les êtres qui étaient en alignement avec les Animus, et qui restent là, ne sont pas extraterrestres, ils sont extra-dimensionnels, en ce sens qu’ils ne se manifestent pas généralement ni couramment dans notre espace-temps, mais qu’ils ont une conscience partielle de notre race et de notre planète, et que cette conscience implique une participation. Le genre humain est un générateur d’énergies immenses, et il existe des entités, dans d’autres espaces-temps, qui désirent utiliser ces énergies. L’énergie dont il est question est électromagnétique, et elle est un produit de nos émotions, et à un degré bien moindre, de nos pensées. Ces entités n’essayent pas de contrôler l’humanité, mais utilisent bien plutôt l’énergétique émotionnelle de l’humanité pour leurs propres objectifs.

Ils ne sont pas ceux qui orchestrent guerres ou calamités émotionnelles. Les humains sont tout à fait capables de faire cela par eux-mêmes. De bien des façons, ces entités sont semblables au poisson pilote qui s’attache à un requin, et qui récolte les restes de nourriture délaissés par le requin. Dans les cas extrêmes, elles peuvent se lier à des personnes, et même à des organisations vivant les drames profonds et intenses de l’agitation et de la turbulence émotionnelle. Mais comme je le disais, cela n’a rien à voir avec le contrôle de l’humanité, il s’agit plutôt d’une relation parasite.

Regina – Question 8 : Je voudrais revenir aux pères fondateurs de l’Amérique. Est-il juste de dire que l’Amérique fut un moment significatif et important dans le développement de l’histoire spirituelle de cette planète (et je ne parle pas ici de religion) ?

James – Réponse 8 : Sans vouloir entrer trop dans le détail ici, je ne suis pas sûr que l’histoire spirituelle de la Terre ait même été écrite. On peut dire que la Terre a été le théâtre d’un incroyable et étonnant déploiement de formes vivantes, mais elle est encore une planète tridimensionnelle, se préparant pour le chemin de l’ascension vers les fréquences plus raréfiées du multivers. Ceci étant dit, je comprends le fond de votre question. Les énergies spirituelles qui furent cultivées dans l’Amérique (des pères fondateurs,) au moment de sa formation, dans l’expression de la liberté de culte, furent d’une grande portée : elles aidèrent à établir plus d’ouverture vis-à-vis des voies alternatives, et bien plus de « nous, le peuple » dans la pratique religieuse elle-même.

Regina – Question 9 : Nous savons que certains êtres, tels les WingMakers, s’incarnent à des moments charnières tout du long de l’histoire de notre monde, ainsi que dans d’autres mondes. Est-il aussi juste de dire que les êtres qui se sont incarnés pour jouer les rôles des premiers dirigeants de l’Amérique, étaient aussi de fortes natures, le genre d’êtres qui se sont révélés à chacun des changements historiques de la planète – Lémurie, Atlantéens, Atlantide, Egypte, Europe de la Renaissance, et directement jusque dans les temps que nous vivons aujourd’hui ? Quel est leur rôle ?

James – Réponse 9 : Tout d’abord, il est important de savoir qu’une entité peut par exemple s’incarner dans le rôle de Georges Washington, et vivre la vie d’un modeste serviteur dans une autre incarnation. La vie incarnée – lorsqu’elle est évaluée sur des douzaines, voire des centaines de vies – est un composé de divers aspects de l’expérience humaine. Il n’est pas (vrai) que l’âme de Georges Washington soit plus forte ou supérieure à la suivante.

Le terme « vieille âme », est un exemple de cette mauvaise perspective, de cette erreur de point de vue. Il n’existe rien de tel qu’une vieille, ou, en l’occurrence, jeune âme. L’âme n’est pas une entité de l’espace-temps. Elle n’est pas conditionnée par le temps. L’âme ne s’améliore pas plus avec l’âge qu’elle ne dégénère avec l’âge. L’âme est une constante en elle-même, cependant, lorsque l’âme revêt le vaisseau du mental, des émotions, et du corps physique (c’est-à-dire, l’instrument humain), elle devient assujettie à l’espace-temps, mais dans la seule perspective d’une vie donnée.

