Le Calendrier Maya

Une civilisation aux connaissances mathématiques et astrologiques très avancée qui disparaît mystérieusement… de quoi donner une aura toute particulière à son calendrier.. (au bas de cet article, de nombreux liens et vidéos vous attendent)

Pourtant il existe plusieurs façons de l’interpréter. La plus « populaire » en Amérique Latine, puis de par le monde, est celle nommée « Dreamspell » ou « Calendrier des Treize Lunes », inventée et distribuée par José Argüelles.

Sur ce site francophone qui la présente, l’introduction nous livre ce message :

Le calendrier des treize lunes n’est pas le calendrier maya: les Mayas ont seulement compilé et actualisé les codes calendaires mathématiques universels en une formule pure destinée à notre époque et à notre usage. Grands Maîtres du temps, les Mayas ont enregistré la nature précise de tous les cycles temporels dans lesquels évolue la Terre en tant que planète dans un système stellaire galactique.

Si ce calendrier des treizes lunes n’est pas le calendrier maya, pourquoi est-il perçu par tant de personnes comme « LE » calendrier maya, et parfois présenté comme tel ?
Autant faire un tour vers l’autre « calendrier maya » pour se faire une idée.

L’autre interprétation est celle proposée par Ian Xei Lungold (artiste et découvreur d’une formule mathématique réunissant le calendrier grégorien et le Long Count, calendrier traditionnel maya) et Carl Johan Calleman (scientifique suédois intrigué par les mayas depuis 1979 et auteur de plusieurs livres) – pour les avoir mise en pratique toutes deux, le Zorgonaute ne peux que vous conseiller cette dernière !!!
Basée sur le calcul des Mayas et non sur les dires du gourou Argüelles, sa signification générale diffère en bien des points…

Le plus surprenant est la fameuse date de « fin du monde » que le réseau internaute a si facilement diffusée: le 21 décembre 2012..

Alors que le calendrier dans sa version traditionnelle parle de « fin des temps » ou de passage à un autre temps (à mettre en relation avec la Théorie du Dédoublement, une autre conscience, la version la plus médiatisée fut celle qui incite à la peur et à la soumission à des événements extérieurs.. étonnant ?

Voici donc une série d’articles concernant ces différents calendriers, afin que vous puissiez vous faire votre propre idée.

Avant tout, voici de quoi calculer votre signe astrologique selon la terminologie maya: ICI – très instructif !!
en bonus, un convertisseur de calendriers et Astromaya proposant un horoscope journalier très inspiré…

Un article général sur Ian, Carl et le calendrier maya est paru sur l’excellent LeTransmuteur.net
Vous y trouverez une explication détaillée des principes du calendrier, et surtout la vidéo de la dernière conférence de Ian, avec pour thème l’évolution de la conscience. A visionner au plus vite !

Le site de Ian Xei Lungold : http://www.mayanmajix.com
Le site de Carl Johan Calleman : http://www.calleman.com/
ainsi qu’une interview de Carl Johan Calleman
et un blog sur wordpress : lecalendriermaya.wordpress.com

Dans la Section Française de Mayan Majix, vous trouverez en autres, tels que:

Les Dangers concernant la croyance que le Calendrier Maya se termine le 21 décembre 2012
Comment et Pourquoi le calendrier Dreamspell d’Argüelles a-t-il été inventé ?
L’objectif caché du Dreamspell
Brève Introduction au calendrier Maya

et pour le plaisir voici un extrait de « Le Calendrier Maya : qu’a-t-il de si spécial ? »

Le calendrier Maya est par-dessus tout un calendrier prophétique, qui peut nous aider à comprendre le passé et à entrevoir le futur. C’est le calendrier de toutes les Epoques qui décrit comment l’évolution des Cieux et des Inframondes conditionne la conscience humaine et par conséquent la structure de notre manière de penser et d’agir au coeur d’une époque donnée. Le Calendrier Maya fournit une planification parfaite du Plan Cosmique et du déploiement de toutes choses manifestées.
Il existe à présent une ample et concrète évidence à ce sujet, quelque chose qui apporte une nouvelle lumière sur les vieilles questions concernant l’humanité. Les choses ont réellement une raison d’être. Cette raison est
qu’elles s’intègrent dans le divin plan cosmique. Pour ceux qui s’engagent sérieusement dans l’étude du Calendrier Maya, ceci devient bientôt évident et l’ancienne vision du monde matérialiste perd toute sa pertinence. Le Calendrier Maya est un portail vers des mondes de conscience qui ont été voilés à la majorité de l’humanité à travers l’utilisation de faux calendriers désillusoires.
Rien ne sera caché à celui qui étudie sérieusement le Calendrier Maya puisque toute chose qui existe est un aspect de la conscience et que le Calendrier maya décrit l’évolution de la conscience sous tous ses aspects.
Carl Johan Calleman

la structure systémique du calendrier maya

et hop comme vous êtes arrivés jusque là, voici plusieurs bonus 😉

une conférence en trois actes de trois heures chacun, proposée par Don James Boudreau, « Simple explorateur de la conscience », qui créé des liens entre le calendrier maya et les différentes révélations que la science actuelle nous amène… long, mais passionnant !

et pour ceux qui aiment lire, voici l’article accompagnant la vidéo de la dernière conférence de Ian Xel Lungold disponible sur le site nous-les-dieux.org :

La plupart des personnes qui connaissent le Calendrier Maya perçoivent celui-ci comme un système d’astronomie/astrologie, de divination et de prophétie d’un peuple indigène.

