L’outil du diable

Voici tout d’abord une petite histoire nommée « L’outil du diable »

Un jour, fatigué, le diable décida de prendre sa retraite.
Comme sa couverture sociale n’était pas suffisante, il décida, pour arrondir ses fins de mois, de vendre sa trousse à outils.

Tout était là : la méchanceté, l’envie, la jalousie, la haine, l’avidité, la suffisance, le mépris, le cynisme, etc. Mais l’un des outils était à part et semblait beaucoup plus usé que les autres.

Intrigué, un passant lui demanda :


« Qu’est-ce que cet outil, et pourquoi le vendez-vous beaucoup plus cher que les autres ? »

Le diable répondit : « C’est le découragement ».

Mais l’autre insista :

« Pourquoi vendez-vous le découragement beaucoup plus cher ? »

« C’est très simple. C’est l’outil le plus facile à enfoncer dans le coeur de quelqu’un. Et lorsque le découragement y a été introduit, il est beaucoup plus facile d’introduire tous les autres outils, quels qu’ils soient. »
(Source inconnue)

Lorsque le taux d’énergie baisse par de la fatigue, du stress, une accumulation de travail, de problèmes ingérables, de lassitude face à la famille, les amis, une société qui ne semble pas avancer… le découragement est vraiment le défaut le plus facile à utiliser.

L’étymologie de diable, signifie, séparation. Séparation de la lumière avant tout, de l’amour, de la foi. Chaque fois que l’énergie du diable agit en nous, elle révèle cette division, cette croyance de séparation. Plus notre taux énergétique est bas, et plus elle entre facilement.

Chaque fois que l’on exprime une colère, une grosse fatigue, une rancoeur, la jalousie, la culpabilité, une moquerie, une vengeance… chaque fois qu’on passe à l’acte, on agit en division de l’amour et du respect de l’autre.

Il est dit aussi que « l’enfer est pavé de bonnes intentions’, aussi, chaque fois que l’on veut forcer une personne à faire contre son gré, qu’on insuffle des mensonges pour tromper l’autre, qu’on force l’autre à prendre un médicament ou une ‘potion magique’ contre son gré, qu’on ‘lit’ dans l’âme d’une personne qui n’a rien demandé pour avoir ses informations, qu’on la traite sans qu’elle ai rien demandé non plus, c’est aussi de l’ingérence énergétique et c’est, sous couvert de semblant de bonnes actions, une séparation du respect et de l’amour vrai.

Lorsque l’on s’unit vraiment à la sagesse, à la pureté et au respect, à la valeur de soi et de l’autre, à l’unité, il n’est plus question d’agir sur celui qui n’a rien demandé, mais de commencer toujours par se centrer en son cœur et d’être en permanence dans l’union et l’expression de sa personnalité.

Lorsque le cœur central agit, la paix intérieure agit et repose, apaise et répare. L’amour divin qui s’exprime, n’a plus envie de forcer l’autre à faire ce qu’il désire, à devenir qui il veut qu’il soit, mais simplement, à conseiller, à guider, à expliquer les faits, à le revaloriser et surtout à le laisser faire selon son état de conscience, tout en se respectant et agissant de son côté comme un modèle.
Ainsi, plus besoin de forcer, de se fatiguer pour les autres !

Simplement être le modèle.

Être ce que l’on est, ce que l’on peut et l’exprimer de la meilleure façon juste et respectueuse pour la vie sous toutes ses formes.
Le courage revient alors très facilement. Le courage est souvent assorti à l’audace, à la persévérance et à l’endurance. Il est lié au pouvoir du rayon bleu de la volonté divine mais aussi au rayon blanc de la pureté et de la joie. Car le courage se nourrit de petits plaisirs, de joie, de satisfactions, c’est un moteur de vie.

Passer de l’ombre à la lumière de l’amour divin, augmenter sa flamme intérieure, respecter plus la vie, dormir mieux, se reposer, prendre un temps de réflexion dans le silence, créer sa vie, aider ceux qui le demandent.. voilà la force du courage qui se remet en place et à dieu… le diable.

Bonne réflexion et bon courage !
Joéliah
amourdelumiere.fr
Vous pouvez diffuser sans couper le texte et en gardant la source y compris cette ligne. Merci

Publicités
Cet article, publié dans Histoires Courtes, Les Zinfos Qui Font Plaisir, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s