L’âme possède une vie incarnée, qui est le composé de ses incarnations dans l’espace-temps, et cette vie incarnée est considérée comme une « école » par certains, et comme une « prison » par d’autres. Selon la perspective WingMakers, l’âme humaine possède une vie incarnée pour faire l’expérience de la création, selon un processus direct de cause à effet. L’espace-temps est le milieu dans lequel cette création peut survenir, et la vie incarnée est le seul moyen qui permette de s’immerger dans ce milieu, et de créer.

L’âme, dans son état natif, est en alignement avec l’Âme Suprême (…Toute-Englobante : Oversoul ndt) – le composé, la réunion de toutes les âmes – et cet alignement rend la création impossible à un niveau individuel. Aussi, les âmes décidèrent-elles de se séparer de l’Âme Suprême, et de vivre en qualité d’expressions souveraines. Souvenez-vous que l’âme est énergie, et non pas substance physique ou éthérique. Il s’agit d’une forme d’énergie inconnue dans ce monde, par conséquent j’utilise le terme « énergie » dans un contexte nouveau. Et bien que les scientifiques explorent la lisière extrême de son existence à l’aide de théories diverses et variées, il faudra encore plusieurs générations avant que cette recherche ne produise d’indiscutables preuves.

Ainsi, une âme souveraine a une vie incarnée, et au sein de cette vie se trouvent compartimentées de nombreuses incarnations, à l’intérieur de la famille humaine arpentant l’espace-temps, mais intersectant toujours la Terre. La Terre est le camp de base pour la vie incarnée, et c’est à partir de là que l’âme souveraine devient créatrice dans un canevas temporaire.

Laissez-moi vous donner un autre exemple. Beaucoup de gens ont parlé des enfants « indigo » (ou d’autres comme eux), dont la conscience apparaît comme beaucoup plus avancée, psychiquement et spirituellement, que la majorité des gens. Ces enfants sont considérés comme d’anciennes âmes, ou des âmes venues d’au-delà de la planète, qui arrivent maintenant sur la Terre, pour aider à ancrer les nouvelles vibrations, et assister les transformations de la Terre et de l’humanité. Mais chaque génération, depuis l’avènement de l’humanité sur la Terre, a accueilli des enfants « indigo ». Ce sont les vies incarnées d’âmes qui sont en position pour créer une accélération du champ d’espace-temps, ou milieu, champ que toutes les âmes souveraines utilisent comme leur plateforme créative.

Vous pouvez considérer le champ d’espace-temps de la Terre, comme une réserve incarnée pour âmes souveraines. Si vous pouviez découper en tranches de temps l’histoire du genre humain pour les 100 000 dernières années, vous verriez se produire des accélérations dans différentes dimensions/domaines, par exemple en agriculture, en science, dans le champ du bien-être physique, de la technologie, de l’art, de la spiritualité, etc. mais cette accélération est souvent provisoire, puisqu’un cycle d’épreuves et de confusions s’ensuit. Ces cycles sont bien plus révélateurs que les accélérations en elles-mêmes. Et les cycles suivis par la famille humaine ont été freinés par une croissance insignifiante de l’intelligence comportementale.

Mais tout ceci est en train de changer, car nous nous dirigeons vers une nouvelle accélération de notre substance d’espace-temps, centrée sur le champ du cœur, et de plus en plus de gens s’éveillent à cela, en observant simplement ce qui se passe lorsqu’ils appliquent la sagesse de leur coeur, chaque jour de leurs vies.

(Note : La question 10 est manquante dans l’original, erreur de numérotation sans doute)

Regina – Question 11 : Quel est, selon vous, l’enseignement le plus important pour l’humanité, à ce moment de notre transition ?