Les livres sacrés d’astronomie et de prophétie sont peints sur des pages d’écorce d’Amate traitée. Plusieurs milliers de ces livres, appelés « codices », ont été brulés par des prêtres Catholiques au début du 15(ième) siècle. Une grande partie des connaissances furent perdues et ce fût un premier pas dans l’anéantissement de cette culture. Les prêtres Maya ont dû fuir loin pour se cacher. Ce n’est que dans les endroits les plus reculés d’Amérique Centrale qu’ils pouvaient pratiquer leur culture. Ceux qui se faisaient prendre étaient tués.

Ces pratiques ont duré jusqu’à la fin des années 1980.

Les Mayas savaient qu’une période d’horreur et de dévastation de 500 ans et plus était à venir.

C’était écrit dans leurs prophéties depuis plus de 2000 ans.

Durant 30 ans, le biochimiste Suédois, Dr. Carl J. Calleman, a conduit des expériences de microbiologie en laboratoire. Ses recherches portaient en majorité sur, « comment la pollution cause la prolifération des maladies ». Il y a 8 ans, il a porté son attention sur le Calendrier Maya afin de voir les corrélations ou évidences qui peuvent être prouvées et non seulement « étudiées », comme les archéologistes l’ont fait. Ce qu’il a découvert dans sa nouvelle recherche, change très rapidement le monde et notre façon d’y vivre.

Dr. Calleman a scientifiquement prouvé le plan de la Création et de l’Évolution au cours des 16.4 milliards d’années passés. (Depuis le « Big Bang »)

Mr. Ian Lungold fît son entrée en scène grâce à sa découverte d’une formule simple servant à identifier n’importe quel jour du calendrier Maya à partir du calendrier Grégorien. Donnant ainsi accès au calendrier Maya à tout homme, femme et enfant.

Ces informations vitales contiennent plusieurs volets. En général nous nous appuyons sur des bases de temps et d’histoire comme sur une carte routière. Ces bases ne sont pas des boules de cristal, et on ne peut savoir ce qui arrivera une fois à destination. Quand on connait l’endroit où l’on va, même si nous n’y sommes jamais allés, nos repères nous sont très rassurants et nous pouvons appréhender les circonstances qui nous y attendent. Exemple : si nous allons au Mexique, nous savons que la langue est l’espagnol et nous savons aussi que nous aurons besoin de pesos. Ce modèle de Création s’est répété 7 fois jusqu’à maintenant. Nous et/ou notre conscience avons aussi traversé toutes ces étapes dans le passé.

Le modèle de Création décrit par le calendrier Maya ressemble à une pyramide à 9 niveaux dont chaque niveau est 20 fois plus petit que celui sur lequel il repose.

Chacun de ces 9 cycles de Création est 20 fois plus court que le précédant et ceux-ci sont à leur tour, divisés en 13 sections égales de temps et chacune de ces sections joue un rôle dans la Création. Il y a 7 jours et 6 nuits pour chaque niveau. Les tablettes d’argile des Sumériens et des Mésopotamiens démontrent ce même modèle. Les Anciens textes Védiques, qui sont les fondements du Bouddhisme, de l’Hindouisme, du Soufisme et du Taôisme ont la même compréhension des 9 niveaux et des 13 sections. La Bible aussi mentionne les 7 jours de création dans le livre de la Genèse.

Extrait de : « Un Survol du Calendrier Maya » par Par Ian Xel Lungold.

Publicités
Cet article, publié dans Des Outils Très Pratiques, Les Zinfos Qui Font Plaisir, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le Calendrier Maya

  1. mbc dit :

    Pour ma part je trouve cette controverse Arguelles / Calleman parfaitement inutile et énergivore…
    Il y a plus intelligent à faire que de diviser encore … rassemblons et approprions nous les outils ici et maintenant.