James – Réponse 11 : En un mot : la Pratique. La pratique de l’art de vivre depuis le coeur, avec l’expression des six vertus du coeur que sont l’appréciation, la compassion, le pardon, l’humilité, la compréhension et le courage, qui sont les manifestations clés de la plus haute fréquence (possible) sur cette planète : la vibration de l’égalité. Quand les gens sont séduits par les lois spirituelles complexes, les systèmes de manifestation, l’exploration de la cosmologie, ou l’observance de rituels et de cérémonies, il se pourrait qu’ils emplissent leur mental d’information, mais posez-vous cette question : « De quelle façon cette information va-t-elle me guider vers l’expression des vertus du coeur ? »

Voici une hypothèse que je soumets à votre examen. Imaginez qu’il existe un texte jusqu’alors secret, en provenance d’une source crédible, et lu par 100 personnes. Le texte est centré sur une seule et simple prémisse : l’eau est une substance spéciale qui se conforme à votre radiation émotionnelle. Si vous rayonnez et infusez l’eau avec gratitude et amour, cela transmettra une dose puissante de bien-être, et stimulera votre immunité. Parmi les 100 personnes qui lisent ce texte, 50 considèreront qu’il s’agit d’une hypothèse raisonnable, présumant que les sources sont crédibles et scientifiques. Parmi ces 50 personnes, 25 essaieront une ou deux fois. Parmi ces 25, 10 persisteront dans la pratique pour une durée de 1 à 14 jours. Parmi ces 10, cinq continueront de pratiquer pendant une période supérieure à 14 jours. Parmi ces cinq, deux expérimenteront et créeront des pratiques originales et singulières qui leur sont propres.

Dans cette hypothèse d’école, seuls deux pour cent des lecteurs ont vraiment appliqué et mis en oeuvre l’information de manière persistante, créant quelque chose qui est, dans ce cas, une technique pour infuser l’eau de propriétés curatives. Pourquoi les 98 autres lecteurs ont-ils ignoré l’information, et choisi de ne pas la mettre en pratique pour créer une technique basée sur cette information ? La plupart du temps, c’est parce qu’ils sont passés à autre chose. Ils ont trouvé une information nouvelle pour occuper leur mental. Ils sont comme des bourdons pollinisant un champ d’idées, là où l’édification du Nouveau est roi.

Les vertus du coeur sont accessibles et simples. Leur force potentielle est d’un degré de magnitude bien au-delà des énergies du mental. Elles sont une force de connexion, et il n’y a rien de nouveau à leur propos. Elles ont été une constante dans la vie incarnée de l’âme.

Au sein de Lyricus, il existe une expression appelée Les Priorités de la Pratique. Nous l’utilisons pour décrire la façon dont un individu se concentre sur les pratiques qui importent vraiment, non pas dans le sens d’une réalisation, mais dans celui plutôt d’un maniement de l’énergie du coeur orientée vers les besoins de la famille humaine. L’ordre social nous déclare que nous devons subir ce que nous ne pouvons guérir. Et la liste des choses incurables semble grandir chaque jour, et je ne parle pas ici de la situation médicale. Je parle des fautes et des faux pas des gouvernements dans leur ensemble, de l’égoïsme du monde des affaires, et des mensonges disséminés par les médias, pour ne citer que quelques exemples.

Quiconque est connecté à l’état de notre monde perçoit « l’incurable » en chaque point du globe, ainsi que l’apathie résultante (de l’incurie), avec cette complaisance auto-satisfaite de la distraction, devenue le geste de notre endurance. Si vous pouvez faire vôtre les Priorités de la Pratique, et accompagner ce glissement vers la sagesse du cœur, trouver la vibration de l’égalité en vous, et rayonner cette vibration par le biais des vertus du coeur, alors vous partagez/donnez un remède – vous faites bien plus que simplement endurer et subir.

J’ai beaucoup écrit à propos de la pratique des vertus du coeur, et ces articles en ligne sont librement accessibles sur : http://www.eventtemples.com.

Vous pourriez vous demander ce que peut bien être la vibration de l’égalité ? Comment la reconnaître ? Pourquoi est-elle si importante ? Mais découvrir les réponses fait partie de la pratique, ces trouvailles sont le fruit de votre pratique. Votre résonance initiale avec l’idée première – l’abstraction elle-même – est tout ce qui est requis pour déterminer si vous êtes attirés par la sensation de la pratique. Rares sont ceux qui ont parcouru suffisamment longtemps les arcanes du savoir, avec force et détermination, pour les trouver finalement peu satisfaisants et sans saveur. Et c’est habituellement une condition préalable pour se tourner vers la sagesse du coeur et l’exprimer.

Regina – Question 12 : J’invite toute personne intéressée à lire vos écrits, et à écouter vos fichiers audio. Dans ceux-ci, vous parlez d’un Grand Portail qui sera connu de tous d’ici 75 à 80 ans environ. Selon ma compréhension, la très grande majorité des êtres sur la Terre sont le peuple qui est arrivé dans cette dimension terrestre en passant par ce même Grand Portail. S’il y a une résonance avec ce point de vue, pourriez-vous en faire l’examen ? Dans le cas contraire, je retirerai cette question.

James – Réponse 12 : Le Grand Portail n’est pas présent sur Terre en ce moment. Il s’agit d’une technologie, d’une science nouvelle, et d’une pratique spirituelle, qui permettront à l’instrument humain collectif (l’humanité) de prouver, de manière irréfutable, que l’âme humaine est une conscience immortelle, qui s’exprime elle-même au travers d’une vie incarnée, et dotée de multiples facettes. Cette prise de conscience constituera un pivot fondamental pour l’humanité, et changera chacun des aspects de la vie pour la famille humaine et la Terre. Les guides spirituels de l’humanité sont d’authentiques « humains voyageurs du temps », qui ont expérimenté ce Grand Portail, et qui, par le biais de l’orchestration du temps, sont revenus au sein de périodes historiques, et ont assisté des personnes et des organisations spécifiques à faire évoluer leur technologie, leur science, et leurs pratiques spirituelles dans la direction du Grand Portail. C’est un grand et long voyage que celui accompli par une espèce qui s’incarne sur une planète, et qui évolue sur celle-ci jusqu’au degré où elle devient consciente de la vibration de l’égalité, non seulement pour une poignée de ses chefs spirituels, mais pour la totalité de l’espèce. Ce processus est celui sur lequel sont alignés tous ceux qui vivent en étant centrés sur le coeur. Ils manifestent cette vision.

À mesure que l’espèce opère depuis la conscience de l’âme, ce que les WingMakers appellent le Souverain Intégral, elle devient capable de conditionner l’espace-temps, afin d’aider les phases précédentes (earlier stages) de l’humanité. C’est un peu analogue à un adulte qui serait capable de se mouvoir en arrière dans l’espace-temps, et qui chuchoterait des idées, ou des aperçus, depuis sa perspective d’adulte, dans le mental et le coeur de son corps alors qu’il était encore un enfant. Cette part enfantine considèrerait que ces pensées et ces idées sont originales, singulières et tout à fait personnelles, ce qu’elles sont, d’une certaine façon, bien qu’elles trouvent leur point d’origine dans un soi futur.

Comme je l’ai dit à de nombreuses reprises, les WingMakers sont une humanité en déplacement temporel (time-shifted), opérant depuis l’autre côté du Grand Portail si vous voulez. Ils s’incarnent en qualité d’êtres humains, car ils sont humains. Ils agissent dans ce monde selon des degrés variables de conscience pour ce qui est de leur vie incarnée et de son but, mais les WingMakers, qui ont connu une centaine de dénominations différentes selon les différentes cultures et périodes historiques, demeurent les architectes des points de passage de l’humanité vers le Grand Portail. Ceci est leur mission. L’Ouroboros, le symbole du serpent qui dévore sa propre queue, est le signe ésotérique d’une espèce qui conditionne les champs de l’espace-temps, pour guider ses incarnations antécédentes afin qu’elles évoluent et finissent par se (re)connaître elles-mêmes comme Une.

L’humanité est dotée d’auto-suffisance. Elle n’a pas besoin d’une centaine de frères ET différents pour résoudre des problèmes créés par ignorance et ambition. Elle retourne vers elle-même pour corriger la trajectoire et se guider elle-même – en tant qu’entité collective – vers le précipice du Grand Portail, permettant la confluence de la technologie, de la science, et de la pratique spirituelle, afin de prouver à tous et à chacun que ce qui existe en deçà de l’extérieur de ce monde que nous appelons l’instrument humain, n’est qu’une mince couche de vernis au sein de notre entière individualité. Et chacun se voit offert l’opportunité d’expérimenter ceci, dans le cours même de son incarnation au sein un instrument humain.