    J’ai trouvé ça à ce sujet :

    Les origines du « Dreamspell » ou Enchantement du rêve

    Face aux interrogations de plus en plus nombreuses sur l’origine du calendrier de l’Enchantement du rêve, il nous a paru juste d’apporter quelques éléments de réflexion.
    Effectivement, ce calendrier n’est pas le calendrier traditionnel du peuple maya, le Compte long, encore en usage chez les Mayas Quichés du Guatemala.
    Bien qu’ils utilisent tous deux la même matrice, le Tzolkin ou calendrier sacré, leurs comptes diffèrent. C’est pourquoi à la même date, on peut trouver une signature galactique, un kin différent selon les sites consultés.
    Le Compte long est un calendrier perpétuel qui compte les jours depuis 3113 av. J.C. à 2012.
    Le Compte des magiciens s’inspire du Compte des porteurs d’année des prophéties de Chilam Balam. Dans la tradition de ces prêtres jaguars mayas, les Chilam Balam, fondateurs de la civilisation maya de l’ancienne Méso-Amérique, il existe un compte du Tzolkin basé sur les porteurs d’année. Chaque année débute le 26 juillet par un des 4 porteurs d’année : la Graine, la Lune, le Magicien et la Tempête. Ces quatre porteurs d’année sont codés par des nombres allant de 1 à 13. Ils forment une séquence maintenant et assurant l’harmonie du système où pas un jour n’est le même en 52 ans ou en 73 cycles de 260 jours (nombre de jours dans le Tzolkin).
    José Argüelles a découvert ce compte à Palenque en 1976. Après une longue période d’arrêt dans la tradition prophétique des Chilam Balam, ce compte des porteurs d’année redémarre le 26 juillet 1987, en Magicien galactique ( 8 ).
    C’est ce compte qui est utilisé dans le calendrier de l’Enchantement du rêve. José Argüelles lui a donné ensuite comme structure un cycle de 13 lunes de 28 jours + 1 jour. Ensemble ils créent un calendrier de transition en vue de faciliter notre passage vers 2013.
    Ce calendrier est plus communément appelé calendrier ou synchronomètre des 13 lunes de 28 jours ou encore calendrier de la paix ; et c’est à tort qu’il est aussi nommé calendrier maya. Nous le rappelons ici aux Magiciens de la Terre qui utilisent cet outil galactique afin de ne pas semer la confusion et le doute dans les esprits.

    Les transmissions reçues par José Argüelles ont permis d’apporter de nouvelles compréhensions du Tzolkin et de ses mathématiques. Ainsi est né l’Enchantement du rêve, le Calendrier des 13 lunes et de nombreux ouvrages.
    Bien entendu, cet homme fut bien des fois sujet à polémiques et controverses. C’est un visionnaire qui donna à la date du 21 décembre 2012 de nouvelles perspectives. C’est lui qui initia l’événement de la Convergence harmonique du 16 au 17 août 1987. Ce fut un appel à une méditation mondiale de paix auquel répondirent des milliers de personnes qui se rassemblèrent et méditèrent sur des sites sacrés insufflant ainsi un nouveau degré de conscience planétaire.
    En 2002, au sommet de la Pyramide du Soleil à Teotihuacàn au Mexique, José Argüelles fut honoré et reconnu par un cercle de neuf Anciens comme « Celui qui ferme le Cycle » ; celui qui porte une nouvelle connaissance destinée à compléter et régénérer le savoir traditionnel.

    Souhaitant que ces quelques points puissent éclairer les nombreuses lanternes qui s’allument dans la conscience planétaire. Que chacun puisse alimenter sa réflexion de ces quelques remarques et nourrir son être intérieur, car le 21 décembre 2012 est avant tout un rendez-vous galactique où l’essentiel reste l’accession à une culture galactique dans l’unité de nos êtres.

    Merveilleux passage

    In lak’ech

    Véronique Coffignal – Aigle bleu planétaire

    Paul Teixeira – Tempête bleue électrique

    Sources :
    The Mayan Factor/ José Argüelles – 1987 – Bear & Company
    Le Facteur maya// José Argüelles –Edition française 2009 – Les Editions du 13:20
    Time & the Technosphere/ José Argüelles – 2002 – Bear & Company
    2012: Biography of a Time Traveller / Stephanie South – 2009- The Career Press

    • le Zorgonaute dit :

      Bonjour mbc,

      Cet article ne cherche pas à relancer la controverse ni attiser les divisions, mais à donner de quoi aiguiser son discernement sur ce sujet passablement repris par toutes les sauces…
      Comme stipulé plus haut, l’observation régulière de notre quotidien à travers le prisme du calendrier maya nous a fait choisir les interprétations de Calleman plutôt que celles d’Argüelles, mais il pourrait très bien en être autrement pour quelqu’un d’autre.

      Le but originel de cet article était d’offrir différents liens en rapport avec le calendrier maya, afin que tous les visiteurs puissent continuer leurs recherches. Merci pour votre commentaire qui nous offre un aperçu des propos de José Argüelles, ce qui n’avait pas été fait par nos soins… Comme quoi, tout se complète de soi-même…

      Amicalement,

      hypnoblepsique (une moitié du Zorgonaute)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s