L’humanité trouverait-elle le Grand Portail sans la présence de son soi futur montrant le chemin ? Non. Cela veut-il dire que l’humanité est frêle et fragile ? Non. Le monde tridimensionnel fut soigneusement construit afin de rendre cette réalisation impossible pour une espèce, sans l’aide de son soi futur. Il s’agit d’une procédure délibérée. Cela ne veut pas dire que l’humanité ne reçoit pas d’aide « extérieure » des autres agences/organisations non-humaines. Cela signifie simplement que les distinctions entre les sources humaines et les « autres sources » se brouillent à la lumière du Grand Portail, et que la façon dont on fait la différence est fonction de la profondeur avec laquelle on perçoit ce qu’être « humain » veut dire.

Pour pratiquement tout le monde, l’humain se définit comme un complexe corps-cerveau. Quelques-uns incluent le champ émotionnel à cette définition, ainsi que la conscience. Plus rares encore sont ceux qui étendent cette définition à la Terre elle-même, ou du moins son interconnexion. Mais le génome humain est tellement ancien et éloigné, que donner une définition de l’humain tel que nous le connaissons aujourd’hui, c’est un peu comme décrire l’univers tel qu’il était conçu au 12° siècle.

La polarité de l’espèce entraîne la peur. Et ceci sert seulement les objectifs de ceux qui se nourrissent de peur, et il existe une industrie entière de peur sur la Terre. Mais cette industrie est dotée d’une date d’expiration, et tandis que la découverte du Grand Portail la fera disparaître, cette industrie est déjà en train de diminuer.

Oui, le mal existe dans notre monde. Oui, il y a ceux qui sont induits en erreur par l’esprit de ténèbres. Et oui, les artefacts des Animus sont partout autour de nous sous la forme d’une acculturation et de limitations. Vous pouvez vivre dans la peur de ces réalités, et chercher des explications rationnelles dans les textes des écritures ou dans la science, ou vous pouvez vous connecter à la sagesse de votre coeur et exprimer ses vertus, et devenir une source de lumière dans ce monde.

Une dernière chose. Je réalise que l’on pourrait lire mes réponses, et avoir le sentiment que je fais peu de cas du mental, considéré ici comme un organe de second rang par rapport au coeur. Il n’en est rien. Le mental n’est pas une entité unique : il comporte de nombreuses facettes différentes, certaines subtiles et de haute spiritualité, et d’autres qui sont destructives de façon obsessionnelle, ou dans l’erreur (tout comme les émotions). Le mental supérieur ou spirituel, appelons-le ainsi, demeure difficile à atteindre pour l’humanité de ce temps.

Imaginez que vous voyagez, et que vous avez emporté un sac à dos plein de réserves. Vous utilisez ces fournitures en fonction du moment de votre voyage, avec, par exemple, des crampons lorsque vous escaladez une pente glacée en montagne, et des raquettes pour traverser un champ de poudreuse. L’humanité est en voyage, et en certains intervalles d’espace-temps, le coeur est le meilleur outil. C’est le cas en ce moment. Le mental supérieur deviendra le meilleur outil, plus tard au cours du voyage, mais pour l’heure, c’est le coeur qui demeure le meilleur serviteur de l’humanité.

Il n’y a pas de jugement quant à la supériorité du coeur sur le mental, ou inversement. La vérité est qu’ils sont « câblés » au sein du même réseau de lumière, et on ne peut pas invoquer la sagesse du coeur sans toucher le mental supérieur. Energétiquement ils sont liés, mais le coeur, pour user d’une autre analogie, est le meilleur volant (= roue tournoyante ndt) actuellement, car il est une force de manifestation tellement puissante, qu’il est en mesure d’induire la vibration de l’égalité en ce monde. C’est comme un courant inductif qui attire la vibration de l’égalité jusque dans la sphère planétaire. Une fois que cette vibration sera omniprésente et ancrée sur la planète, l’humanité pourra alors utiliser son prochain outil de voyage, le mental supérieur.

Depuis mon monde dans le vôtre,

James

Publicités
Cet article, publié dans Les Zinfos Qui Font Plaisir, Nouveau Paradigme, WingMakers, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s